En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Comment calculer un pourcentage de remise sur un prix ?

La remise, diminution du prix accordée au client, se calcule en exécutant une simple règle de trois. En appliquant cette règle, il est alors facile de calculer le pourcentage de réduction, le montant de la remise ou le prix initial du produit.

La remise : définition

Qu'est-ce qu’une remise et comment la différencier d'une ristourne ou d'un rabais ? En comptabilité, la remise fait partie des réductions à titre commercial, à distinguer des réductions à caractère financier (escompte). Le rabais est une réduction du prix de vente, effectuée à titre exceptionnel pour prendre en compte par exemple un défaut du produit ou un retard de livraison.
La ristourne est un remboursement au client d'une partie d'une somme qu'il a déjà payée. Elle figure sur une facture d'avoir. La remise en tant que telle est une réduction de prix accordée à un client pour tenir compte par exemple des quantités achetées (prime au volume) par celui-ci ou de la qualité du client (grossistes, familles nombreuses, etc.). Il n'y a donc pas d'enregistrement particulier à effectuer lorsque la réduction est accordée sur le prix de vente (on enregistre pour le net, c'est-à-dire le prix de vente - la réduction dans les comptes de produits et de charges). Dans la vie de tous les jours, savoir faire des pourcentages donc calculer des taux de remise peut s'avérer très utile, surtout au moment des soldes.

Comment calculer un pourcentage de remise ?

Pour le calcul du taux de remise, il faut poser une règle de trois (produits en croix) en fonction des éléments dont vous disposez : prix d'achat initial, prix une fois la remise déduite. Exemple : Prix initial : 200€.
Prix après remise : 175€.
Montant de la remise : 200€ - 175€ = 25€. Calcul : (Montant de la remise*100)/prix initial.
Soit dans l'exemple : (25*100)/200=12,5
Le taux de remise est donc de 12,5% Pour retrouver le prix initial si l'on dispose du prix après remise et du taux de remise, vous effectuez le calcul suivant :
Prix initial = prix après remise/ (1 - le taux de remise). Dans l'exemple ci-dessus :
Prix initial= 175/(1 - 0,125)=200€. Vous pouvez utiliser une calculatrice ou un fichier Excel pour faire les calculs si vous n'y arrivez pas de tête. Le plus important est de poser la règle de trois sans se tromper.

Articles de la même catégorie Comptabilité

Savoir lire le plan comptable général

Savoir lire le plan comptable général

Le plan comptable est la liste intégrale des comptes de l'entreprise. Il est caractérisé par son mode de codification décimale qui facilite le classement des opérations. Il est indispensable à la bonne tenue de la comtabilité d'où la nécessité de savoir le lire et l'utiliser. Il est composé d'un ensemble de sept chiffres subdivisés aussi en autant de chiffres selon les beoins de l'entreprise.
Comment rédiger un compte-rendu ? (Modèles, astuces)

Comment rédiger un compte-rendu ? (Modèles, astuces)

Le compte-rendu est un document très courant dans le monde de l’entreprise, car il permet d’établir un suivi des réunions. Il s’agit d’un document de synthèse qui permet de résumer ce qui a été analysé pendant une réunion de travail. Voici quelques conseils pour bien rédiger un compte-rendu de réunion.
Comment se déroulent les activités principales d'un contrôleur de gestion ?

Comment se déroulent les activités principales d'un contrôleur de gestion ?

Le contrôle de gestion dans une entreprise occupe une place hautement stratégique. On dit du contrôleur de gestion qu'il est le copilote de l'entreprise ; il a une vue sur l'ensemble de l'activité de l'entreprise et oriente au mieux le directeur général dans ses prises de décisions. Les activités du contrôleur de gestion se regroupent en deux principaux volets à savoir la planification et le suivi des réalisations, et éventuellement la mise en œuvre de mesures correctives.