En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services, d'outils d'analyse et l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Jonc fleuri et butome : ce qu'il faut connaître

Dans la nature et dans les bassins, on trouve de belles plantes fleuries et parfumées comme le jonc fleuri ou butome. On le trouve dans les marais, les lieux humides et les zones tempérées dans la nature ou bien en bassin. Il est assez rustique et demande seulement à ce qu'on enlève son feuillage fané juste au début du printemps, il se ressème tout seul.

Présentation

Le Jonc fleuri et le butome sont deux termes pour désigner une même plante fleurie et parfumée, originaire d'Europe, d'Asie tempérée et d'Amérique du Nord. En effet, on le nomme plus précisément butome à ombrelle ou Butomus Umbellatus, ou encore Carélé. C'est une plante aquatique herbacée vivace qui fait partie de la famille des Butomacées. On la trouve dans les marais, les lieux humides et les zones tempérées : bassins, fossés. La couleur dominante des fleurs est le rose, la floraison se fait entre le mois de juillet et le mois de septembre pour certaines sources, mais on peut relever une floraison de juin à août ailleurs. La plante est composée d'une longue tige verte d'environ 15 centimètres de hauteur minimum qui se sépare en plusieurs petites tiges, chacune ayant au bout une petite fleur rose. Ses feuilles sont linéaires et triangulaires, elles poussent depuis la base.

Comment la laisser pousser ?

Attention, cette plante doit pousser dans son milieu naturel, il est interdit de la prélever dans la nature. Vous pouvez sinon vous la procurer en pot au printemps ou à l'automne. Elle est assez rustique donc ne présente pas de problèmes de santé particuliers, elle est résistante. Elle aime le soleil, une eau peu profonde comme 10 centimètres maximum et un sol riche. Les rhizomes (partie souterraine de la tige de la plante) qui la composent peuvent résister à des températures extrêmes.
Ils doivent être immergés jusqu'à une cinquantaine de centimètres, ce qui s'appelle une zone de lagunage. Le jonc fleuri se multiplie en début de printemps par "division" des souches, il peut se ressemer tout seul. Pour entretenir, il faudra enlever le feuillage fané au début du printemps et limiter son extension en le plantant dans un pot immergé si le bassin est trop petit.

Articles de la même catégorie Flore & botanique

Encens pontifical : ce qu'il faut savoir

Encens pontifical : ce qu'il faut savoir

L'encens porte également le nom d'oliban. C'est une substance produite à partir de la résine d'un arbre du genre Boswellia. Il est depuis très longtemps utilisé dans la religion. On le brûle dans un encensoir tenu par un thuriféraire. L'encens pontifical, comme l'encens des églises, a des vertus purificatrices.
La fleur préférée en Belgique

La fleur préférée en Belgique

Il existe de nombreuses fleurs, de toutes sortes. On peut trouver du lys royal, aux fleurs sauvages, dans les boutiques florales. Cependant, en Belgique, il y a une fleur que l'on préfère. Cela remonte à une certaine époque, celle du roi Léopold 1er qui adorait une fleur, en particulier. Cette fleur était le camélia. Voici quelques informations sur le camélia.
Pinus bungeana : description, habitat, culture

Pinus bungeana : description, habitat, culture

Le pinus bungeana ou pin Napoélon est remarquable par sa rareté et son originalité. Il est très recherché par les collectionneurs et mérite largement sa place dans un jardin contemporain français. Voici donc le "portrait" d'un arbre pas comme les autres.
L'art du jardin chinois

L'art du jardin chinois

Les premiers jardins impériaux chinois remontent à plus de 3000 ans sous la dynastie des Zhou. En 2011, on les imite en s'inspirant de cette philosophie millénaire. L'art du jardin est, en Chine, un art sacré comme la calligraphie. Découvrez ce qu'est un jardin chinois et où en admirer dans le monde.