En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services, d'outils d'analyse et l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Emile Gillmo

Emile Gillmo

Ses blogs

 Microsystoles,  le blog d'Emile Gillmo

Microsystoles, le blog d'Emile Gillmo

microfictions, microfrictions, microfrissons
Emile Gillmo Emile Gillmo
Articles : 219
Depuis : 08/03/2009

Articles à découvrir

Poudreuse

Poudreuse

photo privée jmg Du glacier la vue est magnifique, vraiment. Pas pris de photo, J’en ai 1000 de montagne, l’hiver, stockées dans les nuages, qui se ressemblent toutes, qu’on ne regarde jamais. Les clichés de sommets opposent à nos souvenirs une réalité plate. Pour l’heure, j’ai cette piste noire à prendre, et ses bosses monstrueuse
Grand'Rue

Grand'Rue

« Le chemin des choses proches a de tout temps été pour l’homme le chemin le plus long et le plus difficile » Martin Heidegger Chaque semaine, je prends mon pâté chaud à la pâtisserie Nelson. C’est une de leurs spécialités. Je demande quatre quenelles, mais de la sauce pour deux seulement, car, de la sauce, ils en mettent toujours tro
 Un cas clinique

Un cas clinique

Tirare fuori dal gioco ( Art Home 2019) Ils avaient mis un sapin de Noël dans le hall d’accueil.Très précisément au carrefour des couloirs qui conduisent, à droite, vers les cabinets des médecins, tout droit, vers les salles de radiologie et le service d’urgence, à gauche, vers les ascenseurs et escaliers d’accès aux chambres d’hosp
Estuaire

Estuaire

Patrick Braoudé (Honfleur sept 2018) "On dirait presque du bonheur quand l'anti-dépresseur fait enfin de l'effet" (Bénabar) Nous garderons d'Honfleur le souvenir d'Honfleur...Le port, les maisons aux façades couvertes d'ardoise, la foule du dimanche, le goût d'une crêpe sucrée, d'une bolée de cidre sec. Et la lumière, bien sûr la lumière
Le salon de thé

Le salon de thé

photo privée jmg (mars 2018) Il l’a suivie par amour, ça me ferait tellement plaisir si tu viens, tu sais! Et maintenant, il est là qui regarde à droite et à gauche dans la rue pour être sûr que personne ne le voit entrer. Il a baissé la tête. Enlève ta capuche, tu ne peux être comme ça ici! Elle parle doucement, lui prend la main. Av
Le chemin de croix

Le chemin de croix

Église de Saint-Céneri-le-Gérei ,Christian Malézieux. Photo jmg sept 2018. Au café qui fait l’angle, surprise, les consommations sont servies à un prix modique par un patron joyeux et plein d’esprit. Dans ces villages à label « plus beaux villages de France », on s’attendait à tout sauf à ça! Monsieur, mais ce que vous nous racont
Marcel Proust à toute allure

Marcel Proust à toute allure

Cité du design Saint-Etienne avril 2017 (Photo privée jmg) Deux semaines pour lire tout Proust! C’est la confidence faite par Gérard Collomb lors d’un entretien accordé le 21 février au journal « Le Parisien ». On était en mai 68 (ce n’est pas une excuse!), et il avait alors 21 ans. Peut-on lire Proust à la va vite comme s’il s’a
Bas les masques! Un conte de Noël en janvier.

Bas les masques! Un conte de Noël en janvier.

Cottance 2017 (photo privée jmg) Semaine de fête obligatoire, encadrée par la Loi. Pendant 7 jours, le droit incertain au bonheur devient un devoir absolu. Souris! Sois heureux! Tu dois! Une police du bonheur. déguisée en pères Noēl parcourt les rues des villes et des villages, traquant mine sombre, grimace, rictus, et larme même discrète.
Expression libre

Expression libre

Un fantasma percorre l'Europa (extrait). Armando Pizzinato Aujourd’hui, on n’a plus le droit de rien dire! On ne sait trop qui a dit ça, peut-être cette contrôleuse délurée qui ne portait pas la casquette réglementaire de la SNCF mais avait la langue bien pendue? On ne sait pas... La phrase est arrivée comme ça, dans ce wagon du TER bon
Bout de course

Bout de course

C’était écrit noir sur blanc au bas de l’ordonnance : marche journalière d’au moins 30 minutes . La doctoresse avait insisté, pour ce que vous avez, Monsieur Lenoir, vous devez absolument marcher . Il était ressorti consterné du cabinet médical, plus affecté par cette prescription que par le diagnostic. Mais, puisqu’il devait marche