Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Comment créer des effets artistiques avec un crayon de papier ?

Les crayons à papier sont des outils de base du dessin. Ils sont constitués de pigments naturels. Le "graphite" est le plus commun, mais il en existe d’autres. Pierre noire, sanguine et craie sont trois minéraux qui peuvent se trouver en crayon ou sous forme de petits bâtons à l’état brut. Il existe aussi des bâtons de graphite pur.

Le graphite

Le crayon à papier utilisé le plus couramment est constitué d’une mine de graphite entourée d’une protection en bois. Autrefois appellé improprement "mine de plomb", c’est en fait un minerai proche du carbone, sans plomb. Sa couleur est noire avec des reflets plus ou moins argentés ou métaliques. Plus le graphite est "sec", plus il est gris. Et inversement plus il est "gras", plus il est noir. Les crayons à effets "secs", notés H (Hard), sont utilisés pour le dessin technique qui demande précision et netteté. Les crayons à effets "gras" sont notés B (Black). Ils conviennent mieux pour le dessin d’art où les volumes et les effets de lumière sont essentiels. Les crayons HB correspondent à la moyenne.

Le trait sensible

C’est la qualité et le traitement du trait qui créent les effets artistiques. Ce qu’on nomme le "trait sensible" est l’utilisation des effets du crayon. Les principes sont facilement vérifiables par l’expérience : un trait net donne un aspect lisse. Plus le trait est léger, plus il semble exposé à la lumière, et au contraire plus le trait est épais, plus il est touché par l’ombre. La lumière est rendue par le blanc du papier, à la craie blanche lorsque le papier est coloré, ou encore en "trouant" les zones d’ombres avec une gomme. La gomme "à mie de pain", très malléable, permet des effacements très propres et précis.

Les effets artistiques

Avec le trait, il est possible d’obtenir des zones d’ombre de plusieurs manières. Les hachures et les traits croisés, selon leur espacement et leur densité, permettent des dégradés plus ou moins profonds. L’estompage, au papier, au chiffon ou au doigt (très propre), diffuse l’effet du trait en l’affaiblissant.

L’empreinte

L’empreinte se pratique en utilisant le crayon ou la mine à l’oblique et en frottant sur un papier assez léger posé sur un support. Par exemple, en posant le papier sur une pièce de monnaie ou sur un mur, le frottement de la mine fait apparaître le motif ou la texture de l’objet placé dessous. Là encore, avec la maîtrise du geste, on obtient des effets plus ou moins denses. Toutes ces techniques au crayon noir nécessitent de nombreux essais avant d'arriver à leur maîtrise artistique.

Articles de la même catégorie Arts graphiques & arts plastiques

Olivier Theyskens : biographie

Olivier Theyskens : biographie

Olivier Theyskens, est un styliste, créateur de mode. Il est né le 04/01/1977 à Bruxelles (Belgique). Principalement connu pour avoir été à la tête de la maison Rochas et à la direction de Nina Ricci. Le prodige de la création a déjà été récompensé deux fois pour son talent, par le CFDA et le Fashion Group International. On compte parmi ses clientes : Nicole Kidman, Jennifer Lopez, Jennifer Aniston et tant autres.
Comment bien choisir une imprimerie à Lille ?

Comment bien choisir une imprimerie à Lille ?

Trouver l'imprimeur qui correspond à tous vos critères d'édition n'est pas chose facile. Souvent, le prix est le premier critère mentionné par le client. Cependant, ce dernier ne fait pas tout et faire l'impasse sur d'autres critères peut être une erreur fatale. Alors, comment bien choisir une imprimerie à Lille ? Quels sont les principaux critères de sélection ? Cet article tentera de vous en indiquer certains.