En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services, d'outils d'analyse et l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Comment établir un bilan prévisionnel ?

Le bilan prévisionnel est un outil de pilotage. Il permet d’établir des prévisions de l’activité sur une période et par département, afin d’établir des objectifs réalisables et concrets. Le bilan prévisionnel est un outil décisionnel qui permet de mesurer et de contrôler l’activité de l’entreprise. Voici quelques informations concernant la réalisation d’un bilan prévisionnel.

Qu'est-ce qu’un bilan prévisionnel ?

Le bilan prévisionnel est une activité de la comptabilité analytique et du contrôle de gestion. Il s’agit d’un outil décisionnel et de pilotage. Le bilan est établi en fonction de règles et de tendances passées, et intègre les prévisions et les estimations futures. Le bilan prévisionnel est en général prévu sur une année avec des échéances trimestrielles. Il permet d’établir des objectifs chiffrés et de regarder les différences entre ce qui a été prévu et ce qui a été réalisé. Dans le cas où les écarts entre le prévisionnel et le réel sont trop importants, il faut impérativement expliquer les écarts. Le bilan prévisionnel est généralement réalisé en global et comprend également le détail des activités par département, afin d’avoir un outil de suivi efficace et pertinent.

Comment établir un bilan prévisionnel ?

Le bilan prévisionnel est un outil de pilotage, car il permet de suivre l’activité de l’entreprise ainsi que la réalisation des objectifs stratégiques. Pour être pertinent, le bilan prévisionnel doit s’inscrire dans la stratégie de l’entreprise. Le bilan prévisionnel est construit à l’aide de données proches de la réalité, afin qu’il soit pertinent et efficace. Il comprend les différents coûts de la structure ainsi que la prévision du chiffre d’affaires futur. Les estimations doivent être faites à l’aide de données réelles, comme les tendances passées ou des évolutions sectorielles. Le chiffre d’affaires est souvent estimé à l’aide d’un pourcentage du chiffre d’affaires réalisé. On peut ainsi estimer qu’il est possible de réaliser une augmentation de 10% du chiffre d’affaires. Les données doivent être justifiées. Par exempl, l'augmentation peut être générée par la mise en place d’un logiciel CRM. On distingue les coûts fixes des coûts variables. Les coûts variables correspondent aux frais comme les matières premières qui suivent les mouvements de l’activité. Ces coûts sont facilement calculables. Les coûts fixes sont les coûts de la structure. Ces frais comme les salaires restent inchangés quelque soit le niveau d’activité. Parmi les coûts fixes, on distingue les coûts directs et les coûts indirects. Les couts directs sont directement liés à un département, comme le salaire des ressources humaines. Ils sont alors directement affectés à ce centre. Les coûts indirects comme le loyer sont répartis sur les différents centres ou départements à l’aide d’une clé, en général la proportion du coût du département dans l'ensemble des coûts de la structure.

Articles de la même catégorie Comptabilité

Le métier de l'expertise comptable

Le métier de l'expertise comptable

Toutes les sociétés ou associations ont l'obligation d'avoir recours à un expert-comptable notamment pour la certification de leurs comptes annuels. Mais l'expert-comptable ne fait pas que de la comptabilité, il a pour grande partie de sa fonction une obligation de conseil sur la gestion globale de l'entreprise, le droit en vigueur la concernant.
Oracle e-business suite : infos produits (conseils)

Oracle e-business suite : infos produits (conseils)

Présente dans des milliers d'entreprises à travers le monde, Oracle E-Business suite est le deuxième système de gestion intégré d'entreprise le plus vendu au monde. Il présente de nombreux avantages concurrentiels (techniques et commerciaux) et une suite d'applications dédiées et adaptées aux fonctions de l'entreprise.
Recouvrement contentieux : quelles sont les solutions à votre portée ?

Recouvrement contentieux : quelles sont les solutions à votre portée ?

La vie économique d’une entreprise est jalonnée de relations contractuelles que ce soit avec ses fournisseurs, clients, etc. Lorsque l’entreprise est créancière, il peut arriver qu’il y ait non paiement, d'une ou plusieurs dettes, pouvant la mettre en péril. Alors, quand la procédure amiable n’a pas eu l’effet escompté, le recouvrement judiciaire donne les moyens légaux de recouvrer la créance exigible.