Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Réduire les emballages

En 1 an, un individu produit en moyenne 400 kg de déchets, soit le double d'il y a 40 ans. À ce rythme, ce sera près d'une tonne par personne en 2050, 1000 kg d'ordures chacun, c'est alarmant ! Que faire, pour casser ce rythme ? Depuis les années 2000, les plus conscients se sont sérieusement penchés sur ce problème.


Le ramassage des déchets, leur transport, leur triage, leur transformation ont un impact sur l'environnement, pollution de l'air, de l'eau, de la nature. Il est impératif de les réduire.
Diminuer la masse de nos déchets consiste aussi, à réduire leurs emballages. Ceci concerne, aussi bien les consommateurs que les industriels et les distributeurs, chacun doit agir à son niveau. Les consommateurs Il faut choisir des produits présentés utilement, sans suremballage. Évitons de succomber à l'attraction d'un empaquetage clinquant, dont nous ne saurons quoi faire, une fois à la maison et qui ira forcément, grossir le tas des déchets. Choisissons plutôt, des conditionnements "éco" qui assurent seulement, la protection du produit. Les industriels Ils doivent collaborer à cet effort, en privilégiant l'écoconception du produit plutôt, que sa mise en valeur superficielle et publicitaire, qui n'apporte rien à la qualité. Il s'agit de marchandises, à usage courant et non, de "paquets-cadeaux " qui, eux, justifient une belle présentation. Les distributeurs Ils ont le devoir de mettre, en avant les denrées les plus respectueuses de l'environnement, afin d'inciter les clients à porter leurs choix sur celle-ci, et à consommer de façon plus responsable. Depuis la prise de conscience de 2000, de nombreuses marques se sont engagées dans une démarche volontariste de réduction des emballages. L'objectif est de supprimer le superflu, en garantissant l'essentiel c'est-à-dire la qualité, l'information et la praticité.
De nombreux fournisseurs se sont associés aux "Contrats de Progrès Environnementaux", portant sur l'ensemble des conditions de fabrication, en dépassant même le problème du conditionnement.
Cette action permet, l'économie de milliers de tonnes de déchets ! C'est finalement, les consommateurs que nous sommes tous, qui freineront l'escalade des déchets. Déjà, il est encourageant d'apprendre par une enquête du CREDOC que 50% des personnes interrogées déclarent être attentives aux emballages de leurs achats.

Articles de la même catégorie Recyclage

Comment recycler des sacs en plastique ? (guide, étapes)

Comment recycler des sacs en plastique ? (guide, étapes)

Les sacs en plastique, distribués à tour de bras dans les magasins avant 2010, ne sont utilisés qu'une ou deux fois puis sont jetés. Mais que deviennent-ils ? Voici, dans une première partie, les différentes sortes de sacs en plastique et comment ils sont utilisés. Dans une deuxième étape, seront développées les différentes étapes du recyclage de ses sacs.
Vente de batterie : qu'en est-il de la taxe de recyclage ?

Vente de batterie : qu'en est-il de la taxe de recyclage ?

Les déchets d'équipements électronique et électrique sont des déchets dangereux pour lesquels le consommateur paie une écotaxe lors de l'achat. Cette taxe sert à financer la collecte et le recyclage des vieux équipements. Les piles ainsi que les batteries de voiture sont aussi collectées séparément, mais collecte et recyclage sont à charge de leurs producteurs.
Comment évoluent les prix des métaux

Comment évoluent les prix des métaux

Le coût des métaux répond aux lois du marché. L’offre et la demande influent sur le cours des métaux. Le métal se démarque toutefois par le fait que ses ressources sont épuisables. D’autres paramètres interviennent en fonction des particularités de certains métaux, notamment leur caractère rare et/ou précieux ou encore leur implication dans le système monétaire (or, argent).
Tout savoir sur Font Futura

Tout savoir sur Font Futura

Le Font Futura est un des caractères les plus utilisés actuellement. Il a été créé par le typographe Paul Rener en 1927, le font designer. Ce caractère fut utilisé en France sous le nom «Europe» par la fonderie Deberny et Peignot. Le Futura a subi un regain d’attention actuellement puisqu’il a été utilisé par le Seattle Public Library.