Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Comment calculer le coût d'un emprunt ? (formules, conseils, astuces)

Le financement de nos projets passe souvent par des crédits. Le choix du crédit est toujours fonction de son coût. Il faut systématiquement calculer le coût des crédits lors de la comparaison des offres. Comment calculer donc le coût d’un emprunt ?

Qu’englobe le coût d’un emprunt ?

Le coût d’un crédit est défini par le Taux Effectif Global. C'est ce taux qu'il faut prendre en compte pour dresser le tableau d'amortissement de l'emprunt et calculer le remboursement de l'emprunt. Il comprend : - Le taux nominal. - Les frais de dossier. - Les garanties de crédit. - L’hypothèque. - Les primes d’assurances. - Les frais annexes.

Les éléments à prendre en compte dans le calcul

Le taux nominal Le taux nominal d’un crédit est le taux qui sert de base pour le calcul des intérêts de l’emprunt. Il correspond généralement au taux du marché. Les frais de dossier L’enregistrement et l’étude d’un dossier de crédit engendrent souvent des frais que la banque inclut dans le taux du crédit ou comptabilise séparément. Les frais de garanties Les frais de garanties varient selon la nature de ses garanties : caution, hypothèque ou privilège de prêteur de deniers. Ces frais ne sont généralement pas exigés lorsque le montant du crédit n’est pas important et quand la situation financière de l’emprunteur est satisfaisante. La caution La caution bancaire est un acte établi sous seing privé, c’est-à-dire qu'il n'a pas besoin d'être réalisé par un notaire ni enregistrée et. Le coût de la caution est modéré et cette somme est souvent restituée à l’emprunteur à la fin des remboursements. L'hypothèque Une hypothèque est un acte notarié qui garantit un bien immobilier. L’hypothèque est souvent utilisée pour garantir des prêts à moyen ou long terme. Son coût est plus élevé que celui de la caution, mais elle constitue une garantie plus solide.
Le privilège de prêteur de deniers Le privilège est un acte notarié inscrit à la conservation des hypothèques. Cette garantie est moins coûteuse à l'entrée que l’hypothèque. Elle est exonérée de la taxe de publicité foncière, mais elle engendre toutefois des frais de mainlevée en cas de remboursement anticipé du crédit. Assurance de prêt L'assurance de prêt garantie le remboursement total ou partiel des mensualités en cas décès, maladie, invalidité ou perte d’emploi. Le montant de la prime d’assurance est calculé sur le capital emprunté (par exemple 3€ par tranche de 10000€ emprunté), ou encore sous forme d'un pourcentage appliqué sur le capital restant dû. Frais annexes Ils peuvent inclure les coûts engagés par la banque pour le compte de l’emprunteur. Cela peut comprendre le coût des timbres fiscaux et les frais d'enregistrement des actes de prêt.

Articles de la même catégorie Fiscalité

Aspects fiscaux et avantages de l'amortissement dérogatoire

Aspects fiscaux et avantages de l'amortissement dérogatoire

Les amortissements prennent en compte des dépréciations certaines. C'est une technique fiscale qui consiste à réduire du revenu brut une somme destinée à compenser la dépréciation d'un élément d'actif découlant de l'usure ou de la péremption. L'amortissement dérogatoire, ou amortissement dégressif, permet de prendre en compte les pertes de valeurs durant les premières années de son acquisition.
Ouvrir un compte bancaire en Suisse (démarches, avantages, conseils)

Ouvrir un compte bancaire en Suisse (démarches, avantages, conseils)

Vous aimeriez profiter des avantages liés à l'ouverture d'un compte bancaire suisse, alors n'hésitez pas à ouvrir un compte auprès d'une banque suisse. Mais pour cela, il faudra accomplir les formalités nécessaires, imposées par les banquiers. Voici tous les conseils pour accomplir les démarches d'ouverture d'un compte bancaire suisse.
Comment obtenir un crédit d'impôt ?

Comment obtenir un crédit d'impôt ?

Plusieurs dépenses réalisées dans votre résidence principale ouvrent droit à un crédit d'impôt de développement durable, de l'aide à la personne et des intérêt d'emprunt. Les frais de garde pour enfants, d'employés de maison, les prêts étudiant ainsi que la prime pour l'emploi sont aussi déductibles au titre de ces réductions.
Quels avantages fiscaux donnent les nouvelles technologies ?

Quels avantages fiscaux donnent les nouvelles technologies ?

Depuis quelques années, afin d'encourager le développement des nouvelles technologies et en particulier des énergies renouvelables, le gouvernement français utilise l'outil fiscal auprès des particuliers et entreprises. Crédits d'impôts, exonération de certaines charges... sont autant d'incitation à investir dans les nouvelles technologies. Il faut, ici, distinguer 2 cas : celui des entreprises et celui des particuliers, leurs fiscalités respectives étant radicalement différentes.