Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Italo Calvino : biographie

Italo Calvino est un écrivain, traducteur et penseur italien qu'on pourrait qualifier de "polymorphe". Son œuvre éminemment variée adopte différentes formes et styles littéraires, toujours renouvelés et innovants, pour nous interroger sur le sens de la vie et sur notre condition d'humains.

Premiers pas

Calvino Italo est né à Cuba en 1923. D'origine italienne, en 1922 ses parents, tous les 2 scientifiques, et lui-même rentrent en Italie (en Ligurie) où il va entamer des études d'agronomie. Sous l'Italie de Mussolini, la guerre éclate. Italo -antifasciste et laïque- rejoint les maquisards en 1943. De cette expérience, il nourrira son premier roman publié en 1947 Le sentier des nids d'araignées. Ce sera un succès. Avant cela, il achève des études littéraires à Turin et rencontre l'auteur Cesare Pavese qui l'encourage à écrire. En 1949 sort Le corbeau vient le dernier. Ces deux premiers romans, influencés par le néoréalisme alors ambiant portent cependant l'empreinte du fantastique qui annonce les œuvres à venir.

Une oeuvre vaste et atypique

En 1959, il conclut sa trilogie "Nos Ancêtres" constituée des 3 tomes : Le baron perché, le vicomte pourfendu et le chevalier inexistant. Calvino adopte le style du récit fabuleux dans cette allégorie de la condition humaine moderne. Entre 1950 et 1956, il traduit et compile les contes populaires italiens à partir de contes folkloriques du XIXème siècle. En 1963, il publie La journée d'un scrutateur avec un jeu de mots sur le titre en référence aussi au "regard" sur les choses que l'on retrouve dans Palomar la même année. Les Cosmicomics (1965) et Temps zéro (1968) sont des oeuvres de science-fiction dites "à rebours" où Calvino interroge nos origines et celles du monde. Le Château des destins croisés (1969), Les Villes invisibles (1972), Si par une nuit d'hiver un voyageur (1979), relèvent d'un "système combinatoire" créé par l'auteur qui s'appuie par exemple les figures du tarot dans Le Château des destins croisés) qui démultiplie les possibilités du récit. Sorte "d'hypertextes" avant l'heure. Les villes invisibles (1972) sont elles des constructions fictives de villes imaginaires.
Calvino meurt en 1985 d'une hémorragie cérébrale, alors qu'il préparait pour l'université de Harvard les Leçons américaines qui paraissent posthumes

Son action

En plus d'être un écrivain talentueux, Italo Calvino est aussi un traducteur : Les fleurs bleues de Queneau (1967), Le Roland furieux de l'Arioste (1970). Mais c'est aussi un théoricien de la littérature et un essayiste : La mer de l'objectivité (960), Le défi au labyrinthe (1962), La machine littéraire (1984). Il collabore activement à l'Oulipo, laboratoire d'écriture parisien, et à la revue littéraire italienne Il Menabo. De lui, Salman Rushdie dit : "Il met sur le papier ce que vous saviez depuis toujours, sauf que vous n'y aviez pas pensé avant".

Articles de la même catégorie Littérature

Robin Cook : biographie

Robin Cook : biographie

Pas étonnant que Robin Cook soit devenu un écrivain de référence dans l'univers du thriller médical, quand on sait qu'il est médecin dans son autre vie. Fort de son expérience, les livres de Robin Cook abordent des sujets tels que le don d'organes, ou encore les manipulations génétiques. Des romans qui ont vocation de nous faire réfléchir sur les dérives de la médecine, autant qu'à frémir.
David Eddings : biographie

David Eddings : biographie

David Eddings est un écrivain américain. Né en 1931 et mort en 2009, il se distingue pour avoir écrit la majorité de son œuvre en collaboration avec sa femme Leigh Eddings. Ils doivent leur succès à la saga La Belgariade. Avec Tolkien, le couple Eddings a donné ses lettres de noblesse au genre de la fantasy.
Vie et œuvre de Paul Valery

Vie et œuvre de Paul Valery

Paul Valéry fut un poète, auteur, essayiste et critique littéraire français né le 30 octobre 1877 à Sète et décédé le 20 juillet 1945 à Paris. Son œuvre particulièrement pléthorique est marquée par une quête de la poésie pure ainsi que d'une réflexion sur le langage. Parmi ses ouvrages les plus marquants, on retiendra notamment "La jeune Parque" en 1918, "Le cimetière marin" en 1820 ou encore "Charmes" parus en 1922.