Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Julien Gracq : biographie

Louis Poirier, plus connu sous son nom d'écrivain Julien Gracq, est le premier auteur à avoir refusé le prix Goncourt pour son œuvre Le Rivage des Syrtes, parue en 1951. Féru d'histoire et de géographie, il n'est pas moins un auteur littéraire accompli, écrivant tout à tour des poèmes, des romans, du théâtre et des essais.

Premier pas

Né en 1910 à St Florent-le-Vieil, dans le Maine-et-Loire, Julien Gracq, de son vrai nom Louis Poirier, découvre très jeune les plaisirs de la lecture. À l'école, Julien Gracq est un élève remarquable. Il obtient son baccalauréat avec mention très bien en 1928. Inscrit à l'école normale supérieure et en même temps à l'école libre des sciences politiques, Julien Gracq étudie la géographie. Son premier texte, sorti en 1934, s'y consacrera d'ailleurs : "Bocage et plaine dans le sud de l'Anjou". Agrégé d'histoire et de géographie en 134, il enseignera dans de nombreux établissements, tout en poursuivant une carrière littéraire sous son pseudonyme, pour bien différencier ses deux fonctions.

Sa carrière

En 1937, Julien Gracq se lance dans l'écriture avec au château d'Argol. Mais le roman refusé par les éditions de la NRF ne paraitra qu'en 1939, après une rencontre avec José Corti, l'éditeur des écrivains surréalistes. La Seconde Guerre mondiale (1939-1945), durant laquelle il sera mobilisé dans l'infanterie de 1939 à 1941, se reflètera dans ses prochains romans : Rivages des Syrtes (1951) et Balcon en forêt (1958). Au sortir de la guerre, il publie de nombreux ouvrages (romans, poésies, théâtre), dont Un beau ténébreux en 1945, Liberté grande en 1946, Le roi pêcheur en 1948, Préférences en 1961, Lettrines en 1967, La presqu'île en 1970. Entre réflexions sur la littérature et les écrivains, évocations de ses souvenirs et fictions, Julien Gracq a marqué par son oeuvre l'histoire littéraire moderne.

Son action

Le rivage des Syrtes de Julien Gracq a obtenu le prix Goncourt de 1951. Mais l'auteur "aussi résolument que possible, non-candidat" refuse la récompense, une première depuis l'existence du prix, ce qui déclenchera une multitude de polémiques et de critiques. Anticonformiste et révolté, Julien Gracq sera néanmoins rattrapé par le renom et le public dans les années 1980. Ses oeuvres entrent dans les programmes universitaires et les éditions Gallimard publient ses oeuvres dans la célèbre collection de la Pléiade. À sa mort en 2007, Julien Gracq a cédé l'ensemble de ses manuscrits à la bibliothèque nationale et à la bibliothèque universitaire d'Angers.

Articles de la même catégorie Littérature

Le chant du monde : l'intrigue, les personnages, l'auteur

Le chant du monde : l'intrigue, les personnages, l'auteur

Le chant du monde de Giono est un film d'aventure de 1965 inspiré du roman de Jean Giono. Ce récit imaginaire raconte l'affrontement en forme de vendetta entre un groupe de bûcherons et un riche propriétaire. Découvrez le résumé de l'œuvre, les personnages du film et l'auteur.
Maylis De Kerangal : biographie

Maylis De Kerangal : biographie

Maylis de Kerangal est un auteur français. Elle a déjà publié plusieurs romans, mais c'est avec "La naissance d'un pont" qu'elle se fait vraiment connaître du grand public et reçoit le Prix Médicis 2010 ; ce livre fut également parmi les sélections pour les Prix Femina, Flore et Goncourt 2010. Elle a créé des éditions destinées à la jeunesse et écrit pour la revue "Inculte".
James Fenimore Cooper : biographie

James Fenimore Cooper : biographie

James Fernimore Cooper est né le 15 septembre 1789 et décédé le 14 septembre 1851, respectivement à Burlington dans le New Jersey, et à Cooperstown dans l'Etat de New York. Cet homme est un écrivain américain, particulièrement connu pour "Le dernier des Mohicans".
Françoise Bernard : biographie et bibliographie

Françoise Bernard : biographie et bibliographie

Andrée Jonquoy alias Françoise Bernard est née le 2 mars 1921. Elle est auteur de livres de gastronomie française et également présentatrice d'émissions. Ses livres de recettes sont conçus pour une cuisine familliale. Elle connaît le succès en 1956, en écrivant des livres de recettes pour les cocottes SEB. Son succès est tel qu'elle concurrence la gastronome Ginette Mathiot