En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Comment protéger la forêt ?

La forêt, ce poumon de la Terre, est en régression. Ce simple constat peut suffire à vous mobiliser pour sa protection. Pensez aussi aux balades en forêt que l'on a tous fait, et imaginez que dans quelques années cela ne sera plus possible si l'on continue sur la trajectoire actuelle. Alors si vous voulez œuvrer pour les forêts, voici quelques conseils.

Préservez son caractère naturel

La forêt tire sa force, aussi bien naturelle qu'en tant qu'attrait touristique, de son caractère sauvage et non anthropisé. Ce point doit être valorisé et maintenu pour le bon fonctionnement écologique de cet habitat. Et ceci ne demande pas d'efforts surhumains. Lors de vos balades en forêts, prévoyez toujours un sac poubelle. Ainsi vous pourrez jeter vos déchets, ou ceux que vous pourriez ramasser (si vous avez une vraie conscience écologique) dans un endroit adéquat et non dans la nature. De plus, tachez de respecter au mieux les sentiers défini pour la marche. Ils n'ont pas pour seul but de vous cantonner à des zones particulières, mais permettent aussi à la forêt de disposer de zones de "régénération". C'est à dire d'endroits préservés du piétinement, ou autres activités humaines, où les plantes et les animaux pourront trouver refuge. Ceci permettra une régénération spontanée des arbres vieillissants, ou une pousse naturelle de nouveaux arbrisseaux. "L'écosystème forêt" repose d'ailleurs sur la particularité de son sol : la litière (ou humus). Très riche en matière organique, il abrite (sur plusieurs dizaines de centimètres parfois) de très nombreuses espèces d'insectes ou autres petits animaux indispensables à la forêt. Ne pouvant vivre que dans ce sol meuble, le piétinement de l'humus le tasse, et donc supprime l'habitat de ces animaux. Vous pourrez d'ailleurs vous en rendre compte en comparant le sol des sentiers à celui des bordures.

Attention aux espèces invasives

Les espèces invasives sont un vrai fléau pour tous les écosystèmes. Elles sont d'ailleurs considérées comme étant la seconde cause de disparition de la biodiversité (après les usages humains). Plus concrètement, une espèce invasive est une espèce qui a été introduite, volontairement ou non, en dehors de son aire de répartition naturelle. Elle trouve, dans son aire d'introduction, toutes les ressources nécessaires pour se développer. Mais, et c'est là que réside le problème, sa croissance va nuire fortement aux espèces locales, pouvant aller jusqu'à leur disparition. Alors si vous vivez proche d'une forêt (ou d'un boisement plus modeste), essayez au maximum de ne planter dans votre jardin que des espèces locales. Les semences d'une espèce exotique, plantée innocemment, pourrait en effet rejoindre la forêt et à terme, causer une forte diminution de sa biodiversité. Alors n'hésitez plus, agissez.

Articles de la même catégorie Ecologie

Laurence Tubiana : biographie

Laurence Tubiana : biographie

Laurence Tubiana, vous avez du en entendre parler dans le cadre de l'écologie. Economiste, elle a plusieurs fonctions et tente de répondre aux questions sur le réchauffement climatique à travers toutes ses démarches. Elle écrit, anime des conférences, et possède un panel de diplômes impressionnant. Voici la biographie de cette femme hors du commun.
Comment choisir une pompe à eau ? (conseils, choix)

Comment choisir une pompe à eau ? (conseils, choix)

Faire le bon choix d’une pompe à eau est nécessaire si on en cherche. Il existe plusieurs types de pompes qui servent à déplacer divers fluides et de différentes qualités. Il est recommandé de connaitre quelques caractéristiques et le besoin que l'on attend avec le nouvel outil. Cette connaissance permettra de bien faire la commande, de demander conseil au revendeur avant de choisir un outil précis et utile