Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

sonja

sonja

Je suis une grande curieuse. Assez étourdie. J'aime énormément écrire. Décrire. Prendre tout mon temps pour vivre. La nature est une passion.

Ses blogs

roannemaville

roannemaville

Ecrire est mon sport favori. J'aime observer. Voyager dans le monde de l'imaginaire. Je suis une flaneuse. Je marche souvent, et parfois mon vélo me porte au dehors de la ville. J'aime lire. Faire des recherches. Echanger de l'amitié ou de la culture.
sonja sonja
Articles : 878
Depuis : 26/10/2006
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Dans les rues de Malaga

Dans les rues de Malaga

Malaga c'est aussi ses magnifiques batiments stylés. Des placettes fleuries et verdoyantes. Nous nous trouvons au coeur du centre, juste en face du port. La matinée battait son plein soleil, avant que n'arrive l'après-midi et la préparation de la fête tant attendue. Une flânerie s'imposait. Pour qui est curieux de cet environnement, trainer u
Et la fête continue...

Et la fête continue...

Fin décembre 2010, c'est ainsi que j'ai pu observer Malaga. Parée pour la fête, lumineuse et prête à offrir mille scintillements. Je n'ai réussi que quelques prises assez modestes, mon appareil étant faché avec les premières ombres du couchant. C'était un 24 décembre, dans le centre ville, et on se préparait à quelques festivités de r
Mon refuge : la Rue... (2)

Mon refuge : la Rue... (2)

Il écarte complétement couverture, journaux, plastiques, pour interroger ses orteils. Il ôte ses chaussures, puis les deux paires de chaussettes. Ils ont froid, mais ils bougent. Tout va bien pour cette fois-ci encore. Il se frictionne énergiquement avec ses mains, puis se rechausse. Rémy commence à emballer son bien, qui ne tient que dans de
Et la fête continue...

Et la fête continue...

En attendant que défile les rois mages, j'ai moi-même filé et flâné autour du lieu tant convoité par les futurs placés. Les enfants étaient nombreux, ainsi que des ados se prêtant à quelques grimaces ou réparties amusantes. Mais là, c'était une tout autre représentation que l'on faisait. Quelques publicitaires avaient chosis ce moment
Mon refuge : la Rue... (5)

Mon refuge : la Rue... (5)

Ce fut le lendemain qu'on lui apporta des nouvelles du bois. Paul était parti dans on sommeil. Sans rien dire à personne. Sans un bruit. L'hiver l'avait pris dans ses griffes monstrueuses. - Tu sais, la nuit dernière nous avons eu très froid dans le bois. Le vent n'a pas arrêté de souffler. La neige est tombée durant une bonne partie de la s
Le temps d'un adieu...

Le temps d'un adieu...

Pour son propre confort, elle se dissimule. De préférence, dans un coin ombragé. Elle ouvre ses jupons délicats. Offre le vif de ses dégradés éclats. Voyez comme l'ombre lui sied bien ! Elle profite d'une toile forêt, Pour s'amuser à briller. Sous les rayons qui osent une tendre caresse, S'ouvrent ses pétales. Un brin émerrveillé, on la
Et la fête continue...

Et la fête continue...

Une grande foule envahie à présent l'allée du centre ville. Les personnes qui ont dû commencer à s'installer à leurs places sont pas mal cachése. Je n'ai d'alleurs pas essayé de me faufiller afin de contrôler les assises. Je me tenais à l'écart, avant de battre en retraite. Mais au moment du départ depuis la mairie des chars, le mot ser
Mon refuge : la Rue... (4)

Mon refuge : la Rue... (4)

- Ces patrons sans vergogne ont largement profité de l'aubaine que représentait nombre d'entre nous. C'est ainsi qu'au bout d'une année je me suis retrouvé dans la rue. Totalement. Trouver du travail quand on n'a pas accès au savon et à l'eau, ça pose problème. On devient vite un paria. Un refoulé du système qui ne regarde que l'aspect ex
Mon refuge : la Rue... (3)

Mon refuge : la Rue... (3)

- Tu me sembles plus soucieux que d'habitude Rémy. Je te vois parti, de nouveau. Je sais bien que tu n'es pas très bavard, mais si tu as envie de parler, on peut s'isoler un peu dans notre salon roulant. - Je tirais de petites conclusions personnelles. - Je comprends mieux pourquoi on te nomme le phylosophe solitaire... - Bof ! C'est pour me taqu
Et la fête continue...

Et la fête continue...

Voilà donc les chaises installées sur la plus grande allée du centre ville. Il est encore très tôt, mais déjà, bien du monde circule. C'est qu'il y aura un petit événement particulier à l'espagnole. Comme tout est sujet à la fête, le jour des rois mages est aussi populaire que le jour de Noël en France. Mais contrairement à ici, là-b