Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

La villa romaine : son plan, sa fonctionnalité

Avant tout domaine agricole, la villa romaine est surtout étudiée et connue par sa partie résidentielle qu'occupaient les maîtres. Ceux-ci possédaient également une résidence en ville : la "villa urbana". Toutes deux étaient richement décorées et structurées de manière rationnelle, séparant vie publique (salles de réception) et vie privée (chambres et logement des esclaves).

La villa romaine est avant tout un domaine agricole

La "villa" romaine ou "villa rustica" est un domaine agricole. Cependant, par "villa romaine" on désigne le plus souvent la "pars urbana" sur place ou la "villa urbanea" à la ville, c'est-à-dire la résidence du propriétaire. La villa rustica comprend les lieux et les aménagements nécessaires aux activités agricoles pratiquées : – Ecuries, étables, volières pour les animaux.
– Greniers, réserves.
– Ateliers de réparation.
– Ateliers de fabrication d'amphores pour le transport des denrées.
– Logement d'esclave.
– Pressoirs (à vin ou à huile) identifiables grâce aux deux énormes pierres jumelles soutenant leur axe. A la "villa rustica" se pratiquait une agriculture intensive et organisée. Ce sont ces grandes villas qui sont devenues les latifundia de l'Italie monarchique.

La villa romaine était fonctionnelle

Les propriétaires valorisaient leur exploitation, mais utilisaient la partie résidentielle (pars urbana) de leur villa comme maison de campagne pour l'été. La puissance du maître s'évaluait au faste de ses appartements qu'il entretenait même si ses séjours étaient rares. Les peintures et les mosaïques qui décoraient les villas romaines en Sicile (Piazza Armerina) en témoignent. Les grands propriétaires résidaient le plus souvent dans leur "villa urbana" en ville : la "domus" romaine. On y entre par un atrium, espèce de patio où l'eau de pluie tombait dans un bassin (impluvium) depuis un orifice pratiqué dans le toit. De chaque côté de l'atrium se tenaient des boutiques qui donnaient sur la rue et étaient destinées à être louées. Puis on avançait dans les pièces de réception : le triclinium, 3 lits de pierres sur lesquels on étendait des coussins pour s'allonger et prendre les repas. Les cuisines étaient voisines et les chambres se tenaient à l'étage. Le triclinium donnait sur le jardin entouré d'un péristyle et orné d'un bassin. Au fond du jardin, la plupart du temps se tenaient les bains.

Articles de la même catégorie Architecture

Paul Andreu : biographie

Paul Andreu : biographie

L'opéra de Pékin c'est Paul Andreu. L'aéroport Roissy Charles de Gaulle c'est Paul Andreu. Ce que nous savons moins, c'est que Paul Andreu est aussi écrivain et qu'il a élaboré des décors de théâtre. Voici un résumé de la vie de ce célèbre architecte, spécialiste des constructions portuaires, qui a dit : "Tout ouvrage vivant sort incomplet des mains de l'architecte".
Comment lire un plan cadastral ?

Comment lire un plan cadastral ?

En France, le terme cadastre désigne tout document présentant l’état de la propriété foncière d’un territoire. Existant depuis l’Antiquité, ces papiers permettent aujourd’hui la stabilité d’une administration. Ce registre est utile pour répartir au mieux la contribution financière d’un état. Accompagné d'une légende, le plan cadastre peut devenir un excellent moyen d'imaginer sa future maison ou tout simplement trouver une rue.
Christian De Portzamparc : biographie

Christian De Portzamparc : biographie

Christian de Portzamparc est un architecte français, d'origine marocaine. On peut retrouver ses réalisations à travers les quatre coins de la planète, mais il a surtout construit en France des bâtiments tels que la cité de la musique à Paris ou la Tour-A-Lille. Découvrez dans cet article son parcours et ses grands projets.