Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Mario Van Peebles : biographie

Fils du réalisateur culte Melvin Van Peebles, Mario Van Peebles est né le 15 Janvier 1957 au Mexique et est l'un des représentants de la nouvelle blaxploitation qui s'illustra dans les années 90, aussi bien réalisateur d'excellents films comme New Jack City ou Baadasssss qu'interprète de films aussi médiocres qu'oubliés comme "House Rap" ou "Eclipse Totale".

Le fils de Melvin

Les premiers pas de Mario Van Peebles sur le grand écran datent de 1971 dans "Sweet Sweetback's Baadasssss Song" de son père Melvin où il incarnait à la fois le jeune Sweetback perdant sa virginité et le jeune laveur de voiture aux côtés de sa soeur Megan. Après cette première expérience d'acteur, le jeune Mario préfère se tourner vers les études et sortira en 1978 de la Columbia University de New York avec un diplome d'économie. Ainsi, il tournera le dos au cinéma jusqu'en 1984 lorsqu'il décrochera le rôle du méchant dans "Exterminator 2", un nanar oublié depuis comme la plupart des films qui suivront.

New Jack City

Après s'être essayé plusieurs fois à la réalisation notamment sur des épisodes de "Wiseguy" et "21 Jump Street", Mario Van Peebles décide d'abandonner pour de bon sa vie de cadre pour se consacrer d'abord à la réalisation de sa propre série télé dont il tient le rôle principal : "Sonny Spoon", puis, à la réalisation de son premier long-métrage qui restera dans les mémoires, "New Jack City", en 1991 dans lequel il est également acteur aux côtés de Wesley Snipes, Ice-T et Chris Rock. Le succès de New Jack City est immédiat et propulse Mario sur le devant de la scène, faisant de lui le digne successeur de son père.

Un réalisateur militant

Si le succès critique et public de "New Jack City" est un tournant pour la carrière de Mario Van Peebles, sa filmographie se retrouve tout de même garnie de nanars en tout genres comme "Gunmen" ou "Highlander III". Suivant les traces de son père, Mario s'attaque une fois de plus à la conception d'un film militant pour la cause des noirs, il s'agit de "Posse" en 1993, un western révisionniste narrant la révolte de soldats noirs durant la guerre hispano-américaine. "Panther", en 1995, est une nouvelle démonstration de militantisme, sur un scénario de son père avec lequel il entretient une extraordinaire complicité, Mario réalise un film sur les débuts du mouvement des Black Panthers. Enfin, en 2003, il réalise Baadasssss, à la fois film militant et hommage à son père, dans lequel il tient le rôle de son père et retrace avec une extrême précision le difficile tournage de "Sweet Sweetback's Baadasssss Song".

Articles de la même catégorie Cinéma

Thierry Lhermitte : biographie

Thierry Lhermitte : biographie

Thierry Lhermitte est un des acteurs français les plus appréciés et les plus connus du public. Il doit notamment sa gloire à son rôle de Popeye dans "Les Bronzés". Il fait aussi partie d'une troupe qu'il a créée étant jeune avec des acteurs connus, "Le Splendid". Aujourd'hui, Thierry s'illustre dans une série diffusée sur TF1 : "Doc Martin".
Kajol : biographie

Kajol : biographie

Kajol Mukherjee est née le 5 août 1975. L'actrice obtient très vite le titre de "La reine de Bollywood". Elle est mariée à l'acteur Ajay Devgan, mère de deux enfants, mais continue sa carrière même si elle joue très peu. Voici comment elle a débuté et les étapes clés de sa vie.
Analyse et critique du film "La voix des morts"

Analyse et critique du film "La voix des morts"

Sorti en France en 2005, le film "La voix des morts", réalisé par le Canadien Geoffrey Sax et Michael Keaton comme tête d'affiche, est un thriller fantastique à l’ambiance très angoissante. Si vous êtes adeptes de sensations fortes, ce film est fait pour vous.
"Les insoumis" : présentation du film

"Les insoumis" : présentation du film

Réalisé par Claude-Michel Rome, travaillant principalement pour la télévision, comme la série "Femmes de loi", la saga estivale "Zodiaque", ou encore le téléfilm "Dans la tête du tueur", le film "Les insoumis" est un polar nous plongeant dans le quotidien d'un commissariat isolé de province et ses démêlés avec les caïds locaux. Servi par une excellente distribution, ce film est cependant d'une rare noirceur. En voici l'histoire.