Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Comment demander sa démission avec préavis ? (Informations pratiques, conseils)

Donner sa démission nécessite deux étapes, l'entretien préalable avec l'employeur et l'envoi d'une lettre. Ci-après quelques conseils ainsi que des formules types pour rédiger votre lettre de démission avec préavis.

Quelques règles à respecter

Dans sa lettre de démission, le démissionnaire n'a pas à exposer les motifs de sa décision lorsqu'ils sont négatifs (mésentente avec des collègues, avec la Direction, les conditions de travail, etc.). Il est important de partir en laissant une bonne impression, car un jour ou l'autre on peut se retrouver face à face dans d'autres circonstances, mais aussi peut-être pour postuler à nouveau dans la même entreprise. De plus, lors d'un entretien préalable à l'envoi de cette lettre, vous avez indiqué oralement les raisons de ce choix. Si votre démission est déterminée par une mutation de votre conjoint(e), vous pouvez l'indiquer sur votre lettre, car si un employeur souhaite se renseigner auprès de votre ancien patron, celui-ci peut avoir oublié les circonstances de votre départ. A noter C'est vous qui prenez la décision de rompre votre contrat de travail. Vous n'avez pas droit aux indemnités de licenciement. Lorsque la volonté du salarié n'est pas entièrement libre, les tribunaux considèrent que la démission doit être considérée comme un licenciement. Vous devez respecter les délais de préavis mentionnés dans votre contrat de travail ou régis par la Convention Collective. Quand il s'agit d'une rupture de la période d'essai, il n'y a pas de préavis à effectuer.

Formules de lettres

Rappeler l'entrevue avec l'employeur Lors de notre entretien du..., je vous ai exposé les différentes raisons qui motivent mon départ de votre Société (Entreprise).
Donner sa démission - Je vous prie de bien vouloir prendre note de ma démission au poste de... à compter du...
- Je vous prie donc de bien vouloir accepter ma démission au poste de... à la date du...
-Je vous informe que je désire cesser mes fonctions de... à la date du...
- Par la présente, je vous informe que je désire cesser mes fonctions dans votre entreprise (société) à la date du... Rappel des conditions du préavis Comme le prévoit mon contrat de travail le préavis est de.... (jours), (mois) et prendra effet à compter du.....
Formule de politesse Veuillez agréer, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.
Cas particulier Compte tenu de la mutation de mon époux à... je vous informe de ma démission au poste de... à la date du... Comme le prévoit mon contrat de travail le préavis est de.... (jours), (mois) et prendra effet à compter du..... Je garderai un bon souvenir de mon passage dans votre entreprise.

Articles de la même catégorie Licenciement

Quels sont mes droits pour la retraite ? (guide pratique)

Quels sont mes droits pour la retraite ? (guide pratique)

La retraite peut se définir comme étant le départ pour un travailleur qui n'a plus les capacités nécessaires pour accomplir ses fonctions, suite à un délai d'âge fixé par la législation en vigueur. Vous souhaitez en savoir davantage sur le statut du retraité, connaître les possibilités de poursuivre votre activité professionnelle ? Retrouvez ici toutes les informations nécessaires pour mieux comprendre.
Comment négocier un licenciement avantageux ?

Comment négocier un licenciement avantageux ?

Il est important de savoir bien négocier son contrat de travail à son embauche. De même, il est conseillé d’être un fin négociateur lorsqu’on veut quitter son emploi, sans handicaper sa carrière professionnelle. Ainsi, à travers la rupture conventionnelle, la loi permet au salarié d’éviter de démissionner et à l’employeur de ne pas être contraint à licencier son salarié.
Quels sont les motifs de licenciement pour faute ?

Quels sont les motifs de licenciement pour faute ?

Le licenciement pour faute (CDI ou CDD) doit être fondé sur un motif réel et sérieux. Les raisons de l'employeur doivent être précises et objectives et conduire à l'impossibilité de poursuivre le contrat de travail. Le motif réel et sérieux peut provenir d'une faute du salarié ou d'un problème d'inaptitude ou d'insuffisance professionnelle.