Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Qu'est-ce qu'un chauffeur de grande remise ? Que fait-il ? Quelle est sa formation ?

Chauffeur de grande remise : voilà un métier assez méconnu, mais qui attire l'attention, car il s'apparente à un monde que l'on imagine luxueux. Mais qu'en est-il concrètement ? Quel est le quotidien dans ce métier original ? Et comment devient-on chauffeur de grande remise ? Voici quelques réponses aux nombreuses questions posées par ce métier pas aussi facile qu'il n'y paraît.

La grande remise

Que veut donc dire cette appellation "grande remise" ? Il s'agit en fait d'une expression très ancienne qui désignait alors les grandes "remises" où les cochers garaient les plus grands carrosses en attendant leurs maîtres. Plus contemporaine, l'activité de grande remise est la mise à disposition de voitures avec chauffeur (voitures dites "haut de gamme"), et ceci, uniquement sur commande et pour une destination définie. Le métier ne désigne pas simplement un chauffeur de limousine, ni un "chauffeur de maître", par exemple, qui peut être sous contrat auprès d'un seul patron pour lequel il est à disposition chaque jour (hors ses congés), comme tout salarié.

Les conditions pour exercer

Pour conduire ces voitures "spéciales", les chauffeurs doivent être en possession (en plus d'un permis classique) d'un certificat d'aptitude professionnelle à la conduite des voitures de grande remise. Ce permis particulier est délivré par les Préfectures. Des conditions strictes encadrent son obtention. Hormis l'évidence d'être en possession d'un permis de conduire depuis au moins 2 ans et demi, le candidat doit être exempt de casier judiciaire et de toute condamnation (y compris la privation de droits civiques). Il doit résider dans le département même où il fait la demande de permis et se soumettre à une visite médicale effectuée dans un centre agréé par la Préfecture de Police. Enfin, le postulant doit obligatoirement avoir suivi un stage de formation dans un organisme agréé par le Ministère du Travail.
Les services de Police sont également diligentés pour effectuer une enquête de moralité sur le candidat. Le document délivré sera alors valable pour une année. Ce certificat temporaire permettra cependant de commencer à travailler comme chauffeur de grande remise. Ce n'est donc que la première année d'activité passée qu'un nouveau permis sera délivré (il faut en refaire la demande). Il sera valable pour une durée de cinq ans, renouvelable tous les cinq ans et sous couvert à chaque fois d'une nouvelle visite médicale.

Le métier et les qualités requises

Dans ce métier, les jours travaillés ne correspondent pas à une semaine classique, mais incluent également week-ends et jours fériés. Les horaires sont quant à eux complètement dépendants des souhaits des personnes transportées et peuvent déborder du cadre classique d'horaires de travail (comme la nuit). Le chauffeur de grande remise conduit une voiture haut de gamme qu'il doit conserver dans un état impeccable. En dehors de la conduite proprement dite, il peut être amené à porter les bagages des clients transportés. Il s'agit d'un métier directement en relation avec une clientèle exigeante. Une présentation irréprochable est demandée. Il est recommandé également de bien connaître le secteur géographique local et régional et de parler au moins l'anglais.

La formation et l'emploi

Un chauffeur de grande remise doit impérativement avoir suivi une formation spécialisée dans le métier. Des organismes privés peuvent délivrer ces stages. Les formations qui sont dispensées sont : droit des transports, code de la route, culture générale, anglais, conduite sécuritaire, etc. Le recrutement dans ce milieu se fait principalement par bouche-à-oreille. Les candidatures spontanées peuvent également être un moyen de se faire connaître auprès des entreprises agréées. Celles-ci peuvent passer des annonces dans la presse, mais cela reste relativement rare. Il existe différentes missions : le "shuttle" (rémunéré à la journée), la "dispo" (rémunéré à l'heure), le "spare" et le "transfert". Les revenus du métier sont irréguliers, surtout en début de carrière (et il faut au moins deux ans pour se faire connaître), mais il reste le plaisir de conduire de belles limousines, de côtoyer (furtivement) des people, d'approcher et de profiter de grands événements culturels, etc.

Articles de la même catégorie Formation

Comment obtenir un diplôme en travail social de niveau III ?

Comment obtenir un diplôme en travail social de niveau III ?

Vous souhaitez exercer dans le secteur social, mais ne voulez pas faire plus de trois ans d'étude. Tout de même, vous souhaitez un poste avec certaines responsabilités. Voici un descriptif concernant les métiers de niveau III du social vous présentant les études, programmes et débouchés actuels.
Les apports de l'ergonomie dans la manutention

Les apports de l'ergonomie dans la manutention

Manutentionnaire est un métier pénible et susceptible d'amener des blessures physiques. L'ergonomie mêle anatomie et principes physiques pour améliorer les actions des individus et réduire ces troubles musculo-squelettiques. Ainsi, afin de vous aider à comprendre en quoi l'ergonomie est bénéfique au travail d'un manutentionnaire, nous allons détailler et expliquer son action sur trois domaines : le dos, les articulations et les muscles.
Le guide du formateur indépendant (études, débouchés..)

Le guide du formateur indépendant (études, débouchés..)

Contrairement au formateur vacataire, le formateur indépendant travaille à son propre compte. Ce genre de statut est plutôt destiné aux personnes voulant travailler et évoluer à son propre rythme et ayant un niveau d’étude ou une expérience probante dans le domaine qu’il choisit d’enseigner. Un formateur indépendant possède un statut légal.
Formation HACCP en France : le guide complet (études, compétences, fonctions, salaire...)

Formation HACCP en France : le guide complet (études, compétences, fonctions, salaire...)

La sécurité alimentaire est l’élément clef du secteur agro-alimentaire, et de la restauration. Garantir une sécurité maximale dans la production, le transport ou l'assemblage et la vente est une priorité placée sous la haute surveillance de la procédure HACCP. De la traçabilité au respect de la chaîne du froid, en passant par les règles d'hygiène les plus complètes, les normes HACCP font force de loi. Voici où trouver des formations pour établir votre contrôle HACCP.