Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Comment vérifier un numéro de TVA intracommunautaire ?

Le numéro de TVA est un identifiant attribué à chaque entreprise, ce numéro est unique dans l’Union européenne et dans le monde. Les numéros de TVA fournisseur et client doivent être clairement indiqués sur chaque facture. Il est donc important de vérifier la validité de ce numéro. Il est composé de l’identifiant du pays et d’une série de chiffres ou combinaison de chiffres et lettres selon une codification précise.

La TVA dans la Communauté européenne

La TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) est une taxe appliquée sur tous les prix, qu’il s’agisse d’alimentation, de service, de biens immobiliers, etc. Chaque facture doit inclure le taux de TVA appliqué et le montant de la TVA. Le montant de la TVA est un pourcentage du montant de l’achat effectué. Chaque pays de l’Union européenne fixe son taux de TVA. Il peut donc être différent dans chaque pays de l'Union. Chaque transaction effectuée est soumise à TVA (sauf exceptions par exemple les soins médicaux, les assurances, les services postaux, etc.). Les livraisons effectuées depuis un Etat membre de l’Union à un destinataire dans un autre Etat membre sont exonérées de TVA, car cette livraison sera soumise à TVA dans le pays destinataire. Par exemple, une marchandise expédiée de France vers la Finlande est exonérée de TVA, en revanche, cette marchandise sera taxée en Finlande.

Un identifiant codifié

Par exemple, un numéro de TVA pour une entreprise enregistrée en France se compose de deux lettres "FR" pour France et d’une série de 11 chiffres, les 9 derniers sont ceux du SIREN (Système d’Identification du Répertoire des Entreprises). Dans l’Union européenne, le numéro de TVA commence toujours par l’identifiant du pays (une ou deux lettres), ces lettres sont suivies d’une série de 5 à 12 caractères (chiffres ou bien chiffres et lettres combinées). Ainsi, la commission européenne a mis en ligne un service permettant de vérifier la validité des numéros de TVA attribués aux entreprises européennes. Ce service en ligne "VIES" (VAT Information Exchange System) est disponible dans : Commission européenne "fiscalité et union douanière VIES" (Ec.europa.eu). Toutefois, ce service ne permet pas de connaître l’identité du titulaire du numéro indiqué, mais il confirme simplement que ce numéro est bien attribué (sans dire à qui).

Articles de la même catégorie Fiscalité

L'Impôt sur la fortune : règles, bases, taux, exonérations

L'Impôt sur la fortune : règles, bases, taux, exonérations

L'Impôt de solidarité sur la fortune (ISF) est créé par la loi de finances de 1989, il reprend pour une grande partie les mécanismes de l'impôt sur les grandes fortunes (IGF) supprimé en 1987. Cet impôt si souvent critiqué s'attache à taxer le patrimoine des personnes physiques.
La fiscalité de la SCI : ses particularités, avantages et inconvénients

La fiscalité de la SCI : ses particularités, avantages et inconvénients

Une SCI permet d'acquérir un ou plusieurs logements dans le cadre d'une SCI de location, de jouissance à temps partagé ou d'attribution. Les avantages sont la possibilité de bénéficier des mêmes dispositifs fiscaux que les particuliers et de ne pas payer de droits de succession. Les inconvénients sont les coûts d'une SCI et la responsabilité engagée de celui qui vend ses parts.
Quelles démarches pour un déménagement ?

Quelles démarches pour un déménagement ?

Déménager n’est pas seulement changer de domicile. Cela implique également un certain nombre de papiers à faire et certaines formalités à accomplir pour que les différents services puissent continuer à vous contacter à votre nouvelle adresse comme pour les impôts, la banque et tous les autres services publics.
Crédit d'impôt recherche (CIR) : qui peut en bénéficier et comment ?

Crédit d'impôt recherche (CIR) : qui peut en bénéficier et comment ?

Le crédit d'impôt recherche (CIR) est un crédit d'impôt né en 2003 et destiné à financer une partie des dépenses de recherche et développement (R&D). Le CIR couvre ainsi, en moyenne, 30% des dépenses des entreprises. Cependant, les critères d'éligibilité, énoncés par le Code Général des Impôts, sont stricts et sévèrement encadrés. En effet, il n'y a que trois types de recherche susceptibles d'être financés.