En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Île de Madagascar : les bons plans tourisme

Située à environ 400km de l'Afrique et habitée par une population d'origine tant africaine qu'asiatique, l'île de Madagascar, "affro-asiatique", possède une culture originale. Surnommée "l'île Rouge", du fait de sa latérite, elle est également teintée d'une multitude de couleurs s'échappant de sa faune et de sa flore unique. Toute une panoplie de paysages fabuleux s'offre à vos yeux.

Vivre à Madagascar


Pour se loger et se nourrir, il y a plusieurs possibilités : - Le mode de vie malgache : pour moins de 3€ la nuit et 1€ le repas dans des "hotely", le coût de vie est peu élevé. Le soir, des barbecues s'installent et, au milieu de l'ambiance locale, une odeur de "masikitas", des mini brochettes de zébu grillé, et de poisson frit se fait sentir. - Les alliés hôtels et restaurants : il faut compter entre 15 et 30€ pour une nuit et 5 à 10€ pour un bon repas composé de riz, de viande de zébu, de crustacés ou du poisson. Voici le nom de quelques hôtels : - Chez Billy (Antananarivo), - L'Hôtel Manja (Fianarantsoa), - Antsanitia Resorts (Majunga), - Doany Beach (Diego-Suarez). - Acheter des produits du pays (tout est bio) dans les échoppes de rue ou les marchés. Les prix proposés dans les supermarchés sont élevés du fait de l'importation des produits. Il est conseillé d'avoir toujours de la monnaie sur soi, car la carte de crédit n'est pas acceptée partout.

Les lieux à visiter


- Le Tsingy de Bemaraha, - La colline royale d'Ambohimanga, - Les Falaises et Grottes d’Isandra, - L’Arrière pays Mahafaly, - Les palais de Tananarive, - L'île Sainte-Marie et ses baleines, - Nosy Be et ses plages paradisiaques, - L'île aux Nattes et son lagon.

Les parcs nationaux et circuits, le patrimoine mondial de L'UNESCO


Parmi les parcs de Madagascar, 6 sont admis au Patrimoine mondial de l'UNESCO : - Andohahela, où se situe l'unique palmier triangulaire "Dypsis Decaryi", - Andringitra, formé de montagnes rocheuses de granite et de gneiss, - Le massif de Marojejy, - Masoala, le plus grand parc national de Madagascar, - Ranomafana qui possède une source d'eau chaude ferrugineuse, - Zahamena. Ces réserves naturelles sont situées au nord-est de Madagascar. Elles abritent de nombreuses espèces de plantes (l'arbre du voyageur, emblème du pays, baobab, orchidées, l’aloès ) et d'animaux (lémurien tel que l’Aye Aye, caméléon, tortues, lézards, papillon).

Les activités maritimes

- pêche
- plongée : Madagascar possède de très beaux fonds sous-marins où vivent poissons colorés aux noms exotiques, coquillages et coraux.
- surf sur les belles vagues de Fort Dauphin
- voile (surtout au nord-ouest)

Les activités terrestres

- rafting sur les rivières de l'Andringitra
- canyoning dans l'Isalo
- escalade
- golf
- spa

Articles de la même catégorie Océanie & pacifique

Tout savoir sur le Map Madagascar

Tout savoir sur le Map Madagascar

L’ancien président de la République de Madagascar, M. Marc Ravalomanana a été élu démocratiquement en 2002 pour la première fois. En décembre 2007, il a été encore élu lors d’un suffrage universel. De ce fait, depuis 2004, il avait invité diverses parties prenantes, pour développer une nouvelle vision de Madagascar pour un développement rapide et durable. En octobre 2006, le « Plan d’Action pour Madagascar ou Madagascar Action Plan (MAP) » a été élaboré. Ce plan d’action rapide et ambitieux avait défini la feuille de route et les priorités du Gouvernement Malgache pour cinq ans (2007-2012). Malheureusement, ce plan n’a pas pu être réalisé, car le président initiateur de ce plan a quitté le pouvoir en mars 2009
Partir vivre sur l'ile de Tahiti : conseils pratiques

Partir vivre sur l'ile de Tahiti : conseils pratiques

La Polynésie est française, mais son autonomie lui a permis de développer ses propres organismes. Si les préparatifs avant le départ restent classiques, les démarches une fois sur place sont souvent compliquées et fastidieuses. Une bonne préparation depuis la métropole, peut permettre de gagner temps et argent une fois sur place.