Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Comment bein calculer son salaire ? (astuces)

La différence entre le salaire brut et le salaire net est bien réelle. Pour éviter les mauvaises surprises, ou les tentatives d'arnaques, mieux vaut bien savoir faire la soustraction. D'autant que certains revenus ne sont pas imposables. Techniques et astuces pour ne rien laisser au hasard dans le cadre de votre rémunération.

Bien différencier le brut du net

Dans l'absolu, les salaires sont fixés librement par chaque employeur, en vertu du principe de liberté contractuelle, énoncée dans le Code Civil. En pratique, le salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) garantit à chaque salarié un revenu minimum dans le cadre de son travail. Fixé à 1365€ en valeur brute (janvier 2011), il tombe à 1070€ si on parle de la somme nette. Une vraie différence, qui s'applique pour tous les salaires, quel que soit leur montant. La raison de cette différence ? Les cotisations et contributions sociales qui sont prélevées directement à la source (contrairement à l'impôt sur le revenu, que chaque contribuable doit payer plus tard).
Assurance maladie, assurance chômage et retraite, CGS ou CRDS viennent ainsi se déduire du revenu brut. En moyenne, ce sont ainsi 20% du montant brut qui est déduit avant d'arriver sur le compte du salarié.

Frais kilométriques et autres avantages non imposables

Le remboursement des frais kilométriques est non imposable et ne subit aucune retenue. En revanche, certains avantages en nature (logement ou nourriture par exemple) entrent en compte directement dans le calcul du salaire et sont donc imputés des cotisations et contributions sociales.
Des éléments à prendre en compte avant la signature du contrat et dans la négociation du salaire.

Mon avis

Si la différence entre le salaire brut et le salaire net peut parfois faire bondir, il faut garder à l'esprit que c'est sur cette base que sont calculées les indemnités journalières de la sécurité sociale, les indemnités chômage ou encore la retraite. Mieux vaut donc perdre une partie de son salaire aujourd'hui, pour être mieux couvert en cas de problème.
Certains choisissent de contourner la question en travaillant au noir, ce qui, tout en leur offrant 20% de salaire en plus, leur supprime toute couverture maladie ou chômage. Un pari un peu risqué sur l'avenir.

Articles de la même catégorie Licenciement

Dans quels cas peut-on faire un licenciement pour maladie ?

Dans quels cas peut-on faire un licenciement pour maladie ?

Tout salarié dans le privé sait qu’il peut être confronté au licenciement, pour faute grave ou raison économique. Mais, savent-ils également que la maladie et le licenciement ne sont pas incompatibles ? Même si l’état de santé ou le handicap ne peuvent être des motifs de renvoi, l’entreprise peut, dans certains cas particuliers, licencier son salarié. Quels sont-ils ? A quelles indemnités aura droit le salarié ?
Quelle est la procédure de licenciement à l'amiable ?

Quelle est la procédure de licenciement à l'amiable ?

La procédure de licenciement à l'amiable est également appelée rupture conventionnelle du contrat de travail crée par la loi du 25 juin 2008, c'est une rupture conventionnelle du contrat de travail qui va permettre au salarié de bénéficier de l'assurance chômage. Il faut suivre deux étapes pour que ce licenciement soit valable.
Que faire en cas de licenciement pour faute ?

Que faire en cas de licenciement pour faute ?

Le licenciement est la rupture du contrat de travail à l'initiative de l'employeur d'un salarié qui était à la fois en contrat à durée indéterminée, et n'était plus en période d'essai. Depuis la loi du 13 juillet 1973, pour licencier un salarié, l'employeur doit respecter une procédure très stricte.