Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Description de la Mutuelle Centrale des Finances 

Créée à l'origine en 1943, avant la création de la Sécurité Sociale, pour indemniser les fonctionnaires de l'administration de finance en cas de maladie et maternité , la Mutuelle Centrale des Finances est devenue peu à peu une compagnie d'assurance complémentaire santé généraliste. Réservée au personnel de la Fonction publique, elle compte, aujourd'hui, plus de 17000 adhérents, et offre une large gamme de prestations.

Les conditions d'adhésion

Pour adhérer à la Mutuelle Centrale des Finances il faut : - Soit être agent de la fonction publique.
- Soit appartenir à un service ou un organisme rattaché, depuis 2006 par décision de l'Assemblée Nationale, à la Mutuelle des Finances comme : - L'ENA.
- La Cour des Comptes.
- Le Service du Premier ministre.
- La Monnaie de Paris.
- Le Personnel de la présidence de la République. Tous les membres de la Mutuelle souscrivent obligatoirement les garanties maladie et perte d'emploi, les autres garanties restant facultatives à l'appréciation de chacun. Quant aux familles des adhérents, elles sont en principe couvertes par un contrat souscrit en même temps que le contrat du fonctionnaire concerné. Lorsqu'un fonctionnaire se marie, ou vit en concubinage, son conjoint a 5 ans à partir de la date du mariage (ou du concubinage déclaré), pour demander son adhésion à la mutuelle.

Les garanties offertes

La Mutuelle Centrale des Finances offre une gamme étendue de garanties à ses adhérents, à des taux préférentiels, indexées sur les traitements par tranche, et variant suivant les garanties souscrites et l'âge des adhérents. Il y a deux garanties obligatoires : La complémentaire maladie Comme toute mutuelle, la complémentaire maladie de la Mutuelle Centrale des Finances rembourse le ticket modérateur de la Sécurité Sociale, offre des garanties en optique et dentaire, et des indemnités journalières en cas d'hospitalisation. L'action sociale Par le simple fait de leur adhésion, les cotisants ont droit, sans supplément, à certains avantages, sous forme d'allocations exceptionnelles, de prêts bonifiés ou de services. Les allocations exceptionnelles Elles sont de deux sortes : - 155 euros en cas de maternité.
- Un montant annuel fixé sur dossier dans le cadre d'une dotation générale annuelle. Les prêts Des prêts à taux très bas peuvent être accordés après étude par la commission. Les services Les adhérents ont également droit à des services d'assistance à la personne ou d'aide ménagère à des tarifs préférentiels. La garantie perte de salaire Cette garantie, qui est obligatoire, permet de compléter les prestations de la sécurité sociale de façon à maintenir la totalité de la rémunération du personnel, primes comprises, en cas de maladie ou d'accident. En cas de longue maladie, le personnel perçoit sont traitement à taux plein pendant 3 ans, puis à 50% pendant les deux années suivantes. Au delà de cette période de 5 ans, l'agent sera mis en invalidité avec 80% de son dernier traitement. D'autre part, les adhérents peuvent souscrire des garanties facultatives qui sont : La garantie frais d'obsèques Elle est accessible avec des cotisations modiques : à partir de 4 euros par mois. Le capital décès Il s'agit d'une assurance décès (les cotisations ne sont pas remboursables en cas de radiation) qui assure un capital versé aux bénéficiaires désignés en cas de décès du cotisant. La garantie dépendance Accessible aux adhérents cotisants et à leur conjoints, elle permet d'obtenir une allocation de 250 euros par mois minimum, pouvant être majorée de 250, 500 ou 750 euros, en cas de perte d'autonomie et ce, pour des cotisations très modiques, la cotisation de base étant de 9,37 euros mensuel. Mon avis Je pense que la Mutuelle Centrale des Finances offre à ses adhérents des garanties très intéressantes pour des cotisations modiques, et que les personnels des administrations ont tout intérêt à y adhérer. (Montants constatés en juin 2011)

Articles de la même catégorie Fiscalité

Securité Sociale : toutes vos prestations en ligne

Securité Sociale : toutes vos prestations en ligne

Depuis que le système de la télétransmission informatisée a été mis en place en 2002 pour l'acheminement des feuilles de soins, l'ère des feuilles de soins papier a plus ou moins été mise au rebut. En effet, grâce à ce système, vos feuilles de soins sont traitées en temps réel par le centre de Sécurité Sociale, et vous pouvez accéder à vos remboursements, directement sur le site Ameli.fr.
Comment calculer le salaire net à partir du brut ?

Comment calculer le salaire net à partir du brut ?

Peu importe le métier que l'on exerce, un bulletin de salaire est édité chaque mois. Sur celui-ci est indiqué le salaire brut ainsi que le salaire net. Ce dernier est calculé après retenue des charges et cotisations salariales et fiscales. Voici quelques conseils et outils pour calculer le salaire net à partir du brut.
Comment se calcule la valeur mobilière ?

Comment se calcule la valeur mobilière ?

Les valeurs mobilières sont des titres de propriétés ou de créances cotés ou non cotés en bourse et qui peuvent être classés en deux grandes catégories : les actions et les obligations. Lors de l’achat et de la revente d’actions, des plus values sont réalisées ; de même, les revenus d’actions génèrent des dividendes. Quelle est la fiscalité applicable à ces revenus ? Comment se calculent les revenus de valeurs mobilières ? C’est à ces questions que nous essayerons de répondre.
Tout savoir sur le droit pénal en France

Tout savoir sur le droit pénal en France

Le droit pénal est régi par le Code pénal entré en vigueur en 1994. C’est la branche du droit qui a pour objet l’étude de la répression par l’Etat des comportements des individus qui crée un trouble à l’ordre social. Les auteurs classiques définissent le droit pénal comme une norme de conduite sanctionnée par une peine.