Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Dessous de table : comment cela fonctionne t-il ?

Vous avez entendu parler des dessous de table et vous vous demandez comment cela fonctionne-t-il. C'est en réalité très simple à réaliser. Cet article devrait répondre à vos questions concernant ceux-ci. Cependant, il est fortement déconseillé d'avoir recours à cette pratique illégale, bien qu'avantageuse. Voici de quoi vous encourager à rester dans la légalité.

Dessous de table : quels avantages ?

C'est une pratique effectivement très simple à réaliser mais absolument illégale. En effet, un dessous de table se fait généralement lors d'une vente immobilière. Cela consiste donc à payer une somme supérieure au montant prévu à la signature du contrat et mais en espèces. Ainsi, il n'y a aucune preuve ni même de trace du supplément à payer. Aussi bien le vendeur et l'acheteur pourrait être tenté de réaliser cette opération. Elle confère au vendeur une diminution de la plus-value à déclarer aux impôts dans le cas où il est contraint de faire la déclaration. De plus, si précédemment le vendeur à sous-évalué son bien, il peut éviter un rappel fiscal en ce qui concerne l'ISF (impôt de solidarité sur la fortune). Quant à l'acheteur il peut éviter de payer la commission de l'agence immobilière ainsi que les honoraires du notaire et les frais de mutations.

Dessous de table : Fortement déconseillé

Pour éviter ce genre d'actes frauduleux, le code général des impôts prévoit à l'article 850 que tous les contrats d'actes de vente immobilière aient la mention suivante : "Les parties affirment, sous les peines édictées par l'article 1837 du code général des impôts que le présent acte exprime l'intégralité du prix ou de la soulte convenue". Ainsi, lorsque la mention est écrite sans être respectée, la loi punie les parties au contrat par des peines correctionnelles pouvant aller jusqu'à 45000€ d'amende (en 2011) et trois ans de prison. En plus, à côté des sanctions pénales et fiscales, il y a les sanctions civiles à ne pas négliger. De plus, lors de la revente du bien, puisque l'acquisition a été faite plus basse qu'au prix réel du bien, la plus-value réalisée sera plus élevée et l'impôt s'appliquant dessus sera supérieur aux droits d'enregistrement. Toutefois, si le dessous de table est démontré, le vendeur devra alors rembourser celui-ci. Il est donc fortement déconseillé d'avoir recours à cette pratique frauduleuse.

Articles de la même catégorie Fiscalité

Tout savoir sur le chèque emploi service

Tout savoir sur le chèque emploi service

Les aides à domicile connaissent un nouveau moyen de paiement : les chèques emplois services. Ces derniers leur permettent d'être déclarés et de bénéficier de tous les avantages d'un employé : cotisations pour la retraite et le chômage. Il permet également pour l'employeur de déduire de ses impôts les sommes versées.
Comment se calcule la valeur mobilière ?

Comment se calcule la valeur mobilière ?

Les valeurs mobilières sont des titres de propriétés ou de créances cotés ou non cotés en bourse et qui peuvent être classés en deux grandes catégories : les actions et les obligations. Lors de l’achat et de la revente d’actions, des plus values sont réalisées ; de même, les revenus d’actions génèrent des dividendes. Quelle est la fiscalité applicable à ces revenus ? Comment se calculent les revenus de valeurs mobilières ? C’est à ces questions que nous essayerons de répondre.
Comment bien utiliser le chèque emploi service universel ?

Comment bien utiliser le chèque emploi service universel ?

Pour payer une aide à domicile, il est possible d'utiliser des chèques emploi service universel. Ce type de paiement présente un certain nombre d'avantages, notamment des réductions d'impôt et permet d'éviter la rédaction d'un contrat de travail entre l'employé d'aide à domicile et l'employeur. Il faudra ensuite les déclarer sur Internet.
Quels sont les sites ou conseillers qui aident à calculer la plus-value immobilière ?

Quels sont les sites ou conseillers qui aident à calculer la plus-value immobilière ?

Lorsqu'on revend un bien, qu'on songe à vendre un terrain ou une maison, on est, dans certaines conditions, soumis à une imposition sur les plus-values réalisées. Avant de réaliser la transaction, il est utile de connaître quelle sera la taxation éventuelle, et pour effectuer ce calcul, plusieurs sites Internet sont à notre disposition.