En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Filochard

Ses blogs

Nouvelle plume

Nouvelle plume

Humeurs humour passion des mots
Filochard Filochard
Articles : 1018
Depuis : 16/11/2008
ATMOSPHERE

ATMOSPHERE

Un sentiment de ce qui nous entoure, une réaction parfois épidermique à l'évènement, une respiration de la nature et du bonheur d'être , une ouverture vers les autres c'est tout ce qui caractérise atmosphère.
Filochard Filochard
Articles : 61
Depuis : 28/02/2017

Articles à découvrir

OU va la France

OU va la France

A l'image du château Henri IV qui tombe en ruine faute de repreneur , la France tombe en déliquescence, perte de confiance dans les politiques, montée des extrêmes, avènement de l'islamisme, embrasement des banlieues, désaveu de la police. On ne sait plus à quel saint se vouer , les saints ont disparus au profit des démons, les valeurs s'en
Quand la colère gronde

Quand la colère gronde

Parler d'effroi est t'il le mot approprié devant ce lâche déferlement de violence, on peu être , consterné,attristé, révolté mais on ne doit pas avoir peur. La guerre à laquelle nous sommes confrontés demande des réponses à la hauteur, une tolérance zéro, on ne peux plus tolérer de la propagande violente sur internet où dans les lie
Détournement de cageots

Détournement de cageots

Quand le cageot détourné n'est plus symbole de laideur, il devient cagette et en même temps, prend un peu de poésie. Regardez l'image comme une création , non comme un objet et vous découvrirez toute la poésie qu'il dégage, enfin peut être.

Chasse au dahut

Voilà plusieurs mois qu'un animal inconnu rentre dans mon toit tous les jours à la même heure, impossible de savoir de quoi il s'agit. J'ai tout essayé , les répulsifs , les ultra sons , la musique mais rie n'y fait alors je me suis résolu à ne pas continuer cette chasse au dahu faute de pouvoir un jour l'attraper.
Désillusions

Désillusions

Les murs de nos villes suintent de nos désillusions Entre paroles assassines , mensonges programmés et demi vérités. Ils en ont tous assez des non dit des attaques en tout genre. La terre ne tourne elle qu'autour de malhonnêtes et la probité n'existe t'elle plus. Les murs de nos villes suintent de nos désillusions. Heureusement il nous reste
Port d'attache

Port d'attache

On a tous un port d'attache, notre coin de bleu dans la vie, le mien n'est pas au bord de la mer mais il n'en est pas moins beau pour autant. Quelques platanes , une eau verte qui dort des péniches ventrues, des plaisanciers qui sommeillent et ce là au centre de la ville avec sa passerelle des soupirs qui abrite les amoureux les berges sableuses
Pas de voile

Pas de voile

Que néni , vous ne m'y contraindrez pas même au non de la raison d'état, aucun voile ne viendra ternir mon casque d'or. M'enfin il me prend pour une blonde celui là avec son carré de tissus blanc , serait il rouge ou jaune que la réponse aurait été la même. On aurait été déçu si elle ne l'avait pas regardé de son regard troublé par l
Arthemise

Arthemise

Elle s'appelait Arthemise, et sa mère lui criait dessus dans les rues de Kinchasa , Athemise met ta chemise ce n'est pas une tenue pour toi , c'est vrai qu'il faisait si chaud dans les rues ce jour là. Il y a bien longtemps que l'on ne l'appelle plus Arthemise elle a quitté son pays pour suivre sa mère qui aimait la France. Aujourd'hui elle est
La chasse au dahu continue

La chasse au dahu continue

Voilà que non seulement cet animal a bouffé une horloge et vient nous rendre visite au grenier tous les soirs à la même heure mais voilà qu'il déclenche notre alarme a six heures du matin maintenant. Ce soir je vais passer aux grands moyens je vais essayer les odeurs fortes il paraît que ces animaux n'aiment ps çà, un petit coup de fumigè
Sur l'aile d'un paon

Sur l'aile d'un paon

Sur l'aile d'un paon je me suis couché sur son aile duveteuse ma joue s'est posée je croyais être arrivé à l'éternité dans un arc en ciel de volupté. Ce n'était qu'un rêve et je me suis éveillé la bouche épaisse et mon coussin enfoncé. Ce poème n'a pas de sens mais en est il besoin, la vie a t'elle un sens autre qu'un avatar du desti