Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Georges Bleuhay

Georges Bleuhay

.Georges Bleuhay est un pseudonyme permettant à l’auteur de livrer, de manière impudique, ses états d’âme. Tantôt empli de passion pour la Femme, merveilleuse divinité échappée d’un paradis oublié ; tantôt nostalgique d’un amour perdu ; parfois exalté par la France dont la langue et la culture ont bercé toute sa vie, il dévoile avec sincérité le maelström des sentiments qui s’emparent de lui et qu’il désire communiquer à ses lecteurs. Certains de ses amis disent qu’il écrit un peu à la manière de Maurice Carême, poète de la Belgique française, avec une écriture simple et directe qui va droit au cœur.

Ses blogs

Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Le blogue de Georges Bleuhay le poète de Méry-sur-Ourthe

Ce blogue est celui d'un liégeois, amoureux de la France et poète à ses heures. Georges Bleuhay est le nom de plume de René Georges Thirion. Né à Auderghem le 10 avril 1939, il passe sa jeunesse à Spa. Sa passion pour le français lui fait dévorer tous les grands auteurs. Devenu spécialiste marketing, il a publié au cours de sa carrière plus de 350 publications spécialisées. Sa retraite lui permet d’écrire enfin avec son cœur plutôt qu'avec sa raison. Sa bibliographie: Le cœur fou - Le cœur marigot - Le cœur à vau-l'eau - L'errance poétique - L'âme en révolte - Le miroir brisé - La fin du chemin - Le crépuscule du poète - L'âme en flamme - Le rêve en tête - Esneux au fil de l'Ourthe – Quand s’égrène la vie -L'âme sidérée.
Georges Bleuhay Georges Bleuhay
Articles : 1471
Depuis : 19/07/2008

Articles à découvrir

Ma présentation

Ma présentation

Né à Auderghem le 10 avril 1939, son père étant mobilisé à Bruxelles pour cause du conflit qui s’annonçait, il passe ses premières années à Laeken. Lors de la libération, son père décide de rejoindre sa famille à Spa où il ouvre une pension de famille « Le Bel Abri ». Cela donnera au jeune garçon le goût de la nature en vagabon
Statistique des visites du blogue au mois de mai 2020

Statistique des visites du blogue au mois de mai 2020

Ce mois, des chiffres impressionnants, 1.053 visiteurs uniques pour 2.464 poèmes lus. Mais pas de mystère, j'avais fait une carte-poème pour le 1er mai et nombre de mes lecteurs se sont empressés de la consulter, de la copier et de l'utiliser. Deuxième satisfaction, mon poème sur le massacre des résistants de Revin a été lu et apprécié p
L’éternel retour

L’éternel retour

Si il fut mon berceau Ce Pays que j’aime Il sera mon tombeau Dans un matin blême Ce sol que j’ai aimé S’ouvrira à mon corps Et saura me garder Comme un précieux trésor Je ne suis qu’un enfant Issu de son terroir Devenu un Gisant Dans son grand Reposoir Dans ce terreau profond Que j’ai tant labouré La mort n’est que fusion Avec l
Anne Josbert

Anne Josbert

SOUVENIR Lors de l'été 1969, j'étais animateur promoteur de la marque de cigarettes Pall Mall Export et je parcourais les événements festifs dans les Ardennes. À une animation dans le camping de Hamoir, je rencontrai une jeune chanteuse qui tentait de se lancer et qui venait de sortir son premier 45 tours. Je fus séduit par son talent, aussi
Résurrection

Résurrection

À Alfred de Musset Quand le poète s’en est allé Il laisse traîner derrière lui Comme une trace de son passé Tous les poèmes qu’il a écrits Il les écrivait en artisan Avec le soin qui fait l’artiste Pour mieux exprimer ses sentiments Pour prouver au monde qu’il existe Avec sa mort tout s’est effacé L’esprit est tombé dans le n
Le captif

Le captif

Je joue avec ton corps tu joues avec mon cœur Je ne peux que t’aimer mais je vis dans la peur Et quand je l’exprime tu te moques de moi Me disant je t’aime d’un ton un brin narquois Pourtant je sens en toi une indifférence À mon adoration pourtant si intense Et je suis le jouet de tous tes caprices Tu me réponds d’un ton empli de mali
Dès que survient la nuit

Dès que survient la nuit

Comme un chien battu Comme un oiseau blessé Tel un espoir perdu Je ne sais que pleurer Comme un ciel d’orage Comme un soleil mourant Tel un cri de rage Le désespoir me prend Comment pouvoir subir Cette vie sans amour Sans rêve d’avenir La douleur me poursuit Et ma tristesse accourt Dès que survient la nuit Georges Bleuhay - poème en attent
Épigramme

Épigramme

Pour un prince belge Quand on a le sang bleu On fait ce que l'on veut L'on n'a pas fait les lois Pour les parents du roi Jadis de droit divin Il protégeait les siens C'est donc leur richesse D'être la noblesse Et tous ces règlements Sont faits pour les manants Telle est la vérité Ami rien n'a changé Georges Bleuhay - tous droits réservés
Fête des Mères

Fête des Mères

Tous les enfants du monde ont une mère, ne peuvent oublier cette fête et leur font le plus beau des cadeaux... LEUR CŒUR !!!
La myopie marketing

La myopie marketing

À la demande de plusieurs de mes anciens élèves, je publie sur ce blogue un de mes anciens articles devenu introuvable. Retour en arrière de plusieurs années, parlons de la myopie marketing. Ce sujet, au moment où la sortie de la pandémie du covid 19 se fait, beaucoup d'entrepreneurs vont devoir, non seulement tenter de rétablir une rentabi