Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Comment obtenir un livret de famille ?

Le livret de famille français est un document officiel qui est le reflet de la composition d'une famille. Institué en France en 1877, il constitue un recueil des actes civils de chacun des membres. A ce titre, il est souvent demandé pour justifier de votre situation familiale ou faire établir certains papiers administratifs : carte nationale d'identité, passeport, etc. Voici dans quelles conditions l'obtenir.

Lors du mariage

La délivrance du livret de famille est automatique au moment du mariage. Il n'y a pas de demande particulière à faire. Lors de la cérémonie, le livret est remis, gratuitement au couple, par le maire ou son adjoint. Les mariés sont dès lors dans l'obligation légale de tenir rigoureusement à jour leur livret de famille, sous peine de sanctions pénales. Tout changement d'état civil ou bouleversement dans la situation familiale entraîne une rectification du livret : naissance ou adoption d'un enfant, changement de nom de famille, en cas de divorce et de décès.

Pour les couples non mariés

Le livret de famille est remis gratuitement aux parents non mariés, à l'occasion de la déclaration de naissance de leur premier enfant. Il peut être remis aussi aux parents à la suite d'une adoption. Ce livret n'est pas délivré à l'occasion de la conclusion d'un pacte civil de solidarité ou PACS. Le livret comporte les extraits d'actes de naissance des parents et l'extrait d'acte de naissance de l'enfant. Il transite par les 3 mairies de naissance (celles des parents et de l'enfant) pour être dûment complété. Ensuite, vous pouvez soit le recevoir par courrier à votre domicile, soit le retirer à votre mairie en présentant une pièce d'identité. Le délai peut varier suivant la durée de traitement de chaque mairie.

Second livret de famille et duplicata

En cas de divorce ou de séparation Il est possible d'en demander un second afin que chacun en possède un exemplaire. La démarche est à faire à la mairie de votre lieu de domicile, en justifiant le motif de la demande (présentez par exemple les papiers prouvant la décision de justice concernant votre séparation). En cas de perte, de vol ou de destruction Si le livret de famille est perdu, un duplicata peut être demandé exclusivement par le ou les titulaires du livret. La requête doit se faire à la mairie du lieu de domicile, en présentant les pièces justificatives d'identité et de domicile. Le second livret est gratuit. A partir du 3ème, la délivrance peut être payante suivant les arrêtés municipaux.

Articles de la même catégorie Fiscalité

Comment faire des plus values immobilières ?

Comment faire des plus values immobilières ?

Nombreux d’entre nous rêvent de pouvoir se constituer une réserve d’argent. Vous souhaitez peut-être pouvoir payer des études longues et onéreuses à vos enfants ? Avoir de l’argent pour votre retraite ? Dans cet article, nous vous expliquerons deux manières simples d’investir dans l’immobilier, afin de réaliser à court ou moyen terme, une plus value immobilière.
Comment lutter contre la fraude fiscale ?

Comment lutter contre la fraude fiscale ?

« La fraude est à l'impôt ce que l'ombre est à l'homme » disait Georges Pompidou. Ainsi, les grandes puissances économiques mondiales unissent leur force pour faire face à la lutte contre la fraude et l'évasion fiscale.
La cote des timbres : comment connaître la valeur de sa collection ?

La cote des timbres : comment connaître la valeur de sa collection ?

Le terme "philatéliste" désigne une personne dont la passion est de collectionner les timbres-poste. Evidemment, chaque collectionneur est amené, un jour ou l'autre, à se demander à combien sa collection pourrait être estimée. Ce travail peut se faire à la maison, ou bien avec les conseils d'un expert ou d'un marchand de timbres.
Comment se passent les droits de succession lors d'un décès ?

Comment se passent les droits de succession lors d'un décès ?

Quand une personne meurt, le droit des successions règle la transmission de ses biens aux héritiers, néanmoins ceux-ci doivent tout de même payer des droits de succession (ou droit de mutation). Cette charge correspond à une taxe à verser à l'Etat pour le fait de recevoir dans son patrimoine des biens, de manière gratuite.