Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Comment réaliser une analyse chimique ?

La chimie analytique concerne l'analyse des produits, leur reconnaissance ou leur composition. L'application de cette chimie la plus connue est l'enquête policière grâce à toutes les séries de la police scientifique/criminelle.

Quelle formation ?

Contrairement à beaucoup d'idées reçues, il ne faut pas une formation très axée chimie. En effet, il existe deux types de formation : le BTS analyses biologiques et le DUT génie biologique option analyses biologiques et biochimiques. Ce sont surtout des courtes études (2 ans) axées sur la biologie, le BTS étant plutôt pour la vie professionnelle et le DUT plutôt pour une poursuite d'études. A la fin de ces deux formations, vous pouvez devenir technicien de laboratoire dans des laboratoires d'analyses, votre but sera de faire de l'analyse chimique, biochimique. Néanmoins, si vous voulez travailler dans la police scientifique, il faudra passer un concours où beaucoup de gens candidatent pour peu de places. Tenez-vous au courant sur leur site pour savoir l'ouverture de l'inscription.

Techniques analytiques biochimiques

Il existe de nombreuses techniques analytiques plus ou moins précises, pratiques, onéreuses. La plus connue est la chromatographie gazeuse/liquide/d'affinité (selon le produit à analyser) qui est basée sur la séparation, la purification. Par exemple, on peut séparer les molécules selon leur taille, leur charge, etc. L'appareillage utilisé est assez complexe (une colonne, un brûleur, etc.) disponible chez beaucoup de fabricants comme alpha mos. Ces techniques sont utilisées pour des analyses biologiques et biochimiques, pour la chimie organique comme le pétrole, d'autres techniques existent.

Techniques analytiques chimiques

En utilisant des techniques chimiques, on peut quantifier le carbone 14 présent dans des os ayant subi la fossilisation. C’est la datation au carbone 14, on va déterminer le carbone radioactif disparu depuis leur mort, et ainsi remonter le cours du temps. Enfin, une autre technique très utilisée est la positive material identification (PMI). Elle permet de déterminer la composition des alliages et donc par là, identifier les matériaux. La PMI repose sur deux méthodes : la spectrométrie de fluorescence X et la spectrométrie à étincelle. Dans les deux cas, on utilise un spectromètre, mais avec des sources différentes. Dans le cas de la fluorescence X, la source émet des rayons X sur le matériau et celui-ci va renvoyer des rayons spécifiques d'énergie dépendant des éléments composants le matériau (chaque élément a sa propre structure chimique, physique). Tandis que la spectrométrie à étincelle va émettre une étincelle vaporisant le matériau, un spectre peut être recueilli à la suite de cela. Le spectre analysé permet de déterminer la composition du matériau et son identification.

Articles de la même catégorie Chimie

Albert Hofmann : la découverte du LSD

Albert Hofmann : la découverte du LSD

Albert Hoffmann (1906 - 2008), chimiste suisse, a élaboré en tant que chercheur, après de brillantes études de chimie, divers médicaments qui se sont distingués par leur valeur. Il s'intéressait à toute autre chose, lorsqu'une expérience fortuite l'a conduit, en 1943, à la découverte du LSD, découverte qui connut ses moments de gloire, mais aussi de désillusion.
Gammes de produits proposées par R&D systems

Gammes de produits proposées par R&D systems

R & D Systems est une entreprise spécialisée dans la biotechnologie et l'hématologie. Elle fut fondée en 1976 à Minneapolis aux États-Unis. Elle est une filiale de la société holding Corporation Techne. Elle dispose de filiales commerciales au Royaume-Uni, en Allemagne, France et Chine.
Tout savoir sur la sulfate de chondroïtine

Tout savoir sur la sulfate de chondroïtine

Le sulfate de chondroïtine est une molécule synthétisée par le tissu cartilagineux et présente dans la matrice cartilagineuse. Elle exerce divers effets sur le cartilage qui est le lien entre deux os adjacents, mais elle permet également de combattre l'arthrose en étant combiné à une autre molécule : le sulfate de glycosamine.
L'utilisation des cartilages de requin

L'utilisation des cartilages de requin

Le requin est une espèce protégée. Néanmoins, sa capture, sa chasse et sa commercialisation continue à se perpétuer parmi les braconniers et parfois même sont légalisées dans certains pays. On les traque parfois pour les manger, pour vendre certaines parties de leur corps (mâchoires de requin blanc) ou même, bien que ce soit rare, pour le plaisir. Mais la plus grande motivation de cette chasse est l'utilisation qu'on fait des cartilages de requin.