Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Tout savoir sur les timbres fiscaux (conseils)

Né au début du XIXe siècle, le timbre fiscal est utilisé pour s'acquitter des taxes liées aux formalités administratives pour la délivrance de certains documents officiels en France. Cet article se propose de donner des informations relatives à l'utilité des timbres fiscaux, et de lister les différents endroits où il est possible de s’en procurer.

Histoire et utilité des timbres fiscaux

À l'origine, le timbre fiscal se présentait sous forme d'une planche de papier, il fonctionnait sur le principe du reçu. Il permettait d'apporter la preuve qu'une personne avait acquitté les taxes fiscales liées à certaines prestations telles que la publication dans un journal, une déclaration pour un voyage ou le ticket d'entrée d'un spectacle.
Cette forme antique de timbre fiscal a disparu de la vente en 1986 après avoir cohabité avec la forme de timbre fiscal que nous connaissons aujourd'hui.
Les anciens timbres fiscaux font le bonheur des collectionneurs et coûtent aujourd'hui bien plus cher que leur valeur d'origine. Le timbre fiscal tel que nous l'utilisons désormais se présente sous la même forme qu'un timbre postal. Une représentation d'une figure de face et une valeur en euros sont imprimées sur un rectangle de papier cranté. Il est remis avec les formulaires de demande des documents officiels.

Acheter un timbre fiscal

Les timbres fiscaux s'achètent principalement dans les bureaux de tabac. On peut également se les procurer dans les trésoreries et au service des Impôts des Entreprises (anciennement connus sous le nom de Recettes des impôts).
Astuce : il est possible de se faire rembourser un timbre fiscal auprès d'un SIE en cas d'erreur dans un montant par exemple.
À l'heure actuelle, l'achat de timbres ne s'effectue pas en ligne mais ce service est en cours de développement. Ils sont utilisés pour payer les taxes relatives à l'établissement de documents officiels tels que les demandes d'immatriculation de véhicule, la demande de passeport ou d'ouverture d'un commerce, entre autres.
La valeur du timbre fiscal dépend de l'acte à établir et éventuellement de sa durée comme c'est le cas pour les permis de chasse. À titre d'exemple, le timbre fiscal à remettre avec les documents pour faire un passeport coûte 89€ en août 2011, il sera valable pendant 10 ans. Pour plus d'informations sur les prix des timbres fiscaux et obtenir l'adresse du SIE le plus proche de votre domicile, consultez le site sService-public.fr ou Impots.gov.fr.

Articles de la même catégorie Fiscalité

Tout savoir sur la création d'une societé offshore

Tout savoir sur la création d'une societé offshore

Créer une entreprise dans un état à fiscalité avantageuse (offshore) n’est pas très alambiqué. Il est faisable de la mettre en place à peu de frais. Néanmoins, il ne faut pas pour autant faire n’importe quoi, pour n’importe quelle activité, car même si la société est domiciliée à l'étranger elle pourra être passible des impôts français.
Transport marchandise : les formalités de douanes

Transport marchandise : les formalités de douanes

Les transports de marchandises d'un pays à un autre impliquent, selon les pays concernés, le respect de formalités douanières. C'est le cas pour l'envoi ou la réception de marchandises depuis ou vers la France de pays en général ne faisant pas partie de l'Union Européenne. Mais il y a des exceptions.
Rachat de crédit pour interdits bancaires

Rachat de crédit pour interdits bancaires

L'interdiction bancaire consiste à priver une personne de l’émission de chèques. Cette dernière continue à posséder un compte bancaire, mais celui-ci fonctionnera de manière restreinte. Si vous avez des crédits en cours et que vous êtes fiché interdit bancaire par la Banque de France, il sera difficile de trouver des solutions pour alléger vos mensualités. Toutefois, il existe la possibilité du rachat de crédit.
Crédit d'impôt recherche (CIR) : qui peut en bénéficier et comment ?

Crédit d'impôt recherche (CIR) : qui peut en bénéficier et comment ?

Le crédit d'impôt recherche (CIR) est un crédit d'impôt né en 2003 et destiné à financer une partie des dépenses de recherche et développement (R&D). Le CIR couvre ainsi, en moyenne, 30% des dépenses des entreprises. Cependant, les critères d'éligibilité, énoncés par le Code Général des Impôts, sont stricts et sévèrement encadrés. En effet, il n'y a que trois types de recherche susceptibles d'être financés.