Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Malice

Malice

Poétesse de 30 ans passionnée par la langue française, aux ambitions diverses. Histoire d'une vie en poèmes

Ses blogs

Graines de Malice

Histoire d'une vie en poésie
Malice Malice
Articles : 1240
Depuis : 01/02/2016
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Réveils

Réveils

Si je révèle, je n'en suis une Certaine de doutes éphémérides Et parcourant, dégâts fébriles Des urnes, dans l'eau, n'ai de rancune Sans aléas, de plébiscite Point de cavée, ces cavalcades Entre arrimées, je joins le diable Prenant ces câbles, d'illicites, Parachever, par paraphrases A croches, j'expie, le poing du cœur Prémisse, un
Fusée mollie

Fusée mollie

Si cette emphase est un fardeau Muet de cœur, sourd cette oreille Automne en nages d'essentiel Torrent je tombe entre deux mots Sans y couler la rage est gain Grainant la cause circonscrite A de torpeurs manuscrites Je subtilise tes dédains Gagnant la suave et l'atome Détournements sans artifice Pour un prémisse et non factice Si démentielle s
Vomissures

Vomissures

C'est un mari N'en est pas un De vomissures L'immense peine Implose a ses tournants J'aboutis au naguère Indescriptiblement S'en est une exaction Extraction du sourire De nulle anesthésie Pour conjurer la plaie Interne projectile Sédations avouées Conjurées par dégouts Dépit Etonnement Réveil atone Ou somnambule Jadis en pensait à frémir
Problèmes d'implantation

Problèmes d'implantation

De plantations Le dégagement s'ouvre La porte est en grimaces Ce qu'inspire ce soupire Toute en répétitions La réplétion augmente Pour ne pas me noyer J'abrège et se désigne Du coup maitre L'angoisse Interne remuée Pour assouvir ces soifs Tomber cet anathème Picore Je perds ces grains Troubles Je reprends l'emblème Mien De tout artifice N
Je partirai

Je partirai

C'en est la finitude Je choisirai de moi Bientôt La boucle est terne Dans l'enchevêtrement S'achève J'ai le grain pour un cœur Trop meurtri De tes voix Discordes La plaine est double Tu n'as plus ces cheveux De caresses Etre exsangue Sans plus savoir me voir Ne pouvant plus souffrir Ses présences abstinentes Absences Dans ces convocations Toxi
Finito

Finito

De ces résidences en sommaires L'éternité à fleur de maux, Réseau brodé d'une autre peau, Viscosités pour rides enfers, Rideaux bradés dans l'adjacence Témoin ma nuit volage dune Quand je grimpais, il prenait l'urne, Flottante d'air, mes résistances C'est d'une inconstance éclairante Incontinence étoile un rêve Terminaisons pour autre
Du tireur

Du tireur

Pour ne pas s'en crier Le décevant appelle A ces manuflexions Indiscrètes présages D'une vie caporale Je perds Le vent ses poupes Pour accueille en frênes L'éloquence, un oiseau Est bleu dans ces décors Ne pas se consoler Avancer d'une écorce Pour féroce et plus sage Du tireur Est la gâche Commestible sentence Dans mon incantation Tu dispa
Galinacées

Galinacées

S'en fut assez Tassé de plumes Quand l'haine aboie Trop fort je tombe Un peu plus vertical Dans ces signes De bombes Incantations perdues La bouilloire en insignes Devant Contraires étés Les vents m'en portent Cloches Plus bas dans ces allées Plaisirs d'un levant Hauteurs amovibles Pour mémoires un halo De bleu Porté à cuire Et reluire le mo
Bêtement

Bêtement

Béret misère ou chrysalide Blanche en obscure Truchement Péricardites en jeux volant L'enfant pré né part insolite En ailes vertes Comme en sentier L'or masque un trait Dans l'essentielle Absence En trouble Je jumelle Je construis la clé D'un baiser Deux lèvres blanches Rouge est la nuit Dans une entaille Je prends le soufle D'hier pour bati
Sacrés macarons

Sacrés macarons

J'ai de chaussées, festives toiles Ces mocassins cousus d'espoirs Dans cette bave de mémoires Bafouée j'entraide un rond d'étoiles Dans ces stupeurs comme en les foules J'ai de nausées, pour libations, Dans ces extases, en trublions, Je trouve un pont cristal en roule Bernes de pluies ou gouttes étanches A trancher vive, une allumette Pour mo