Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Camille

Camille

J’ai toujours aimé les mots.Je ne peux vivre sans m'exprimer.L'écriture de poèmes depuis l'age de 11 ans ou j'ai gagné un concours à la radio, contes pour enfants sur: http://enfants3colombes.free.fr/feecamille, Articles et éditos divers sur des endroits que j'ai aimé, j'aime partager mes joies

Ses blogs

BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE

BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE

Je souhaite avant tout en faire un endroit convivial, ou vous aurez envie de revenir.Avant d'être invalide moteur à 80% je faisais plein de choses j'aimerai les partager avec vous. Je souhaiterai que vous y preniez la parole, que vous vous sentiez chez vous. Je souhaite de la gaité,de la culture,de la drôlerie, et un partage de ce que vous aimez. Je suis ouverte à tout et à tous.
Camille Camille
Articles : 3882
Depuis : 21/09/2009

Articles à découvrir

La Différence

La Différence

Au temps lointain où le Bon Dieu étudiait au très fond des cieux notre actuelle mappemonde, quand le seigneur d'humeur féconde prit son crayon et sa gomme il dessina grandeur nature les plans de chair et d'ossature de deux êtres : la femme et l'homme. Mais à l'endroit comme à l'envers rien n'était assez différent pour rendre vraiment appar
Copié sur Facebook

Copié sur Facebook

Mort de rire 4 h · montage photos de plusieurs de mes amis , sur un thème d'henry Salvador pour une soirée cocktails au FilJim
A chaque jour suffit sa peine

A chaque jour suffit sa peine

Ce proverbe, moi je l'aime, Car chaque journée qui est passée, Il faudrait très vite l'oublier. On ne peut revenir en arrière, Et recommencer ce qu'on a fait hier, Les erreurs qu'on a accumulées, Il vaut mieux les oublier puisqu'on ne peut les réparer. Il ne faut pas vivre dans le passé, C'est une chose qu'il faut effacer. On se fait du mal
DU CALME

DU CALME

Du calme, le voyage est si court... Une jeune fille avait pris place dans un véhicule public : Une vieille dame grincheuse vint s’asseoir à côté d’elle, en la bousculant, portant divers sacs. Le voisin, pris de colère, demanda à la jeune fille pourquoi elle n’avait pas protesté et fait valoir son droit: elle répondit avec un sourire:
Chers papa et maman :

Chers papa et maman :

Je suis mort aujourd'hui. Ils en ont eu marre de moi et ils m'ont emmené à la fourrière. Ils ont eu des problèmes de population et j'ai eu un numéro de malchance. Je suis dans un sac en plastique noir maintenant. Un autre chiot va utiliser ma ceinture. Mon collier était sale et très petit, mais la dame me l'a enlevé avant de m'envoyer sur l
Sonnet pour Avril

Sonnet pour Avril

Le temps est revenu des fraîches violettes, Des cieux de clair azur, de l'appel du coucou. Le noir blaireau, ce soir, sortira de son trou, C'est les trilles joyeux de merles et merlettes. Chatons de noisetiers, promesses de noisettes ! Au coucher du soleil, l'astre comme un bijou, Quand le vent aux buissons distille son froufrou, Et l'on se sent t
LE CHANT DU MONDE

LE CHANT DU MONDE

Le chant du monde est un leurre La pluie du matin est acide Fleur à fleurs, la beauté se fane Les fruits ont un goût amer La nuit est un vain refuge Rien ne se voit, rien ne s’entend Petite fille aux yeux de lune Quelle existence sera la tienne Sans le vol de l’oiseau rieur Le frisson du poisson léger Et sous le vent du mois d’avril Le ta
LE BONHEUR

LE BONHEUR

écrire le nez au vent les yeux dans la lumière le cœur tout imprégné de rêves et de mystères cueillir chaque bonheur comme étant le dernier en se cachant des mortels s'en remettre en l'été marcher sur les sentiers de la vie et du temps accepter l'amitié comme un cadeau sans prix donner et recevoir quelle est belle la vie Ancien retrouvé
Déclaration

Déclaration

Voici ce que j’ai décidé : J’en ai assez des personnes qui me disent que je suis une battante. Je sais que je vais survivre. Je suis une personne forte. Je sais que mon verre est à moitié plein, mais s’il vous plaît ne me dites pas qu’il est plein j’en ai bu quelques gorgées et j’en ai renversé un peu. Je ne serai pas vaincue et
TOI MON ROI

TOI MON ROI

Ton regard a saisi le frisson de ma peau Ton sourire déjà m’habille de tendresse Tes mains sont à ma soif la coupe d’où jaillit l’eau Tes lèvres n’attendent plus que mon baiser promesse J’ai cueilli comme un fruit ce baiser sur tes lèvres Afin d’y savourer tout le miel du printemps En oubliant la vie et la fuite du temps Pour n’