En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services, d'outils d'analyse et l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Le guide du traitement de l'eau (définition, utilisations, conseils)

Il existe plusieurs niveaux de traitement dépendant de la nature de l'eau à purifier. Les eaux usées, industrielles ou pluviales, nécessitent un passage en station de traitement avant d'être rejetées dans le milieu naturel. Certaines utilisations nécessitent que l'eau, bien que propre en apparence soit purifiée ou traitée de façon spécifique.

Le traitement des eaux usées

Acheminement Les eaux usées collectées dans les égouts et collecteurs sont amenées jusqu'aux stations d'épuration. Les eaux sont ensuite conduites jusqu'au point le plus élevé de la station par pompage ou relevage mécanique. Elles s'écouleront ensuite par gravité dans les différents bassins de traitement.
Pré-traitement Le premier traitement consiste à éliminer les éléments solides hétéroclites en suspension par filtration grossière au travers d'une grille (dégrillage) ; cette étape permet d'éliminer les végétaux, les bouteilles et autres déchets solides de grosse taille. En réduisant la vitesse d’écoulement, l'eau passe dans des bassins où elle est débarrassée des sables ou autres particules plus petites et plus denses par décantation et des matières huileuses et graisseuses plus légères surnageant à l'aide de racleurs de surface.
Traitement biologique Les eaux suivent ensuite un traitement biologique par action de micro-organismes en milieu oxygéné pour éliminer la matière organique dissoute sous forme de gaz carbonique, d'azote et de phosphore. Les résidus solides obtenus appelés boues activées sont séparés dans des bassins de décantation (clarificateurs) et l'eau pure surnageant peut être alors rejetée dans l'environnement.

Traitements spécifiques

Le calcaire Selon les régions, l'eau du réseau plus ou moins calcaire pourra être traitée pour éviter l'encrassement par entartrage de la plomberie ou des appareils électroménagers. Des filtres à eau à cartouches changeables peuvent être placés en ligne en amont des parties concernées ou des appareils pour éliminer le calcaire. Des systèmes de traitement d'eau du réseau par ondes basse fréquence permettent aussi d'obtenir le même résultat.
La purification de l'eau Des systèmes plus sophistiqués d'osmose inverse à plusieurs étages de filtrations incluant un filtre à charbon actif permettent d'éliminer la quasi totalité du calcaire, les agents chlorés qui donnent un goût particulier à l'eau et les principales bactéries. On peut citer également les résines échangeuses d'ions sous forme de cartouches permettant de déminéraliser l'eau pour certaines applications (fers à repasser). Le filtrage de l'eau de piscine en continu est nécessaire avant son traitement aux agents chlorés.
Récupération de l'eau de pluie L'eau de pluie récupérée pourra être utilisée sans traitement pour le jardinage ou le nettoyage extérieur de la maison ; par contre, pour un usage domestique, il faut prévoir une filtration en amont de toute utilisation. Pour pouvoir la boire, un traitement par stérilisateur UV, ozonation, osmose inverse ou ultrafiltration est indispensable.

Articles de la même catégorie Physique

Boussole marine : Comment bien la choisir ? (conseils)

Boussole marine : Comment bien la choisir ? (conseils)

La boussole marine est un instrument relativement simple mais d’une grande importance pour la navigation. Elle permet de se repérer par rapport à un référentiel ou un point fixe, et de s’orienter vers une direction donnée. Cependant, se servir d'une boussole marine n’est pas une chose toujours facile, comme il le paraît. Elle doit être choisie soigneusement pour répondre aux exigences de la navigation en milieu marin.
L'Energie libre, qu'est-ce que c'est ? (réalité, explications... )

L'Energie libre, qu'est-ce que c'est ? (réalité, explications... )

La notion d’énergie libre a commencée à voir le jour avec le physicien Nikola Tesla (1891). Depuis cette époque, plusieurs tentatives ont été menées pour prouver l’existence de cette nouvelle énergie. Seulement, les projets basés sur cette notion n’ont pas pu avancer devant l'étroite surveillance du cartel du pétrole, qui cherchait à défendre ses intérêts.
Les systèmes de mesure cohabitant avec le système métrique

Les systèmes de mesure cohabitant avec le système métrique

Le 1er aout 1793, le mètre, le gramme et le mètre cube entrent dans la loi française, sur conseil de l'Académie des sciences (Lagrange, Lavoisier, Laplace…). Cette loi devait mettre fin aux incompréhensions liées aux 800 systèmes de mesure différents, en usage en France. Aujourd'hui, il ne reste que très peu de systèmes non métriques.