Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Rainer Werner Fassbinder : biographie

Rainer Werner fassbinder est un acteur, cinéaste et dramaturge allemand. Il est né le 31 mai 1945 à Bad Worishofen et il est mort à Munich le 10 juin 1982. Il est l'auteur de pièces de théâtre et de films qui connurent un succès grandissant. Pourtant, Fassbinder se suicida à l'âge de 37 ans.

Ses débuts

Il est le fils d'un père médecin et d'une mère traductrice. Le couple se sépare en 1951 et le petit garçon est âgé de cinq ans. Le petit Rainer est alors confié à la garde de sa mère. D'après la légende, elle l'envoyait souvent au cinéma afin de pouvoir travailler tranquillement. Rainer est élève dans une école expérimentale et il arrête ses études avant le baccalauréat. Il devient archiviste pour un journal et fait des figurations pour le théâtre municipal de Munich. Il peut ainsi se payer des cours d'art dramatique. Les premiers pas. Il tourne son premier court métrage,"Le clochard" en 1965 et il joue rapidement comme comédien dans des compagnies de théâtre expérimental. Le principe est alors d'alterner les postes et d'être tour à tour acteur, dramaturge ou machiniste. Les membres de la troupe se prêtent au jeu et Fassbinder crée sa pièce, "Le bouc", en 1968. L'anti-théâtre Malheureusement, la troupe de théâtre expérimental se sépare, alors Fassbinder fonde L'anti-théâtre dont il devient le responsable. Une vingtaine de pièces de théâtre y seront jouée parmi lesquelles huit pièces qu'il a écrites. Parallèlement, il adapte ses pièces pour le cinéma.

Du théâtre au cinéma

Un premier long métrage encensé C'est à cette époque qu'il réalise "Le bouc", adapté de la pièce éponyme, et il recevra pour cette réalisation plusieurs prix, dont celui des critiques de cinéma et de l'académie allemande. Ensuite, porté par le succès, Fassbinder enchainera les films et les pièces. Un fasciste de gauche En 1976, avec sa pièce "L'ordure, la ville et la mort", Fassbinder fera parler de lui. On le traitera même de fachiste de gauche et il songera même à quitter l'Allemagne pour Hollywood, mais il y renoncera. Le succès Entre 1978 et 1982, il tournera les films qui connaîtront le plus grand succès : "Le mariage de Lola Brawn" (1978)," Lola, une femme allemande" (1981), "Le secret de Veronika Voss" en 1982 qui obtint l'ours d'or de Berlin. Pourtant, Fassbinder se suicide à 37 alors qu'il s’apprête à tourner "Je suis le bonheur de cette terre". Triste épilogue.

Articles de la même catégorie Cinéma

John Mcnaughton : biographie

John Mcnaughton : biographie

Né le 13 janvier 1950 à Chicago, John McNaughton est un réalisateur américain, principalement connu pour son travail cinématographique, notamment "Henry : portrait d’un serial killer" (1986), et "Sexcrimes" (1998). Assez discret et choisissant ses projets avec discernement, McNaughton s’est construit une carrière solide, à défaut d’être spectaculaire, et se satisfait parfaitement de rester en lisière de l’industrie hollywoodienne. Portrait.
Philippe Torreton : biographie

Philippe Torreton : biographie

Ceci est la biographie de l'acteur français Philippe Torreton, né le 13/10/1965 à Rouen, Seine-Maritime. Fils d'un pompiste et d'une institutrice, il embrasse la carrière de comédien en intégrant le Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique. Il devient acteur de cinéma, de théâtre et de quelques séries télévisées et parallèlement s'engage dans la vie politique.
Tera Patrick : biographie

Tera Patrick : biographie

Elle est probablement plus connue par la gente masculine que par la gente féminine. Elle, c'est Tera Patrick, une actrice pornographique qui tourne aux Etats-Unis. Pour tous ceux, et ils sont probablement nombreux, qui veulent en savoir plus sur la carrière de Tera Patrick, ses films, ses apparitions... alors lisez les quelques lignes de cet article !
Robert Aldrich : biographie

Robert Aldrich : biographie

Robert Aldrich, réalisateur américain d'après-guerre particulièrement apprécié en Europe, est un cinéaste renommé qui a néanmoins connu une carrière en dents de scie. Bon nombre de ses films, westerns, films noirs et films sur le sport, marqués par un esthétisme de la violence, sont aujourd'hui devenus des références.