Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

gael-emilie.over-blog.com

gael-emilie.over-blog.com

Ses blogs

Tour du monde de gael-emilie.over-blog.com

Tour du monde de gael-emilie.over-blog.com

Blog destiné à ceux qui veulent suivre nos aventures et partager un peu de notre voyage...
gael-emilie.over-blog.com gael-emilie.over-blog.com
Articles : 81
Depuis : 06/09/2010

Articles à découvrir

Pondichéry

Pondichéry

Une sous-préfecture française des tropiques, avec des monuments au morts de la 1ère Guerre Mondiale, des noms de rue français, des écoles françaises, des églises et une cathédrale catholique, on se croirait dans une petite ville de notre métropole, d’autant que la plupart des Indiens que nous rencontrons (guest-houses, échoppes, guides,
Quilon => Alleppey, les backwaters

Quilon => Alleppey, les backwaters

Afin de sillonner les fameux canaux ou “backwaters” du Kérala, nous optons pour la promenade diurne en bateau « touristique » de 8 heures, reliant Quilon à Alleppey (87km). Après une courte nuit, un réveil avant le lever du jour, deux heures d’attente pour des bus qui ne viendront simplement jamais, et un trajet en bus de 3 heures ponct

Ultime escale à Madrid et le retour en France

Nous arrivons à Madrid après un long vol et une escale dans la métropole équatorienne de Guayaquil. Nous sommes bien fatigués, mais heureusement tout est très simple à notre arrivée : le métro, très pratique et moderne, relie directement l’aéroport au centre-ville, et nous avons réservé une chambre d’hôtel confortable il y a quelq

Equateur, retour et Voyage de noces

Chers amis et familles, Par manque d'accés á internet et de réseau téléphonique, petit retour tardif sur ces deux premiéres semaines. J1 arrivee á la capitale Quito, trés tranquilles car cette fois, pas de risque de se faire agresser, arnaquer, voler... Un chauffeur nous attend, sourire aux lévres et pancarte nominative á la main, pour no
Kovalam

Kovalam

Ahhh, le voilà enfin, notre petit coin de paradis! Celui qui, d’après les guides, devait être dénaturé par les touristes en cette saison, et par les vendeurs qui perpétuellement devraient se succéder et harceler les potentiels acheteurs. Rien de tout cela ! Nous sentons aussitôt que c’est le genre d’endroit avec lequel on repousse cha
Mamallapuram

Mamallapuram

Gros village de pêcheurs de 12000 habitants, Mamallapuram nous a charmés pour son calme, la brise marine qui le traverse, et ses délices de la mer. Nous avons eu la chance de trouver une chambre chez l’habitant, l’unique chambre à louer d’ailleurs chez une adorable famille, dont le fils, Proba, est pêcheur. Comme beaucoup de lieux en Ind

Derniers jours sabbatiques à Henvic et Saint-Georges-de-Didonne

Gaël repart dans notre chère Bretagne presque aussitôt après notre retour sur le sol français, je le rejoindrai quelques jours plus tard. Cela ne me permet hélas pas d’assister à la réunion de famille et d’amis, mais les jours qui suivent notre arrivée sont tout de même l’occasion de profiter de certains d’entre eux et de nous dé
Chennai

Chennai

Et c’est reparti… pour un nouveau périple ! Pour le Nouvel An et le mois de janvier 2013, après une longue année de travail sans vacances (mais pas dénuée de stress !), nous repartons enfin à l’aventure et choisissons pour cela notre pays de cœur, l’Inde. Je m’y rends pour la troisième fois grâce au très généreux cadeau de Ga

Madurai

Bon, c’est raté pour les heures de sommeil. Le trajet en bus qui nous a menés de nuit à Madurai a été très tortueux et nous n’avons quasiment pas fermé l’œil. De plus, le bus arrive avec une heure d’avance et nous dépose au milieu de nulle part, en bord de route, dans cette grande ville de presque un million et demi d’habitants.

Retour à Santa Marta, Quito, Otavalo, Mitad del Mundo

Après avoir quitté Palomino non sans regret, nous retournons à Santa Marta pour une nuit, puis prenons notre vol pour Quito. Nous n’avons plus que deux jours, il nous faut nous organiser pour effectuer quelques derniers achats et surtout visiter les sites que nous n’avons pas encore parcourus. En nous posant sur le sol quiteño, nous reparto