Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Comment devenir traducteur japonais-français ?

Vous envisagez de faire une carrière de traducteur japonais français, alors il faudra d'abord suivre une formation longue et trouver des opportunités de carrière dans le domaine. Ce qui est intéressant, c'est que le japonais est une langue recherchée dans le domaine des affaires. Par conséquent, vous pourrez profiter des débouchés et perspectives professionnelles qui s'offrent à vous. Voici le guide pour devenir traducteur japonais-français.

La formation pour devenir traducteur japonais-français

Tout d'abord, pour devenir traducteur professionnel en japonais, il faudra suivre une solide formation dans l'un des instituts ou l'une des écoles spécialisées dans la traduction. En France, il est possible d'intégrer ce type d'école, après avoir obtenu le Bac. Il faudra alors passer un concours d'entrée et si vous le réussissez vous pourrez accéder à ces écoles, pour apprendre les techniques de traduction en japonais. Voici les grandes écoles spécialisées dans ce domaine : - ESIT (École supérieure d'interprètes et de traducteurs) de Paris Sorbonne-Nouvelle. - L'Institut supérieur d'interprétation et de traduction de Paris. - L'institut de traducteurs, d'interprètes et de relations internationales de Strasbourg. - L'École supérieure de traduction et de relations internationales de Lyon.
Lorsque vous serez inscrit à l'une de ces écoles, les études seront d'une durée minimale de quatre ans et au maximum cinq ans. Vous pouvez également opter pour des études de langues étrangères à l'université. En effet, il existe la filière LEA (langue étrangère appliquée) qui permet d'étudier la langue étrangère de son choix, sous l'angle de la civilisation, la culture et l'apprentissage des expressions et de la grammaire. Les études de traduction permettent également de se former dans un autre domaine, pour devenir traducteur technique, c'est à dire traducteur spécialisé dans un domaine technique. Par exemple, en apprenant le japonais, vous pourrez aussi faire des études de commerce international afin de devenir traducteur japonais français dans le monde des affaires.

Les débouchés professionnels du traducteur japonais-français

Le traducteur japonais-français travaille en indépendant, il possède généralement le statut de free-lance et travaille dès qu'on lui propose des contrats de collaboration. Il pourra faire une carrière en devenant traducteur technique, spécialisé dans le commerce international, la médecine, le droit ou la finance. Il pourra également travailler comme interprète, en traduisant les propos des personnalités ou des conférenciers. Par ailleurs, il pourra aussi travailler dans le secteur audio-visuel pour traduire les mangas et les films japonais.

Articles de la même catégorie Création d'entreprise

Comment ouvrir une agence de coachs sportifs ?

Comment ouvrir une agence de coachs sportifs ?

Passionné de sport et de fitness, vous aimeriez vous lancer dans l'ouverture d'une agence de coachs sportifs, mais vous ne savez pas comment vous devez vous y prendre. Pour vous aider, nous allons détailler les formations que vous pouvez suivre, puis nous expliquerons la marche à suivre pour être en règle vis-à-vis de la loi et pour bien s'organiser.
Créer une micro-entreprise : tout ce qu'il faut savoir pour réussir

Créer une micro-entreprise : tout ce qu'il faut savoir pour réussir

Très présentes en France, les micro-entreprises représentent à elles seules une part importante de l'économie du pays. Après avoir expliqué son concept, ses avantages et inconvénients, nous verrons les formalités administratives à effectuer pour créer une micro-entreprise et nous vous donnerons quelques conseils pour bien débuter.
Check-list pour créer une entreprise d'entretien ménager

Check-list pour créer une entreprise d'entretien ménager

Énormément de personnes mènent une vie active chargée. Elles ont du mal à rallier entre le travail, la vie de famille, les enfants et les tâches ménagères. Elles optent à faire appel aux services d’une entreprise d’entretien ménager. Pour démarrer une telle société, il faut comme toute envie d’entreprendre, suivre un enchaînement d’étapes clés nécessaires pour viabiliser le projet.
Dans quels cas choisir le portage salarial ?

Dans quels cas choisir le portage salarial ?

Il n'est pas forcément nécessaire de créer une entreprise pour être indépendant et travailler à son compte. Le portage salarial permet de créer son activité sans pour autant devoir entamer le véritable parcours du combattant rencontré par la majorité des candidats à l'aventure.