Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Jacques Doillon : biographie

Jacques Doillon est un réalisateur et scénariste Français. Il est le né le 15 mars 1944 à Paris. Il a réalisé de nombreux films. Le dernier en date, "Mariage à trois", mettait en scène l'un de ses thèmes favoris : l’amour et ses nombreuses complications.

Le cinéma, un rêve inaccessible

Enfant, si Jacques Doillon, issu d'un milieu modeste, rêve du septième art, il n'ose pas suivre les pas de ses pères, Bresson ou Dreyer. Alors après sa classe de philosophie, il interrompt ses études et se lance dans la vie active. Il enchaîne les petits boulots jusqu'au jour où la chance frappe à sa porte : alors qu'il fait un stage dans un laboratoire de cinéma, on fait appel à lui comme assistant monteur. Puis vers les années 60 démarre sa carrière de réalisateur, d'abord sur des films documentaires puis très vite, il s'essaie à la fiction dans un court-métrage en 1971. C'est une adaptation de BD de Gébé, "On ne se dit pas tout entre époux", bientôt suivi d'un long métrage auquel il collabore toujours avec Gébé.

Naissance d'un réalisateur

Il se lance trois ans plus tard dans "Les doigts dans la tête", un film personnel sur les déboires d'un jeune apprenti boulanger et le film reçoit dès sa sortie le soutien de Truffaut et de la critique du moment. Un réalisateur est né et les tournages vont s'enchaîner. Doillon enchaînera avec "Un sac de billes" adapté du célèbre roman de Joseph Joffo, grâce à l'intervention de François Truffaut qui le recommande au producteur du film. Son œuvre se singularise et trouve son véritable souffle avec" La femme qui pleure" et "La drôlesse", explorant avec ses personnages fragiles et enfantins les mondes perdus de l'enfance et des amours compliqués.

Des années 90 à maintenant

Il fera débuter des comédiens débutants mais aussi des stars, parmi lesquelles Béatrice Dalle, Isabelle Hupert et Jane Birkin, qui partagera sa vie pendant 12 ans et lui donnera un enfant, Lou. Jane est l'interprète principale de trois de ses films dont "La pirate", qui bouleversera la croisette en 1983.
Puis les films s'enchaînent, presque un par an jusqu'en 1990 parmi lesquels "Le petit criminel" ou "Ponette" en 1996, pour lequel sa jeune interprète de 4 ans obtient un prix d'interprétation à la Mostra de Venise, ce qui crée la polémique. Mais l'œuvre de Doillon est exigeante et à partir des années 2000 il peine de plus en plus à financer ses films, ainsi cinq années séparent le très beau "Raja" du "Nouveau venu". Espérons que le cinéma saura se souvenir de lui comme il le mérite, avant qu'il ne soit trop tard.

Articles de la même catégorie Cinéma

Analyse et critique du film "Quatre Mariages et un Enterrement"

Analyse et critique du film "Quatre Mariages et un Enterrement"

Comédie romantique anglaise réalisée par Mike Newell, "4 Mariages et un Enterrement" sort en salles le 9 mars 1994, et devient aussitôt le long-métrage le plus rentable du cinéma britannique. Mettant en scène les mésaventures d’un groupe d’amis vus par les yeux de Hugh Grant, le film remporte ainsi près de 250 millions de dollars dans le monde, et est nominé aux Oscars.
Roy Scheider : biographie

Roy Scheider : biographie

Roy Scheider est un acteur légendaire né le 10 novembre 1932 à Orange, New Jersey. Il restera aux yeux du monde l'acteur emblématique des "Dents de la mer". Voici donc une petite rétrospective de sa carrière et de sa filmographie.
Marc Petitjean : biographie et œuvres majeures

Marc Petitjean : biographie et œuvres majeures

Marc Petitjean est connu comme étant un cinéaste, scénographe et photographe d’origine française. Il est particulièrement connu dans ces divers milieux, tantôt pour ses clichés mettant en valeur les transformations de son quartier (plus de 15 années de travail), tantôt pour ses films documentaires retraçant le parcours de nombreuses formes d’art.
Prachya Pinkaew : biographie

Prachya Pinkaew : biographie

Prachya Pinkaew est un réalisateur, scénariste et producteur d'origine thaïlandaise. Il s'est fait connaître du public, notamment grâce à son film d'arts martiaux "Ong Bak". Les films de combats ne sont pas ses seules créations. Prachya Pinkaew a su se renouveler en multipliant les genres, touchant un public de plus en plus large. Il a contribué à faire connaître le cinéma thaïlandais.