Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
kate.rene

kate.rene

Curieuse, papillonnante, peintre... du dimanche ou plutôt du mardi.

Ses blogs

Hic sum, hic maneo

Revues de lecture, expositions, récits de voyage, Proust, Vézelay, Venise, les Cahiers d'Art, etc.
kate.rene kate.rene
Articles : 533
Depuis : 02/03/2010
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Et le diable a surgi

Et le diable a surgi

Juneteenth* 1937, Dallas, Texas. Ce jour-là, on commémorait le 19 juin 1865, date de l’abolition de l'esclavage au Texas (remplacé rapidement par le racisme et la ségrégation…). Cependant tous les noirs étaient invités ce jour-là à se rendre à Dallas, pour participer aux festivités. Parmi eux, la guitare en bandoulière, un jeune noi
Félix Gaiffe, un Bisontin peu ou pas connu !

Félix Gaiffe, un Bisontin peu ou pas connu !

« Les historiens mentent à plaisir pour flatter la démagogie ou les ennemis de la France et si vous faites chorus avec eux, vous êtes un mauvais Français..., l'admiration béate pour l'époque où triompha l'absolutisme royal..., il m’a paru nécessaire et urgent de répondre à ces théories grossièrement erronées..., voici ce qui s’éc
Vendredi 12 mars, 4ème spot avec de nombreux bancs

Vendredi 12 mars, 4ème spot avec de nombreux bancs

Un ciel gris, un peu plombé nous écrase. Nous prenons le 1 pour faire une station jusqu'à Giardini. Le grand jardin de Venise est vide, tous les bancs sont désertés. Assis face à San Giorgio Maggiore, je lis un chapitre du Livre sur... Canareggio et Catherine dessine. Quelques gouttes de pluie nous obligent à quitter les lieux. Nous nous eng
Salut l'Artiste, adieu Marc

Salut l'Artiste, adieu Marc

C'était le bon temps, celui de ce portrait ! Que de moments inoubliables, que de souvenirs... Pour n'en citer que quelques-uns, il y eut ce repas improbable où, installés seuls dans la bibliothèque, près de la cheminée, nous avons suivi un match de coupe du monde. Je ne me souviens plus exactement quelles étaient les équipes en lice, mais i
Un samedi un peu brouillon

Un samedi un peu brouillon

Direction Cannaregio, sur les pas de D. Fernandez, pour suivre la lecture que nous avons faite hier. Nous avons fait le trajet version longue avec le vaporetto 1 jusqu'à San Marcuola (contraction de SS Ermagora et Fortunato). Nous avons traversé le Gheto Novo où nous avons croisé des militaires armés jusqu'aux dents et par ponti et campi avons
Dimanche, la messe

Dimanche, la messe

René est parti aux aurores. Il est revenu avec une photo et des croissants. Puis le vent s'est déchaîné, la pluie s'est mise à tomber. Bref, un jour à ne pas mettre le nez dehors. Nous programmons notre retour avec quelques difficultés : il nous faut faire une étape et nos auberges habituelles sont fermées. Mais ce n'est pas une raison pou
Jeudi, de la fenêtre

Jeudi, de la fenêtre

Sous nos fenêtres, la cour de San Giorgio dei Greci Ce matin, une rumeur insistante s'enfle pour devenir "cacophonie" juste sous nos fenêtres dans la cour de San Giorgio dei Greci. Une foule en habits noirs s'agite, se congratule, échange on ne sait quels propos mystérieux. Nous avons voulu connaître la cause de ce rassemblement de popes sembl
Un viaggio in maschera

Un viaggio in maschera

J3, 9 mars. René est sorti pour son tour du matin et pour quelques achats. Le soleil est insolent ! Mais c’est que d’la gueule, y chauffe pas. La ballade de l’après-midi commence par une séance dessin sur un banc de la Bragora. Un vieux monsieur fait un pisolino sous un arbre, un malotru crie dans son téléphone un. peu plus loin. Même l
Troisième spot avec bancs : il campo San Lorenzo

Troisième spot avec bancs : il campo San Lorenzo

Au soleil de ce début d'après-midi, nous sommes pratiquement seuls sur notre banc... et surprise : l'église est ouverte, ce qui est rarissime, sauf pour les biennales d'arte, et encore. Des ouvriers s'affairent à l'intérieur, je demande si je peux entrer : "si, mah, non c'è niente da vedere"* me répond-on. L'espace est immense, encombré de
Un viaggio in maschera

Un viaggio in maschera

Cocov, nous voici ! Aujourd’hui, 7 mars 2021, nous allons à ta rencontre. Ce matin, nous avons quitté Vézelay sous le soleil. Cette fois, nous voyageons léger. Enfin, presque. Livres répartis dans les deux petites valises et le porte-documents, deux glacières contenant notre pitance pour deux jours, tous les papiers justifiant notre séjour