Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Exploitation cinématographique : l'envers du décor

La bataille fait rage aujourd'hui et depuis longtemps au sein de l'industrie cinématographique. Représentée par ses deux piliers que sont le cinéma commercial et le cinéma indépendant, la profession est ébranlée par des batailles internes de gros sous, cherchant ainsi à survivre à leur identité. L'arrivée du numérique n'est pas pour rien dans cette nouvelle donne.

On peut scinder le monde de l'exploitation cinématographique en deux. D'une part, le cinéma dit commercial et, de l'autre, plus discret, plus intimiste, le cinéma indépendant principalement programmé dans des salles dites d'"art & d'essai", un sigle d'importance, qui est disputé, délivré par le C.N.C. (Centre National de la Cinématographie). !!La guerre est déclarée Pour l'un, qui compte un nombre incalculables de salles dans un monde toujours plus tourné vers les services et la consommation à outrance, importe principalement le nombre d'entrées, pour l'autre, la qualité de la programmation et des petites salles désuètes. L'arrivée (ou pourrait-on dire le fait d'imposer) du numérique, ce nouveau mode de projection, complètement automatisé, déshumanisé, il y a peu, n'aura fait qu'envenimer cette bagarre qui ne semble pas vouloir s'arrêter. !!Une bataille injustifiée Les complexes cinématographiques qui appartiennent pour la plupart aux principaux distributeurs sur le territoire national (UGC, Gaumont, MK2) se disputent la part belle du gâteau, tandis que les petites salles ou petits circuits (Utopia, par exemple) se battent chaque jour contre les films à gros budget (blockbusters) pour imposer un cinéma différent qu'ils défendent corps et âme, devenu au fil des décennies une véritable industrie.
Ces derniers souhaitent pourtant avant tout défendre territoire, patrimoine et l'exigence d'une programmation pointue qui permet depuis toujours une toute autre relation au public, cinéphile et fidèle.

Articles de la même catégorie Cinéma

Fernando Meirelles : biographie

Fernando Meirelles : biographie

Né en 1955 à São Paulo, Fernando Meirelles est un réalisateur brésilien qui s'est fait connaître dans le monde entier en un seul long-métrage, "La Cité de Dieu". Par la suite, il n'a cessé de mener une double carrière entre production d'œuvres au Brésil et réalisation de films aux États-Unis. Le tout dans une optique toujours humaniste.
Harmony Korine : biographie

Harmony Korine : biographie

Né en 1973 en Californie, Harmony Korine est un auteur et réalisateur américain qui s'est spécialisé dans un cinéma underground tourné principalement autour de la jeunesse américaine, désabusée et prête à tous. Egalement scénariste pour d'autres cinéastes, notamment pour Larry Clark, c'est un auteur aussi torturé qu'apprécié.
Valerie Lemercier : biographie

Valerie Lemercier : biographie

Valérie Lemercier est une actrice et réalisatrice française. Elle est devenue populaire avec son rôle dans "Les Visiteurs" pour lequel elle a reçu le César du meilleur second rôle féminin. Elle a aussi reçu un autre César pour le film "Fauteuils d’orchestre". Elle est aujourd’hui l’une des actrices les plus connues de France avec plus de 30 films à son actif.
Derek Jacobi : biographie

Derek Jacobi : biographie

Derek Georges Jacobi est né 22 octobre 1938 à Londres en Angleterre, de nationalité britannique, il exerce la profession d'acteur. Il a notamment été connu pour avoir jouer dans de nombreuses adaptations cinématographiques de film de Shakespeare ainsi que de nombreux autres films.