Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Brigitte Blang

Ses blogs

le blog de brigitte blang

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.
Brigitte Blang Brigitte Blang
Articles : 3412
Depuis : 25/05/2006
Categorie : Politique

Articles à découvrir

1er août 2009, un juste s'en va

1er août 2009, un juste s'en va

C'était il y a 11 ans. C'est toujours vrai ce matin... Je veux dire ce silence pesant. Heureusement que nos mémoires sont encore vaillantes, nous qui avons l’âge d’avoir vécu ces événements-là, car s’il fallait compter sur la radio pour nous rappeler qui était Francis Jeanson, et quel Homme, -oui quel Homme, ce n’est pas une erreur
le Tour d'en France, épisode 1

le Tour d'en France, épisode 1

Quand on était petits, y a longtemps, l’été, c’était synonyme de vélo, de casquettes, de casse-croûte dans l’herbe, de la radio qu’on écoutait religieusement pour savoir QUI allait gagner l’étape. Même en colo, on nous emmenait les voir, les coureurs, c’est dire. Comme on n’est pas complètement neuneu quand même, on se dout
pour un vol de trop

pour un vol de trop

31 juillet 1944. Il y a 76 ans, s’envolait de l’aéroport de Borgo un aviateur, un écrivain, un homme. Il s’envolait, un peu comme un Petit Prince, la magie en moins, bien sûr. Il s’envolait, pour ne plus revenir. C’était la guerre, et d’autres soldats, en face, qui avaient pour mission de tirer sur tout ce qui pouvait ressembler à
Elle s'appelait Norma Jean...

Elle s'appelait Norma Jean...

C’était l’été 62. Des vacances pas tout à fait comme les autres. Pour une fois, au lieu de barboter entre Granville et Jullouville, on avait passé la mer. La Corse pour un mois. Du vrai luxe ! Du camping, mais presque du camping de riche ! N’empêche, c’est là qu’un matin, la nouvelle a couru. Marilyn était morte. Marilyn la si bel
Ces mots-là aussi sont notre histoire

Ces mots-là aussi sont notre histoire

« Salut aux humiliés, aux émigrés, aux exilés sur leur propre terre qui veulent vivre et rester libres ! Salut à celles et à ceux qu'on bâillonne, qu'on persécute, qu'on torture, qui veulent vivre et vivre libres ! Salut aux séquestrés, aux disparus et aux assassinés, qui voulaient seulement vivre et vivre libres ! Salut aux prêtres br
tout ça n'empêche pas Nicolas...

tout ça n'empêche pas Nicolas...

le Cri du Peuple par Tardi Ce jour-là a définitivement sonné le glas de la Commune. Allez vous balader au Père Lachaise, du côté du Mur des Fédérés, vous verrez cette plaque au pied de laquelle révolutionnaires et socialistes se retrouvent chaque année à cette date. Pas bien loin, juste en face, la tombe de Jean-Baptiste Clément, toujo
10 mai, journée de la commémoration de l'esclavage

10 mai, journée de la commémoration de l'esclavage

Pour une fanm doubout En 1772, une petite fille conçue au cours du voyage sans retour de Gorée à l’enfer de l’esclavage aux Antilles, vient au monde en Guadeloupe. Un bébé né du viol de sa mère par un marin français. Rosalie, une petite métisse, bien mal aimée et abandonnée. Mais le désamour souvent forge des caractères trempés. A
des 21 juillet comme ça, on n'en fait plus...

des 21 juillet comme ça, on n'en fait plus...

Demandez-nous la Lune ! Les anniversaires, on n’en sort jamais. À croire que ce qui se passe ici et maintenant ne suffit pas à fabriquer de beaux événements, de belles chroniques, non, il faut absolument se tourner vers un passé plus ou moins proche, plus ou moins gracieux, plus ou moins agréable à regarder. Bon, c’est vrai qu’ici auss
pour eux aussi, ne pas oublier

pour eux aussi, ne pas oublier

(Article paru en août 2011) Il était le dernier survivant des triangles roses. Cet insigne que les nazis cousaient aux treillis des homosexuels qu’ils déportaient pour cause d’orientation sexuelle non-conforme à la grandeur du Reich. Ein Rosa Winkel, disaient-ils… Rudolf Brazda vivait en Alsace depuis la fin de la guerre. Il y est mort hi
anniversaire

anniversaire

31 juillet 1914, une date plus qu’essentielle dans notre calendrier d’hommes et de femmes de gauche. Ce jour-là, au Café du Croissant, rue Montmartre, un homme va mourir. Il mange de la tarte aux fraises, le dos tourné à la rue. Il est 21 heures 30 et un autre homme se dirige vers le café, qui passe sa main armée à travers la vitre, un c