Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
jeaneg

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.

Ses blogs

Les femmes aux cheveux courts

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.
jeaneg jeaneg
Articles : 2787
Depuis : 28/08/2009
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Ce que je crois

Ce que je crois

Photo: Serena C. Certain.e.s diront ne croire que ce qu'ils ou elles voient et voyant une jeune femme à la nuque rasée, croiront pouvoir affirmer tout un tas de choses qui finalement ne sont que le fruit de fantasmes et de préjugés. Sans chercher à aller au-delà de leurs certitudes, ils ou elles vont alors catégoriser, ranger, classer, tranc
Tomgynes et androboys

Tomgynes et androboys

Photo: Fany Meil Tout le monde en parle on dirait, les magazines, la télé et les réseaux sociaux bien sur. Surtout les réseaux. On ne compte plus sur Instagram le nombre de comptes qui "collectionnent" les tomboys, les androgynes, leur style et leur vie sexuelle. Oui parce que l'amalgame est vite fait entre la femme aux cheveux courts, la lesbi
Aveux

Aveux

Pam coiffée par Aurore Malet Comment faire comprendre cela, alors que notre monde s'enfonce doucement dans les conformismes qui ont eu raison de bien des libertés de pensée, depuis si longtemps, alors que les règles, énoncées ou pas sont de plus en plus nombreuses, où il ne faudrait aimer que ce qui est "aimable" et être convaincu que les v
De quoi j'me mêle?

De quoi j'me mêle?

Silvia Guerrini Tu t'en poses des questions, ça n'en finit pas. Et pourquoi ceci, et pourquoi pas cela...? Tu persistes à essayer de te convaincre que tu ne devrais pas avoir un sentiment positif, tu cherches de fausses raisons pour tenter de les croire... Ben oui t'as vu, ces tatouages et ces piercings, non mais... Et puis cette chemise débrail
Aux âmes bien nées - Un portrait d'Alice

Aux âmes bien nées - Un portrait d'Alice

@alicereynaud Elles ne sont pas si nombreuses à avoir cette densité de vie. A 23 ans, Alice est étudiante, mais auparavant elle a été élève Sous-Officier, a fait plein de petits boulots et a écrit deux livres qui ont rencontrés un certain succès. Le tout premier, "Coupable d'être", est un roman thérapeutique où elle va raconter comment
Coup de tête

Coup de tête

Manon Devos Au départ il y avait juste l'envie de retrouver au plus vite sa couleur naturelle. Finit le blond, il en restait un peu, au bout de ses mèches les plus longues, alors elle a coupé, ça lui faisait une petite tête sympa, elle a l'habitude des cheveux courts, depuis longtemps... Et puis il fallait attendre encore un peu avant d'aller
Le nouvel ordre des choses

Le nouvel ordre des choses

Photo: Leonardo Corredor Doucement, très doucement, les choses changent, les idées se transforment... Aujourd'hui on aime bien "déconstruire", relire le Passé à la lumière du Présent et se scandaliser de garder en mémoire des hommes illustres qui apparaissent comme des monstres et on peut remonter jusqu'aux origines de l'Histoire, on trouve
Cette affolante tendresse

Cette affolante tendresse

Méli Rezeg Le geste aurait pu sembler banal. Après tout, quoi de plus courant entre personnes qui s'affectionnent, que de poser sa main sur l'épaule, caresser le cou, jusqu'à la base de la nuque... Et pourtant, qui ne l'a jamais connu, ne peut pas l'imaginer. Et cette caresse ordinaire ne l'est plus tout à fait lorsque la main affectueuse renc
L'abolition du genre

L'abolition du genre

@brunafagerston Les exemples ne manquent pas et chaque jour un peu plus, de ces filles au visage angélique, aux sourcils épais et aux cheveux rasés. Mais pas bêtement tondus, non. Au contraire, la coupe sophistiquée, le dégradé parfaitement fondu, le tour d'oreille et la nuque bien rasés, le reste coiffé d'une raie parfaitement droite et l
Le mystère Androgyne

Le mystère Androgyne

Photo: Kriss Photography Il a suffit d'ouvrir la chemise, de dévoiler l'exquise dentelle enveloppant ce sein juvénile, pour révéler le troublant mystère de l'androgyne. Jusque là, le corps enfermé, boutonné, était celui d'un éphèbe, un être au visage délicat, aux yeux tendres, à la blondeur à peine visible tellement le cheveux était