Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Biographie et bibliographie de Jonathan Littell

Vous avez sans doute entendu parler de Jonathan Litell, ou tout du moins, de son livre "Les Bienveillantes". Mais savez-vous qui il est, et quel a été sa cardère ? Cet article vous retrace le parcours de Jonathan Littell, et vous livre sa bibliographie complète.

Biographie

Jonathan Littell est un écrivain américain né à New York en 1967. Fils de l'écrivain et journaliste américain Robert Littell, Jonathan Littell a passé son enfance en France. Il passe d'ailleurs son baccalauréat au Lycée Fénelon, à Paris, en 1985, avant d'intégrer la prestigieuse université américaine de Yale. Après la fac, il part pour Sarajevo, alors en guerre, et commence à travailler avec l'association humanitaire Action contre la Faim. C'est pour le compte de cette association, pour qui il travaillera sept ans, qu'il ira successivement en Afghanistan, en Tchétchénie, à Moscou, ou encore, au Congo. Aujourd'hui, même si Jonathan Litell a obtenu la nationalité française, il vit à Barcelone avec sa femme et ses deux enfants.

Ses œuvres

Jonathan Littell publie dès 1989 un premier ouvrage intitulé "Bad Voltage". Il a aussi publié, en 2006, une histoire des services secrets russes entre 1991 et 2005, disponible sur Internet, et en 2008, un recueil de quatre nouvelles, intitulé "Etudes". Il publie ensuite "Le sec et l'humide", un essai sur Léon Degrelle, fasciste belge, puis, en 2009, "Récit sur rien", et enfin, en mai 2010, "En pièces".

"Les bienveillantes"

En 2001, il cesse sa collaboration avec Action contre la Faim, et entame la rédaction de son œuvre majeure, "Les bienveillantes", qui lui vaudra le Prix Goncourt en 2006. Le roman "Les bienveillantes" retrace, de 1941 à 1944, l'itinéraire d'un bourreau Nazi. Écrit à la première personne, le roman se lit comme les mémoires de Maximilien Aue, officier SS depuis la guerre à l'Est jusqu'à la chute du mur de Berlin, en passant par les camps d'extermination des Juifs et la bataille de Stalingrad. Ce gros roman de près de neuf cents pages connut un succès retentissant. Rien qu'à la fin de l'année 2007, il s'en était déjà vendu 700000 exemplaires. Le roman, écrit en français, a été traduit dans de nombreuses langues étrangères. Outre le Prix Goncourt, le roman "Les bienveillantes" a reçu le Grand Prix du roman de l'Académie française en 2006, et a été élu par "Lire" Meilleur livre de l'année 2006.

Articles de la même catégorie Littérature

Strophes pour se souvenir : qu'a voulu exprimer Aragon ?

Strophes pour se souvenir : qu'a voulu exprimer Aragon ?

Le texte "Strophes pour se souvenir", de Louis Aragon est un poème du recueil "Roman inachevé" sorti en 1956. Ce recueil retrace des événements importants de la vie du poète : ses amours, ses engagements politiques, et la nécessité de se souvenir de ceux qui se sont battus pour une bonne cause, comme dans ce poème.
Paul Stewart : biographie

Paul Stewart : biographie

Paul Stewart est un écrivain contemporain anglais né en 1955 à Londres. Il est réputé en France depuis les années 1990 dans la catégorie Fantastique pour avoir collaboré avec Chris Riddell, dessinateur, dans les "Chroniques du bout du monde".
Quel journal peut-on lire à Toulouse ?

Quel journal peut-on lire à Toulouse ?

Ce n'est pas parce qu'on est en vacances qu'il ne faut pas s'informer de l'actualité. Cet article fait le point sur les différents journaux disponibles à Toulouse, qu'ils soient régionaux ou nationaux.
120, rue de la Gare : l'intrigue, les personnages, l'auteur

120, rue de la Gare : l'intrigue, les personnages, l'auteur

Cet article traitera de la bande dessinée 120, rue de la gare, écrite par Léo Malet et dont les dessins sont effectués par Jacques Tardi. Écrite en 1943, cette œuvre est la première à mettre en scène Nestor Burma, le célèbre détective. Ici, nous nous intéresserons à l'œuvre 120 rue de la gare. Nous verrons dans un premier temps l'intrigue, pour nous concentrer ensuite sur les personnages et l'auteur, Léo Malet.