Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Pompier volontaire : recrutement, instruction et action

Déjà tous petits, certains garçons se disent qu'ils seront pompiers plus tard ! Mais parfois, le destin joue des tours et le rêve ne se réalise pas. L'occasion ne s'est pas présentée et l'adolescent a été orienté sur un autre métier. Si vous n'avez pas commencé comme jeune sapeur-pompier, il n'est pas trop tard pour devenir pompier volontaire, mais comment ?

Que fait un sapeur-pompier volontaire ?


80% des pompiers sont des sapeurs-pompiers volontaires, issus des anciens centres communaux. Ils n'exercent pas leur activité, en tant que professionnels puisque leur contrat est basé sur le bénévolat. Le SPV participe aux missions de sécurité civile qui sont dévolues aux centres de secours. Une convention est signée avec l'employeur, car le SPV doit jongler avec son métier et ses astreintes à la caserne de pompiers. Il obtient une autorisation d'absence, pour participer aux missions opérationnelles et aux actions de formation. Quand le salaire est maintenu, elle entre dans le cadre de la formation professionnelle continue.

Le recrutement et la formation


Un pompier peut avoir un recrutement, de 16 à 55 ans, 21 ans pour les officiers. Le candidat doit jouir de ses droits civiques, être en position régulière au regard du service national, résider régulièrement en France, et être apte physiquement (SIGYCOP correct). Un Bac pro "sécurité prévention" existe, depuis 2006 et une VAE est possible, après 3 ans d'expérience professionnelle. Le premier engagement est de 5 ans avec le grade de pompier sapeur, mais un bac+3 peut prétendre directement, à être lieutenant. La première année est probatoire et la formation initiale est adaptée aux missions du centre de secours, mais certains spécialistes peuvent en être dispensés puisqu'engagés sous statut particulier (compétences dans les domaines de risques naturels, technologiques, de l'environnement ou du suivi de contraintes psychologiques). Les règles générales qui définissent le statut des SPV sont identiques dans tous les départements, mais le recrutement (lettre de motivation, CV et copie des diplômes) est différent, suivant les services départementaux d'incendie et de secours (SDIS) qui appliquent leur propre appréciation.

Les conseils pratiques


Le SPV reçoit une indemnité horaire non assujettie à l'impôt, ainsi que des prestations sociales et de fin de service. Indemnité horaire de base : - Officier : 11,20€. - Sous-officiers : 9,03€. - Caporal : 8€. - Sapeur : 7,45€. Les textes ne sont pas définis, au niveau de la durée des astreintes et des interventions.
C'est pourquoi, une directive européenne veut réglementer les temps de repos, à la suite d'une mission ou d'une astreinte, car le métier de pompier est un métier à part entière, et il est parfois difficile et dangereux de concilier, vie professionnelle et volontariat SPV.

Articles de la même catégorie Formation

Comment devenir psychologue ?

Comment devenir psychologue ?

La psychologie est une branche de la médecine. Elle observe les comportements humains. Pour être psychologue, il faut savoir écouter, analyser et réconforter les patients. Le public concerné varie selon la spécialité du psychologue. C’est en tous cas un métier passionnant, mais qui demande une grande force psychique. Nous vous disons tout sur cette profession : comment l’exercer et quels sont les débouchés ?
Le guide complet de la formation professionnelle à la prise de parole (stage, programmes)

Le guide complet de la formation professionnelle à la prise de parole (stage, programmes)

Prendre la parole en public est un exercice parfois difficile. Il est pourtant essentiel, que vous soyez simple étudiant, formateur, directeur d’entreprise ou entraîneur d'une équipe au moment d'une conférence de presse. Sans vous transformer immédiatement en orateur cicéronien, plusieurs formations vous permettent de maîtriser vos appréhensions, et de connaître les clefs essentielles d'une bonne intervention publique. Voici un éventail des stages proposés, avec leurs programmes.
La gestion de la formation professionnelle continue en entreprise

La gestion de la formation professionnelle continue en entreprise

La formation professionnelle continue (FPC) a été rendue obligatoire par la loi Delors en 1971 et renforcée en 2004 par la définition du droit individuel à la formation (DIF). Pour gérer cette nouvelle fonction, un processus a été mis en place au sein des directions des ressources humaines (DRH). Il commence par l'étude des besoins et se termine à la réalisation des formations. Parallèlement, les cas particuliers sont gérés.
Tout sur la formation en hachait

Tout sur la formation en hachait

Les formations en achat sont accessibles avec un niveau Bac, de préférence dans le domaine de la gestion, ou aux adultes souhaitant se réorienter en achat et études de marché. La formation est composée d'une partie théorique, mais également d'une partie en milieu professionnel, grâce à des stages à effectuer en entreprise. Voici les détails sur la formation et ses débouchés.