Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Laurence Tubiana : biographie

Laurence Tubiana, vous avez du en entendre parler dans le cadre de l'écologie. Economiste, elle a plusieurs fonctions et tente de répondre aux questions sur le réchauffement climatique à travers toutes ses démarches. Elle écrit, anime des conférences, et possède un panel de diplômes impressionnant. Voici la biographie de cette femme hors du commun.

Qui est Laurence Tubiana ?

Laurence Tubiana est la fondatrice et la Directrice de l'IDDRI (Institut du développement durable et des relations internationales) à Paris. Elle est aussi co-auteure (avec François Gemenne et Alexandre Magnan) du livre "Anticiper pour s'adapter - Le nouvel enjeu du changement climatique" (aux éd. Pearson). Elle est aussi Directrice de la Chaire de Développement durable de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris, membre du CCICED (China Council for International Cooperation on Environment and Development) et du Conseil Scientifique du CEPII (Centre d’études et prospectives d’informations internationales). Par ailleurs, elle s'intéresse à l'adaptation au changement climatique plutôt qu'à la lutte contre le réchauffement de la planète, qui est bien entendu tout aussi important.

Sa biographie

Elle est diplômée de l’IEP (Institut d’études politiques) de Paris et Docteur en sciences économiques. Dans les années 80, elle crée et préside l’ONG Solagral. En 1996, elle a été membre du Conseil d’Analyse Economique ainsi que Directrice de recherche à l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique), et professeur associée à l’Ecole Nationale Supérieure Agronomique in Montpellier (ENSAM). De 1997 à 2002, elle a été chargée d’une mission par Lionel Jospin sur le développement durable. Elle était conseillère et chargée de l’environnement. Depuis 2002, elle est la fondatrice et Directrice de l'Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI) à Paris. Depuis 2007, elle est la Directrice de la Chaire de Développement durable de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris. Elle co-dirige aussi la publication de "l’Annuel du Développement Durable - Regards sur la Terre". En mai 2009, elle devient Directrice des biens publics mondiaux au Ministère des Affaires Etrangères et Européennes. Elle participe aux négociations internationales sur le changement climatique, avec l'IDDRI fortement impliqué. En 2010, elle participait à la conférence de Copenhague à Cancun au Mexique; un grand débat sur les enjeux du sommet de Copenhague finalisé par un échec en 2009 : il ne prolongera pas le Protocole de Kyoto (pour réduire l'émission des gazs à effet de serre). Elle a été nommée Officier de La Légion d’Honneur. Elle est entre autre fondatrice de la revue "Courrier de la planète", avec laquelle elle a publié de nombreux articles et a publié des ouvrages sur les questions d’environnement, de développement durables et les enjeux internationaux.

Articles de la même catégorie Ecologie

Filtration de l'eau : comment choisir ? où s'adresser ?

Filtration de l'eau : comment choisir ? où s'adresser ?

L'eau potable qu'on reçoit à l'entrée de notre habitation provient d'une station de traitement d'eaux usées, à l'intérieur de laquelle elle a subi un certain nombres d'opérations et de traitements dont une dernière étape de filtration sur sable concassé et/ou charbon actif. Si cette eau est d'une qualité satisfaisante pour la santé humaine, elle contient néanmoins encore des impuretés qu'on peut éliminer facilement par filtration.
Chauffage écologique : le bon choix

Chauffage écologique : le bon choix

Soit parce qu'ils sont déjà installés soit par facilité, les particuliers dans leur grande majorité optent pour le chauffage électrique ou au gaz naturel pour leur domicile. Pourtant, les chauffages dits écologiques ont une grande côte de sympathie auprès du grand public d'après les derniers sondages. Alors le chauffage écologique, est-ce vraiment le bon choix pour demain ?
Tout savoir sur les UV et la couche d'ozone

Tout savoir sur les UV et la couche d'ozone

Si certains rayonnements du soleil sont indispensables à la vie, d'autres comme les rayons ultraviolets sont, au contraire, néfastes pour l'homme. Heureusement, l'atmosphère et la couche d'ozone barrent la route aux plus dangereux et filtrent les autres. Il faut donc se protéger de ceux qui atteignent la terre d'autant plus que la pollution diminue dangereusement cette fine couche de protection.