Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Les corsaires : quels sont les romans de pirate les plus célèbres ?

Les pirates désignent des pilleurs des mers. Mais les corsaires, civils commandités par leur gouvernement pour guerroyer en mer, et les aventuriers des mers, leur sont couramment associés. L'image de l'aventurier à la recherche d'un trésor, la bouteille à la main, le bandeau sur son œil borgne, et le perroquet sur l'épaule, est le fait de la fiction littéraire. Petit panorama de ces romans qui ont construit cette image du pirate.

L'île au trésor (1883), de Robert Louis Stevenson

Le héros principal de l’œuvre, Jim Hawkins, n'est pas lui-même un pirate, mais à leur suite, formant une bande de corsaires mandatée par le châtelain Trelawney, il se met à la recherche d'un trésor caché. Dans ses aventures il fait alors la rencontre d'une belle brochette de pirates.
Il y a Billy Jones, vieux loup de mer colérique et fortement porté sur la bouteille. Il y a aussi le capitaine Flint, et son navire surmonté d'un drapeau à la terre de mort. Il y a surtout Long John Silver, l'homme à la jambe de bois, toujours affublé de son perroquet.

Moonfleet (1898), de John Meade Falkner

Livre pour enfant, Moonfleet conte les aventures de John Trenchard, jeune homme à la solde de bandits qui se sont lancés dans la contrebande de barils d'eau-de-vie ramenés du continent par la mer. Le roman allie cette représentation fidèle du pirate au récit de la recherche du trésor caché de Barbe-Noire. Récit qui emprunte au fantastique notamment avec l'apparition du fantôme dudit Barbe-Noire.

Les Naufragés du Hollandais-Volant (2001), de Brian Jacques

Cette trilogie de Brian Jacques met en exergue la légende du Hollandais Volant, un vaisseau fantôme dont l'équipage, pirates particulièrement violents et criminels de leur vivant, fut condamné par dieu à errer éternellement sur les mers. On retrouve donc là la dimension mystique que l'on associe au monde de la piraterie.

Long John Silver (1995), de Björn Larsson

Björn Larsson reprend ici la figure du célèbre Long John Silver de L'île au trésor. Il accentue à travers les mémoires du héros, l'image du pirate bagarreur, ivrogne, pilleur et débauché du pirate. Larsson donne aussi de Long John Silver, l'image d'un marginal, révolté contre les injustices de l'ordre établi.

La Vie et les aventures étranges et surprenantes de Robinson Crusoé de York (1719), de Daniel Defoe

Robinson Crusoé n'est pas un pirate. L'histoire est connue, Crusoé est un marin dont le navire fait naufrage et qui se retrouve alors, seul survivant du naufrage, sur une île en Amérique du Sud. Mais l'on oublie parfois que les pirates sont bien présents dans cette œuvre. Crusoé, en mer comme sur terre, fera à plusieurs reprises la rencontre de pirates, dont certains d'ailleurs le rendront à l'esclavage.

Articles de la même catégorie Littérature

Vie et œuvre de Paul Valery

Vie et œuvre de Paul Valery

Paul Valéry fut un poète, auteur, essayiste et critique littéraire français né le 30 octobre 1877 à Sète et décédé le 20 juillet 1945 à Paris. Son œuvre particulièrement pléthorique est marquée par une quête de la poésie pure ainsi que d'une réflexion sur le langage. Parmi ses ouvrages les plus marquants, on retiendra notamment "La jeune Parque" en 1918, "Le cimetière marin" en 1820 ou encore "Charmes" parus en 1922.
Anne Rivers Siddons : biographie

Anne Rivers Siddons : biographie

Anne Rivers est née à Atlanta, en Géorgie. Elle a fréquenté l'Université d'Auburn, où elle a été membre de la Sororité Delta. Pendant son séjour à Auburn, elle a écrit une chronique pour le journal étudiant, Le Plainsman Auburn, qui a favorisé l'intégration.
Susanna Moore : biographie

Susanna Moore : biographie

Susanna Moore est américaine, elle est née en 1945. C’est une écrivain et scénariste. Elle a passé son enfance à Hawaï, qu’elle utilisera comme décor dans certains de ses livres. On a d’ailleurs appelé ses trois premiers romans : ‘’la trilogie d’Hawaï’’. Ses thèmes de prédilections sont la famille, les questions d’identité, l’amour, la faiblesse humaine.