Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Niki De Saint Phalle : biographie

Plasticienne, peintre, sculptrice et réalisatrice de films, Niki de Saint Phalle est née à Neuilly en 1930. Sans formation artistique, elle s'est tournée vers l'art pour échapper à la dépression. C'est finalement son œuvre qui aura raison d'elle, l'artiste succombant à une maladie respiratoire en 2002. Liée aux vapeurs toxiques inhalées lors de la confection de ses œuvres.

Premiers pas

Née Marie Agnès Fal de Saint Phalle, l'artiste commence sa carrière comme mannequin aux États-Unis pour les magazines Vogue, Elle et Life. Elle devient par la suite comédienne. C'est le peintre Hugh Weiss qui l'encourage, en 1952, à s'essayer à la peinture. Mariée à l'écrivain Harry Matthews et jeune maman d'une petite fille, Niki de Saint Phalle souffre à cette époque de dépression et voit dans la pratique artistique une manière de se guérir. Sa vie prend alors un tout autre tournant et la célébrité ne se fait pas attendre : ses performances Tirs, durant lesquelles le public est invité à tirer à la carabine sur des poches de peinture, font grand bruit. Cette nouvelle forme d'oeuvre d'art matérialise les débuts de la performance artistique.

Carrière

Devenue une figure des avant-gardes américaines, Niki de Saint Phalle intègre le groupe des Nouveaux Réalistes, aux côtés de César, Rotella, Christo, Klein. Elle rencontre l'artiste Jean Tinguely, qu'elle épouse en 1971. Une collaboration artistique démarre entre les deux plasticiens. Ensemble, ils réaliseront le Cyclop à Milly-la-Forêt, la Fontaine Stravinski à Paris, le Jardin des Tarots à Capalbio. Dans des jardins, les artistes ont imaginé d'immenses sculptures inspirées du jeu de tarot, et ont vécu quelque temps à l'intérieur même de ces sculptures. Niki de Saint-Phalle rendra hommage à son mari disparu avec les Meta-Tinguely.

Actions

Niki de Saint Phalle se rendit célèbre auprès du grand public grâce à ses Nanas, sculpturales figures féminines, ultra-colorées. Ces immenses poupées aux formes généreuses sont aujourd'hui exposées dans les plus grands musées du monde. La plus célèbre fut la Nana réalisée en 1966 avec Jean Tinguely, et intitulée Hon/Elle. Cette femme de 28 mètres de long et de 6 mètres de haut invite les visiteurs à entrer entre ses jambes pour découvrir des oeuvres de Tinguely. Les oeuvres uniques de Niki de Saint Phalle sont marquées d'humour, mais aussi d'angoisse, et invitent toujours le public à interagir.

Articles de la même catégorie Arts graphiques & arts plastiques

Tout savoir sur Moïse Kisling

Tout savoir sur Moïse Kisling

Moïse Krisling est né le 22 janvier 1891 en Pologne à Cracovie. Il est décédé le 29 avril 1953 à la commune française de Sanary-sur-Mer dans le Var. Il était un peintre franco-polonais de l'École de Paris. Découvrons ensemble sa biographie et ses œuvres.
Pierre Bonnard : biographie

Pierre Bonnard : biographie

Peintre français du 20ème siècle, Pierre Bonnard est généralement classé parmi les peintres nabis. Ce mouvement cherche à retrouver l'art pur, les sensations primitives par des aplats de couleurs et une stylisation simple des lignes. On garde de lui l'image d'une personne discrète et solitaire.
Tout savoir sur les oeuvres artistiques de William Adolphe Bouguereau

Tout savoir sur les oeuvres artistiques de William Adolphe Bouguereau

William Adolphe est fils d'un négociant en vins de Bordeaux et issu d'une famille catholique. Il naquit le 30 novembre 1825 à La Rochelle. Il suit des cours de dessins à l'école municipale de dessins et de peintures de Bordeaux. En 1846, il fait son entrée aux beaux arts et devient élève du peintre François Édouard Picot. Il remporte deux prix de Rome le second en 1848 et le premier en 1850. Sa célébrité, il la doit à un marchand de tableaux, Paul Durant Ruel. Celui-ci le suivit durant de nombreuses années. Mais c’est un idéaliste remarquable au travers notamment de la naissance de Venus Bouguereau , une de ses plus célèbres peintures.
Biographie : Edward Shériff Curtis

Biographie : Edward Shériff Curtis

Photographe américain du début du siècle, Edward Curtis est aujourd’hui encore reconnu comme une autorité académique sur le sujet des Indiens d’Amérique. Précurseur du photojournalisme moderne et anthropologue social, il a ainsi dédié toute son existence adulte à la documentation des mœurs et des traditions indiennes, quitte à y laisser son argent et sa famille.