Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Biographie de Paul Flora

Paul Flora est un artiste peintre autrichien né le 29 juin 1922 à Glurns, Tyrol du Sud, en Autriche et décédé le 15 mai 2009 à Innsbruck. Il a été enterré dans sa ville natale et a été à l'origine de mouvements artistiques. Il travaillait en tant qu'artiste, dessinateur, graphiste et illustrateur.

Vie et carrière

Paul Flora est né en 1922 à Glurns, dans le sud du Tyrol en Autriche. En 1927, il déménage avec sa famille dans le nord du Tyrol, puis intègre l'Académie des Beaux-Arts à Munich où il étudie de 1942 à 1944 avec Adolf Schinnerer et Olaf Gulbransson. En 1944, il est appelé au service militaire en Italie, Hongrie et Slovaquie. En 1945, il retourne dans le Tyrol et travaille en tant qu'artiste indépendant à Innsbruck et enseigne à l'Université d'Innsbruck. En 1948, il est membre du club d'art de Vienne et en 1986, il devient membre de l' Académie bavaroise des Beaux-Arts. En 1999, il est membre du Club PEN du Liechtenstein. De 2003 à 2006, il y travaille en tant que président et a été élu président d'honneur pour ses nombreuses contributions au club. Ses travaux artistiques se retrouvent dans plusieurs collections publiques et privées. En outre, il a cofondé la galerie Taxispalais à Innsbruck en 1964 et initiateur du mouvement de "concurrence graphique autrichienne". De 1964 à 1992, il a organisé les expositions de Wilfried Kirschl, Oswald Oberhuber et Peter Weiermair à la galerie Taxispalais. Paul Flora est décédé dans la nuit du 15 mai 2009 dans un hôpital d'Innsbruck entouré de sa famille. À sa propre demande, il a été inhumé dans le cimetière de sa ville natale Glurns.

Influence artistique

Vers 1950, Paul Flora rompt avec l'idée de densité dans ses œuvres pour trouver un style sensible, fin, délicat dans le tracé de la ligne et a développé une technique particulière avec la plume et l'encre qui l'ont rendu célèbre. Il a aussi évolué vers une plus grande densité en lignes et ombrages. Dans les années 1960, son trait devient plus épais et il utilise une variété de nuances de gris. Dans les années 1970, il préfère utiliser des effets de contraste finement échelonnés de la lumière à l'obscurité. Dans le même temps, il définit aussi la couleur comme un élément de son travail pictural. Dans les années1980, il s'est davantage focalisé sur le travail au crayon.

Articles de la même catégorie Arts graphiques & arts plastiques

S'initier à la peinture sur toile : conseils, techniques, bons plans

S'initier à la peinture sur toile : conseils, techniques, bons plans

De nombreuses personnes désirent se lancer dans la peinture sur toile, mais il ne suffit pas d'un pinceau et d'une palette de couleur pour devenir un véritable artiste. Dans cet article, vous allez découvrir les techniques et les astuces pour créer une magnifique oeuvre picturale. En plus d'être un plaisir, la peinture est un art qui vous permettra de vous exprimer et vous relaxer.
Comment trouver des lithographies de Dali originales ?

Comment trouver des lithographies de Dali originales ?

L'œuvre de Salvador Dali est immense et le peintre espagnol aura laissé nombre de lithographies, qu'il est désormais possible d'acquérir en ligne sur certains sites, dont trois exemples qu'on va vous présenter dans cet article.
Ernest Pignon Ernest : biographe

Ernest Pignon Ernest : biographe

Ernest Pignon alias Ernest Pignon-Ernest est né en 1942 à Nice. C'est un artiste plasticien autodidacte et c'est avec Gérard Zlotykamien et Daniel Buren qu'ils font partie des initiateurs de l'art urbain en France. C'est lui qui choisit le lieu de ses actions urbaines par rapport à ce qui s'en dégage (sons, odeurs, sensations), ensuite, il dessine sur un papier journal à la pierre noire ou bien au fusain des personnages à taille réelle et va coller son travail sur un mur, une cabine téléphonique, etc.
Graffiti sur un train ; que risque-t-on ?

Graffiti sur un train ; que risque-t-on ?

La graffiti est un acte parfois artistique, parfois revendicateur, mais surtout il est perçu comme du vandalisme plutôt que de l'art. En France, les graffeurs prennent le risque d'amendes, de travaux d'intérêt général et même d'emprisonnement.