Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

lcrosnier

Ses blogs

Latitude 21° 5 ' Sud

Latitude 21° 5 ' Sud

crosnierlyd.over-blog.com
lcrosnier lcrosnier
Articles : 159
Depuis : 18/09/2005

Articles à découvrir

Opération Varsovie (Le Poète)

C'est un film qui semble avoir été méconnu et pour lequel la critique ne parait pas avoir été tendre non plus. Je suis personnellement d'un autre avis. Il m'a intéressé disons, bien que par moments je le reconnais un peu excessif sur la corde du "bon sentiment" surtout en temps de guerre. Film canadien de Damian Lee (né en 1950) sorti en 20
Souvenir de collège ...

Souvenir de collège ...

Scolarisé à 7 ans, juste après la guerre (mais sachant lire et écrire) et après une "primaire" tout à fait correcte et même un passage réussi de 7ème en 6ème, je m'étais retrouvé au collège Saint-Grégoire quai Paul Bert à Tours. Je ne devais y passer qu'une seule année et ne plus fréquenter d'autre établissement scolaire que pour
Le Faucon noir (2ème partie : le bâtisseur - le Jérusolomitain - Appréciation)

Le Faucon noir (2ème partie : le bâtisseur - le Jérusolomitain - Appréciation)

- LE BÂTISSEUR - Précisons pour commencer que les ouvages de défense étaient à l'époque de deux sortes : Il y avait la motte castrale ou féodale qui était une construction de bois et de terre élevée sur un tertre comportant une tour de guet analogue à un donjon, le tout entouré d'un fossé. C'était un poste de défense d'un point strat
Le Faucon noir  (1ère partie : Présentation - Faits d'armes)

Le Faucon noir (1ère partie : Présentation - Faits d'armes)

La référence majeure trouvée sur Internet concernant le personnage est : Histoire de Foulques Nerra, comte d'Anjou (parue en 1874) (d'après les chartes contemporaines et les anciennes chroniques) suivie de l'Office du Saint-Sépulchre de l'abbaye de Beaulieu dont les leçons forment une chronique inédite. par Alexandre de SALIES Alexandre de S
Poéte méconnu

Poéte méconnu

Avec son roman "le Passage" parue en 1999, Valéry Giscard d'Estaing a tiré de l'oubli un poète contemporain de "la Pleïade", Vauquelin de la Fresnay, qui à ses dires lui en aurait inspiré le sujet. Il s'agit d'un court poème que voici : Amour, tais-toi, mais prends ton arc ; Car ma biche belle et sauvage, Soir et matin, sortant du parc, Pass

Lucien JACQUES

J'ai beaucoup écrit sur Giono mais rien sur celui qui fut son grand ami et même son premier "découvreur" et "initiateur" en littérature : Lucien JACQUES. Dans sa biographie exhaustive de Giono, Pierre CITRON n'hésite pas à écrire que sa rencontre avec Lucien JACQUES fut sans doute la plus importante de sa vie après celle de sa femme Elise M

Taos Amrouche

Quand Jean AMROUCHE écrivit à GIONO en Mars 1952 pour lui proposer une série d'entretiens radiophoniques, les deux hommes se connaissaient. En effet, la soeur de Jean AMROUCHE, Marguerite-Taos et son mari le peintre André BOURDIL, avaient séjourné à Manosque en 1948 grâce à Giono qui les avait reçus chez lui d'abord puis aidés à trouver

Cavaliers de l'orage

"Deux cavaliers de l'orage" est un roman de Jean GIONO paru en volume en 1965 mais dont la création remonte bien avant, vers la fin des années mil neuf cent trente. Déjà il songeait à en tirer un film. Il ne put le faire de son vivant. Cependant, une première version avait paru en feuilleton dans les années 1942/43, sous l'occupation, dans l

Rupert Brooke

Étant jeune j'ai étudié et beaucoup aimé la littérature anglaise classique notamment les poètes romantiques. Plus tard, je découvris les " war poets ". Les auteurs français qui ont participé à la première guerre mondiale se sont surtout exprimés en prose alors que, du côté britannique, ce fut plutôt en poésie. Au point qu'en littér

Le Livingstone de l'Amazone

Les 25 et 26 Mai 1968 je me trouvais à Pucallpa en Amazonie péruvienne sur les bords de l'Ucayali affluent de l'Amazone. J'aurais bien voulu pousser plus à l'Est par le fleuve jusqu'à Iquitos, au cœur même de la selva, à la limite des frontières colombienne et brésilienne. Mais, compte tenu du peu de jours qu'il me restait avant mon retour