Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

William Styron : biographie

William Styron est un romancier et essayiste américain qui a connu un très grand succès avec notamment "Sur un lit de ténèbres", "Les confessions de Nat Turner" et "Le choix de Sophie". Mais, c'est aussi un auteur qui fait débat. Retour sur une personnalité complexe.

L'homme

William Clark Styron, dit William Styron est né le 11 juin 1925 dans une famille bourgeoise de Newport News, en Virginie. Il meurt d'une pneumonie en 2006, sur l'île de Martha's Vineyard. Sa mère décède d'un cancer du sein quand il n'a que treize ans, il va alors en pensionnat jusqu'en 1941. Puis il s'engage à l'âge de 17 ans et participe à la guerre du Japon, puis à celle de Corée. En 1947, Styron est embauché comme éditeur chez McGraw-Hill à New York. Il incite finalement ses employeurs à le licencier, car Styron n'est pas satisfait de cet emploi. Il se décide alors à travailler son premier roman, publié trois ans plus tard (1951) sous le titre : "Sur un lit de ténèbres".

L'année décisive

En 1953, en partance pour l'Europe, William Styron rencontre des auteurs comme Romain Gary ou James Baldwin, amitié de laquelle naîtra la revue littéraire "Paris Review". A cette même période, il rencontre Rose Burgunder alors qu'il doit se rendre en Italie pour recevoir le Prix de Rome. Ils se marient à Rome au printemps de la même année. Ce séjour en Italie l'incite à écrire "La proie des flammes" (Set this house on fire, 1960), roman accueilli en demi-teinte aux Etats-Unis, mais faisant exploser les ventes en France.

La controverse

Affaibli par les critiques de son précédent roman, Styron met plusieurs années à se renseigner et écrire sur Nat Turner, un personnage historique. A cette période où l'on célèbre la culture noire, l'ami de Styron, James Baldwin rencontre des difficultés, parce qu'il met en avant un héros blanc dans "Un autre pays". Pour William Styron, cela va plus loin encore puisque dans "Les confessions de Nat Turner", publié en 1967, un passage évoque le fantasme du viol d'une femme blanche. Or c'est l'un des arguments utilisés pour justifier la persécution des Noirs aux Etats-Unis. Malgré cela, ce roman reçoit le Prix Pulitzer en 1968. Le roman suivant, "Le choix de Sophie", édité en 1979, suscite lui aussi le débat par son thème, celui d'une victime non juive de l'Holocauste.

Bibliographie

- Sur un lit de ténèbres, 1951.
- La proie des flammes, 1960.
- Les confessions de Nat Turner, 1967.
- Le choix de Sophie, 1979.
- La marche de nuit, 1963 (nouvelle).
- Face aux ténèbres, 1990 (autobiographique)/sur le thème de la dépression.
- Un matin de Virginie, 1993 (autobiographique)/trois histoires de jeunesse.

Articles de la même catégorie Littérature

Biographie d'Edouard schuré

Biographie d'Edouard schuré

Édouard Schuré , écrivain, philosophe, auteur d'écrits historiques, de pièces de théâtre et de poésies, est un personnage méconnu, qui a pourtant laissé son empreinte dans le monde littéraire. Découvrez cet homme, sa vie et son oeuvre.
Annie Proulx : biographie

Annie Proulx : biographie

Annie Proulx est née le 22 août 1935. Elle est journaliste, écrivaine américaine et auteure. Son deuxième roman : "Les Nouvelles d'expédition" (1993) a remporté le prix Pulitzer et le National Book Award pour la fiction en 1994, et a été adapté au cinéma en 2001.
Romain Gary : biographie

Romain Gary : biographie

Romain Gary, ou Romain Kacew de son vrai nom, a connu tout au long de sa vie, la misère et les honneurs, la pauvreté, la gloire, la résistance et la diplomatie. Il voit le jour à Moscou en 1914. Exilé en France, il y deviendra un hôte de marque. Découvrez le parcours de cet écrivain hors du commun.
Don De lillo : biographie

Don De lillo : biographie

Don DeLillo est un écrivain américain dont les romans l'ont rendu célèbre : « Mao II », « Americana » et « Outre-Monde ». Sa personnalité discrète contraste étonnamment avec une œuvre influente, fréquemment comparé à Thomas Pynchon, associé au mouvement post-moderne, De Lillo est un auteur qui séduit ou désespère, mais ne laisse jamais indifférent.