Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Le calcul de la prime de licenciement

La recherche d'un emploi s'avère plus compliquée qu'auparavant. Une fois trouvé, ce n'est pas pour autant qu'on est assuré de le garder. En effet et surtout en cas de crises économiques, des plans de licenciements sont échafaudés dans de nombreuses entreprises. Des indemnités légales de licenciement ont été mises en place. Nous verrons leur fonctionnement, ainsi qu'un exemple.

Comment fonctionne l'indemnité de licenciement ?


Tout d'abord, il faut savoir qu'il existe une différence, entre des indemnités obligatoirement versées par l'employeur et celles que l'employé peut acquérir, suite à une irrégularité dans le licenciement lui-même, que cela soit, pour les causes de ce dernier ou autres. Lorsqu’un employeur licencie un salarié qui a, au moins, 1 an d’ancienneté dans la société, il doit lui verser une indemnité de licenciement, qui est définie dans l'article L.1234-9 du Code du travail. Une éventuelle convention collective de l'entreprise peut définir des indemnités supérieures, en cas de licenciement. Qui peut bénéficier de l'indemnité ? Tous les salariés d'une entreprise, qui sont sous contrat d'une durée indéterminée (CDI) et qui sont licenciés pour un motif, autre qu'une faute grave peuvent en bénéficier. Toutefois, ils doivent avoir, au minimum, 1an d'ancienneté ininterrompue, au sein de la même entreprise. Le calcul de l'indemnité Le calcul de l'indemnité se réalise, sur la base du salaire brut perçu par le salarié avant son licenciement. Le salaire pour lequel on tient compte, est celui correspondant au 1/12 de la rémunération des 12 derniers mois, précédant son licenciement. Il est à noter que, hormis l'indemnité de licenciement, il y a également la possibilité d'obtenir une indemnité de préavis, de congés payés ou encore de non-concurrence. En cas de licenciement irrégulier, il est même possible d'obtenir une réparation en justice.

Un exemple de calcul


Maintenant, nous allons nous tourner, vers un exemple de calcul d'une indemnité de licenciement, après avoir vu les conditions et les personnes qui peuvent la recevoir. Les licenciements signifiés, après le 20 juillet 2008 Si l'on prend l'exemple d'une personne qui touche 1500€/mois de rémunération et une ancienneté de 15 ans, voici, comment calculer l'indemnité minimale que le salarié devra toucher. - Il faut commencer par retenir 1/5 d'un mois salaire, par année d'ancienneté soit (1500/5) *15 = 4500€. - A cela, s'ajoute 2/15 du salaire, par année d'ancienneté ,quand celle-ci est supérieure à 10 ans. Soit (1500*(2/15)*15 = 3000€. - Soit, un total d’indemnité de licenciement de 7500€.

Articles de la même catégorie Licenciement

Quels sont les motifs de licenciement pour faute ?

Quels sont les motifs de licenciement pour faute ?

Le licenciement pour faute (CDI ou CDD) doit être fondé sur un motif réel et sérieux. Les raisons de l'employeur doivent être précises et objectives et conduire à l'impossibilité de poursuivre le contrat de travail. Le motif réel et sérieux peut provenir d'une faute du salarié ou d'un problème d'inaptitude ou d'insuffisance professionnelle.
Quelles sont les conditions pour avoir le chômage suite à une rupture de contrat ?

Quelles sont les conditions pour avoir le chômage suite à une rupture de contrat ?

Après la rupture d'un contrat de travail et avant de retrouver un autre emploi, il est possible d'obtenir des allocations chômages. Ce sont des prestations financières du Pôle emploi, pour avoir un peu d'argent pour retrouver un emploi. Mais, certaines conditions doivent être remplies pour bénéficier d'une telle aide financière. Nous étudierons donc les conditions propres au précédent emploi et à la personne qui demande cette aide.