En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services, d'outils d'analyse et l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Batterie Ni-Mh : le guide d'achat

Les batteries Ni-Mh sont les batteries les plus communes. Bien qu’elles disparaissent peu à peu, elles sont encore très utilisées dans des appareils tels que les appareils photo. Elles peuvent être, soit rechargeables, soit jetables, et les unes comme les autres présentent des avantages et des inconvénients. Les piles jetables se trouvent très facilement et les rechargeables sont économiques. Suivez le guide.

Les différents types de batteries

Il existe aujourd’hui deux types de batteries différents. On distingue les batteries Ni-Mh (pour Nickel-Hydrure Métallique) et les batteries Li-Ion (pour Lithium-Ion). Les anciennes batteries NiCD (Nickel Cadmium) sont maintenant totalement obsolètes, d’autant qu’elles étaient extrêmement polluantes. Les batteries Ni-Mh Peu à peu délaissées au profit des autres, les batteries Ni-Mh ont pour avantage principal leur faible coût à l’achat. De plus, elles sont faciles à trouver un peu partout dans le monde et dans à peu près tous les magasins en France. Leurs inconvénients étant leur capacité qui reste en deçà de ce que nécessitent les appareils de nouvelles technologies et leur "effet mémoire". Ce dernier signifie que pour obtenir un bon rendement énergétique, ces batteries doivent être à chaque fois chargées, puis vidées en totalité (dans le cas contraire, leur capacité s’en trouve encore réduite). Les batteries Li-Ion Elles envahissent peu à peu le marché. En effet, leur capacité est plus importante que celle des Ni-Mh et elles n’ont pas d’effet mémoire, contrairement aux autres. Les problèmes de sécurité qu’elles posaient autrefois sont maintenant bien gérés. Leur prix qui reste encore élevé étant leur inconvénient.

Le choix

Plusieurs possibilités s’offrent à vous dans le cadre de l’achat de batteries Ni-Mh. Vous pouvez opter, soit pour des piles jetables, soit pour des piles rechargeables. Les piles jetables Ces piles sont très faciles à trouver et donc à remplacer. De plus, leur prix reste raisonnable et plus ou moins à la portée de toutes les bourses. Il est préférable de s’orienter tout de suite vers des piles un peu plus onéreuses que certaines grandes marques proposent. En effet, les piles Duracell ou Energizer font, à juste titre, partie des leaders. Vous pourrez par exemple trouver 4 piles Duracell Plus pour 4,75€ sur le site Internet Ordaline.com. Energizer propose ses Ultimate à 4,90€ (prix constatés en mai 2011) sur Amazon.fr. Les piles rechargeables Ces piles sont à préférer aux précédentes pour plusieurs raisons. D’une part, d’un point de vue écologique, elles évitent de jeter des déchets toxiques (rappelons que les piles doivent être jetées dans des poubelles spéciales). D'autre part, elles font rapidement réaliser des économies. Si l’investissement initial peut s’avérer important, il s’en trouve rapidement rentabilisé. Là encore, préférez des marques connues dont la qualité est avérée, même si le prix peut paraître important.

Articles de la même catégorie Ecologie

Les solutions de chauffage pour les piscines : informations

Les solutions de chauffage pour les piscines : informations

Dans certaines régions, il est parfaitement possible d'utiliser sa piscine d'avril à octobre. Cependant, au printemps et en automne, la température de l'eau n'est pas suffisante et un apport de chaleur est nécessaire pour profiter pleinement et confortablement de sa piscine. Nous allons passer en revue les différents moyens pour chauffer les piscines.
Achim Steiner : biographie

Achim Steiner : biographie

Achim Steiner est né en 1961 au Brésil. Il est connu en tant que diplomate allemand et expert des politiques environnementales. Achim Steiner assume aujourd’hui les fonctions de Directeur général du Programme des Nations Unies pour l’environnement. Il fait partie du cabinet du secrétaire général des Nations Unies et est directeur général de l'office des Nations Unies.