Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Comment calculer les impôts sur ses revenus ?

L'impôt sur le revenu est calculé sur le revenu global du foyer fiscal. En parlant de revenu, il faut prendre en compte les revenus nets imposables qui sont les revenus bruts auxquels on ajoute les charges déductibles. Il convient donc de faire une distinction entre ces deux notions pour voir ce qui est compris.

Le revenu brut

La formule de calcul des revenus bruts est la somme des bénéfices professionnels, des profits accessoires et certaines plus values réalisées par le contribuable. Le bénéfice professionnel Il est calculé en additionnant le chiffre d'affaires hors taxe auquel on ajoute le stock final en fin d'exercice au 31 décembre et soustrait à ce résultat le montant des achats non amortissables auxquels on soustrait le stock initial au 1er janvier. Les profits accessoires C'est l'ensemble des revenus réalisés par le contribuable en dehors du cadre normal de son activité comme des loyers d'immeuble, les subventions par les collectivités territoriales ou encore les indemnités d'assurance. Certaines plus values C'est un gain en capital résultant de la cession d'un actif. C'est la différence entre le prix de cession et la valeur comptable résiduelle (le prix total du bien divisé par le total des amortissements pratiqués). Si le bien est détenu depuis moins de deux ans, la plus value sera qualifiée de plus value à court terme ; et sera qualifiée de plus value à long terme si le bien est détenu depuis plus de deux ans.

Les charges déductibles

Les charges déductibles sont de deux ordres : les dépenses réalisées pendant l'exercice et certaines dépréciations. Les dépenses Les conditions pour que la dépense soit déductible sont que l'achat du bien soit lié à l'exercice de l'activité. La dépense est rattachée à l'exercice imposable, le contribuable peut produire des justificatifs de paiement et la dépense n'est pas excessive. Cela pourra concerner des loyers, des factures téléphoniques, l'achat de petits matériels. Les dépréciations
Cela concerne les amortissements : c'est une technique comptable et fiscale qui permet de compenser les dépréciations d'un élément d'actif comme pour une voiture qui décote. Cela concerne aussi les provisions qui sont des charges destinées à faire face à des pertes que les évènements en cours rendent probables. Par exemple, le paiement de dommages et intérêts, des provisions pour perte de procès.

Articles de la même catégorie Fiscalité

Quels sont les impôts liés à une succession ?

Quels sont les impôts liés à une succession ?

Hormis les donations, les héritiers doivent s'acquitter d'un impôt lors d'une succession. Il existe des abattements et le taux d'imposition peut varier en fonction de la succession et du lien de parenté. Le paiement de cet impôt a lieu lorsque les héritiers déclarent la succession, mais il peut aussi être fractionné ou différé.
Comment faire des plus values immobilières ?

Comment faire des plus values immobilières ?

Nombreux d’entre nous rêvent de pouvoir se constituer une réserve d’argent. Vous souhaitez peut-être pouvoir payer des études longues et onéreuses à vos enfants ? Avoir de l’argent pour votre retraite ? Dans cet article, nous vous expliquerons deux manières simples d’investir dans l’immobilier, afin de réaliser à court ou moyen terme, une plus value immobilière.
Comment bien utiliser le chèque emploi service universel ?

Comment bien utiliser le chèque emploi service universel ?

Pour payer une aide à domicile, il est possible d'utiliser des chèques emploi service universel. Ce type de paiement présente un certain nombre d'avantages, notamment des réductions d'impôt et permet d'éviter la rédaction d'un contrat de travail entre l'employé d'aide à domicile et l'employeur. Il faudra ensuite les déclarer sur Internet.