Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
jeaneg

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.

Ses blogs

Les Affranchies

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.
jeaneg jeaneg
Articles : 2797
Depuis : 28/08/2009
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Lettre à une androgyne

Lettre à une androgyne

Gio Luciaa Chère toi, Oui j'ai décidé de te parler au féminin, mais j'aurais pu tout aussi bien m'adresser à toi au masculin, ça ne change rien. Pour moi tu es l'un et l'autre, ou plutôt ni l'un ni l'autre. Je t'écris ces quelques mots pour te dire à quel point je suis fier de toi, peut être même jaloux ( oui je sais, c'est mal ). Quelle
La Légende

La Légende

Gio Luciaa C'est la mythologie grecque qui nous raconte la légende. Celle d'êtres monstrueux, difformes, ayant à eux seuls tous les caractères de l'homme et de la femme, avec deux visages quatre bras, quatre jambes et deux appareils génitaux ce qui leur permettait de se reproduire sans sexualité... Autant d'originalités les conduisit immanqu
Tout le monde peut se tromper... Sauf mon coiffeur!

Tout le monde peut se tromper... Sauf mon coiffeur!

Ruby Rose Pas plus tard qu'hier soir, un peu désœuvré, j'ai lancé Netflix à la recherche d'un programme divertissant. D'entrée je tombe sur l'annonce de "SAS: Rise of the black swan" avec la très photogénique Ruby Rose. Et là, j'y peux rien, je me laisse entrainer parce que la "gueule" de miss Rose dans ce film ne me laisse pas indifféren
Grain de folie

Grain de folie

Photo: Carole Bls Depuis le temps que tu y penses, hein? Cette folle idée qui revient presque régulièrement, aussi fréquemment que tes rendez vous chez le coiffeur. A chaque fois que tu oses un peu plus, à chaque fois que, pour te satisfaire, ta coiffeuse complice passe une tondeuse de précision sur ta nuque frileuse que tu as hâte de caress
Comme d'habitude

Comme d'habitude

Carole @oracle.bls " Je me lève et je te bouscule... Tu n'te réveilles pas... Comme d'habitu-ude..." Non il ne s'agit pas de chanson. Ces choses habituelles je les entends de la bouche de Carole qui raconte son parcours de femme aux cheveux courts. Une enfance de "garçon manqué", une adolescence de découverte lorsqu'à 15 ans elle décide, enf
L'habit et le moine

L'habit et le moine

Anna @colorfulmapless Il y a fort fort longtemps ( et j'ai l'âge requis pour dire ça ) quand un garçon avait les cheveux qui touchaient à peine le haut de ses oreilles, il y avait toujours quelqu'un pour le sermonner en affirmant que cette négligence risquait de le faire confondre avec une fille. Aujourd'hui, dieu merci ce genre de chose fait
Militante #women_shortcut_campaign

Militante #women_shortcut_campaign

An San Il y a parfois un sexisme ordinaire qui résonne plus fort que les autres. Question de culture sans doute? Et c'est là quelques fois que l'on se rend compte à quel point l'Extrême Orient est loin de nous. Résumé des faits: Aux derniers JO de Tokyo, la championne de tir à l'arc sud coréenne An San, remporte 3 médailles d'or. Bien jou
Etonnant, non?

Etonnant, non?

Photo: Zero Gap Les préjugés, c'est là leur moindre défaut, fabriquent pour nous des images déformées, tronquées ou complètement erronées. Ainsi, si je parle de l'Arabie Saoudite, on imagine un régime patriarcal plutôt sévère, où les femmes n'ont pas beaucoup la liberté d'être elles mêmes. Eh bien en pensant cela je me fichais le d
Danger zone

Danger zone

Meryl Blc par jeaneg C'est un secret. Un secret bien gardé ou ignoré. Et toutes celles qui l'ont découvert, bien sûr, n'en font pas étalage. Normal, c'est un secret... Quelques unes, malicieuses, prennent soin de bien raser leur nuque pour que leurs propres caresses soient aussi délicieuses que celles d'un être aimé. La nuque est la zone é
Iel bordel!

Iel bordel!

Avi Ah ça oui, ça énerve! Dans ce vieux monde un peu sclérosé, on a du mal a admettre les nouveautés et les changements. Ça chagrine ma concierge d'être confrontée à tant de bouleversement. Mais je la comprends un peu malgré tout. Cette pauvre femme a été toute sa vie confrontée à la grammaire et à l'orthographe sans plus trop savoi