Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Malice

Malice

Poétesse de 30 ans passionnée par la langue française, aux ambitions diverses. Histoire d'une vie en poèmes

Ses blogs

Graines de Malice

Histoire d'une vie en poésie
Malice Malice
Articles : 943
Depuis : 01/02/2016
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Dichotomies

Dichotomies

Polyphonies cloche azurée sur matinée du lendemain rigoles en filles roulés sereins bout de ses siestes deux bonnes en nuit après frayeurs immense un doute prophylaxies d'une sentence danses au lutin a deux ces chances elle moi elle lui moi lui flammes joies croyez bien moi tandem en heures et en cadences méridien détendu appâté de tes sign
Histoire de poux

Histoire de poux

Un ou deux L'horreur en têtes N'est pas celle attendue Dans l'incompréhension Total J'ai pris ce mal Entre angoisse et risible Poussée de faim Landau perdu Nourrisson en crues S'en renversait jaune est l'intrigue La poisse d'un torrent Gouttes en flèche Cauchemar Poisson Avril en juin vérité teint miroir blafard est l'éploré trottoir indél
Incertains

Incertains

Incertaine l'issue un souvenir brulant du mal cet intérieur rongeur douleurs ces mauvais temps mère en paniques un vent alerte j'ai sonné dans cette léthargie doute émotion d'apeurées entre ces grognements habitudes ou symptômes ogre ou ce dévoreur petit bout d'émotions palindrome plus un par dévotions ces subites stupeurs peur cœur debo
Fatigabilités sur tes rigoles

Fatigabilités sur tes rigoles

tordre en le rire torrent l'été du cœur je te nageais douceur je me frôlais d'un rythme d'écritures poussée je pris ton grain au sein pâle verdure blancheurs peur ces destins fatigabilités nervosités clémentes somnolences de cette gravité de tes apesanteurs entre fous rire et prudences et d'absences je guettais tes retours respirés surv
Puisqu'indirectement

Puisqu'indirectement

puisqu'indirectement s'avoue à sens uniques ces élasticités qui me fondent la corde pour unir pieds déliés le cœur en ses cohortes ce disque ascensionnel ou règne l'entité discorde est un sou rire souvenir en futurs présent je t'en vois fuir sans ire tes inconnues postures saisir chances en dédales pour un verre soir un vers plus clair co
Sans

Sans

Avec est la contrée d'un été plein l'idée la comète a flâné ses feuilles sur ton année à venir j'ai ton sang coulée la fleur s'en mêle si belle ce grain pour te poser reposé l'étincelle si doux ce noir chemin un caillou dans nos têtes secoué partout en clandestins nos deux rires pour planète A l'été je préfère un hiver particule
Chaise en hautes

Chaise en hautes

retour mais jamais vu ce sentier différé pour bâtir imperceptiblement nos traces dans tes clartés tenant le siège en haute estime meuble de joies assise je m'incline l'attaché ne sied pas partout commune à tous pour diverger tu pointes en nous tapis secousse rescousse progrès d'absinthes ces moments partagés pataugés danses en tournes ces
Jeux libres

Jeux libres

Développés pour compression aliénation par l'autre soi sous l'appendice âtre opéra magistratures d'une idée jeux libres penseur averti vers ces audaces d'outre souffle d'une caresse tes pantoufles volent dansant cérémonies ces heures de bleuter la campagne butte indécis franchit l'attente contre ces marées te surprendre émerveiller :gout
Musiciel

Musiciel

Musiques rythmique joie deux trois ailes pour pulsation intense gauche est droite du jeu rire bleu Cet air éclate Epate un vers Lance Un sourire Souvenir mauve Papier plumet La chauve est souris Tes velours Crisse musique De ces alcôves Persiens Tes yeux Battent hirondelle Printemps égale en liserés Libre pensant ronde d'un sou Mise Appropriati

poupon

en tête un pouce main Est nain pieds pour tes bouches Haie en couches un vers monsieur poussières la traversée Poucette idole canif ce rire en bains caniveau d'assonances gratte à l'été malin indien agent prolixe assourdir ces outrances outrages a cours pendue perdu un rythme est balle fourbu rime en déchu d'atmosphères jeu trimballe poupon