Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Comment rédiger une lettre de réclamation ? (Exemples, conseils pratiques)

En cas de désaccord avec votre centre des impôts sur le montant ou le calcul de votre imposition, il est toujours possible de faire une réclamation. Dans ce cas-là, soyez précis dans votre lettre de contestation et expliquez clairement le litige. Pensez bien à conserver tous les justificatifs pour appuyer votre réclamation, qui ne sera pas recevable si vous n'apportez pas la preuve de ce que vous avancez.

Soyez précis dans votre lettre

A réception de l'avis d'imposition, il arrive qu'on soit en désaccord avec le calcul ou le montant de l'impôt. Qu'il s'agisse d'une erreur ou d'un oubli de la part de l'administration fiscale, il est encore temps d'écrire une lettre de réclamation aux impôts pour tenter d'obtenir un changement. Commencez par vérifier (plutôt deux fois qu'une !) que cette lettre pour les impôts est bien légitime : l'erreur est de leur fait et non du vôtre et vous êtes sûr de vous. Si c'est le cas, rédigez une lettre type de contestation, exposant vos arguments de façon claire et précise. Expliquez tout de suite la raison de votre lettre L'administration doit savoir au premier coup d'œil de quoi il retourne. Après avoir indiqué votre état civil et votre numéro fiscal, en haut à gauche, notez en dessous : "Objet : rectification suite à...." et exposez brièvement de quoi il s'agit. Par exemple : "rectification suite à des dons" ou "rectification suite à oubli de l'abattement fiscal". Restez poli et courtois Expliquez ensuite les détails de votre réclamation : "Je me permets de vous écrire, car je pense que vous avez oublié un des dons que j'ai faits le.... à l'association.... qui ouvrait droit à une réduction d'impôt de 75%, soit....". N'oubliez pas les formules de politesse, terminez par exemple par "Vous remerciant de l'attention que vous porterez à ma demande, je vous prie de croire Madame, Monsieur, en l'expression de mes sentiments les meilleurs." Et rappelez-vous qu'il ne sert à rien d'être trop vindicatif. Restez poli et courtois dans votre lettre.

Conservez précieusement vos justificatifs

Quel que soit le motif de votre contestation, il convient de joindre à votre lettre tous les justificatifs dont vous disposez. Sans eux, l'administration fiscale a peu de chance d'étudier votre demande, qui restera de fait sans réponse. D'où l'importance de toujours conserver tous les justificatifs (photocopies de reçus fiscaux, factures pour les frais réels, bulletins de salaire, etc.).

Articles de la même catégorie Fiscalité

Comment calculer le prix de vente en fonction du coût de revient ?

Comment calculer le prix de vente en fonction du coût de revient ?

Pour pouvoir fixer le prix de vente d'un produit, il est nécessaire de calculer le coût de revient qui est la somme des charges liées à l'achat, la production et la distribution de ce produit. Il est donc nécessaire de prendre en compte les charges afférentes à ce produit.
Comment lutter contre la fraude fiscale ?

Comment lutter contre la fraude fiscale ?

« La fraude est à l'impôt ce que l'ombre est à l'homme » disait Georges Pompidou. Ainsi, les grandes puissances économiques mondiales unissent leur force pour faire face à la lutte contre la fraude et l'évasion fiscale.
Les applications de la loi Madelin

Les applications de la loi Madelin

La loi Madelin date du 11 février 1994, et a pour but de permettre aux travailleurs de profiter de suppléments de pensions de retraite et d’appoints de garanties de prévoyance personnelle formés par des contributions déductibles du bénéfice imposable. Il est ouvert aux artisans et commerçants, aux professions libérales, dirigeants de sociétés soumises à l'impôt sur les sociétés.
La fiscalité de la SCI : ses particularités, avantages et inconvénients

La fiscalité de la SCI : ses particularités, avantages et inconvénients

Une SCI permet d'acquérir un ou plusieurs logements dans le cadre d'une SCI de location, de jouissance à temps partagé ou d'attribution. Les avantages sont la possibilité de bénéficier des mêmes dispositifs fiscaux que les particuliers et de ne pas payer de droits de succession. Les inconvénients sont les coûts d'une SCI et la responsabilité engagée de celui qui vend ses parts.